La Belgique sera privée d'Eden Hazard et Romelu Lukaku, forfaits en raison de pépins physiques, lors du match pour la troisième place de la Ligue des nations contre l'Italie dimanche à Turin, a indiqué samedi son sélectionneur Roberto Martinez.

"Ils ne sont pas à 100%, ils ont été un peu surmenés physiquement. Ce sont de petites tensions, de petites douleurs, pas des blessures", a expliqué le sélectionneur lors d'une conférence de presse.

"On n'a pas exactement tout ce qu'il faut médicalement, ils ont dû rentrer en Belgique pour se soigner comme il faut pour être prêts pour leurs clubs", a-t-il ajouté.

Le milieu offensif du Real Madrid avait été remplacé à un quart d'heure la fin lors de la demi-finale perdue contre la France (2-3) jeudi, alors que l'avant-centre de Chelsea, auteur du deuxième but belge, avait disputé les 90 minutes contre les Bleus.

Roberto Martinez a insisté sur l'importance du match contre l'Italie sur la route du prochain Mondial dans un an au Qatar.

"On était déçus après le match contre la France, mais on est concentrés, on regarde vers l'avenir, vers les douze prochains mois. (...) On ne pas tout changer et ne plus se préparer à cause de la deuxième mi-temps contre la France", a-t-il estimé.

"On va jouer contre les champions d'Europe, cela va être une des seules possibilités pour progresser", a-t-il souligné.

L'attaquant belge Yannick Carrasco a pour sa part insisté sur l'importance de "se relever" après la défaite contre la France.

"Tout le monde voulait atteindre la finale. Qu'on finisse troisièmes ou quatrièmes, cela ne changera pas grand chose, mais il faut rester professionnels dans la défaite", a-t-il expliqué.

La Belgique sera privée d'Eden Hazard et Romelu Lukaku, forfaits en raison de pépins physiques, lors du match pour la troisième place de la Ligue des nations contre l'Italie dimanche à Turin, a indiqué samedi son sélectionneur Roberto Martinez."Ils ne sont pas à 100%, ils ont été un peu surmenés physiquement. Ce sont de petites tensions, de petites douleurs, pas des blessures", a expliqué le sélectionneur lors d'une conférence de presse. "On n'a pas exactement tout ce qu'il faut médicalement, ils ont dû rentrer en Belgique pour se soigner comme il faut pour être prêts pour leurs clubs", a-t-il ajouté. Le milieu offensif du Real Madrid avait été remplacé à un quart d'heure la fin lors de la demi-finale perdue contre la France (2-3) jeudi, alors que l'avant-centre de Chelsea, auteur du deuxième but belge, avait disputé les 90 minutes contre les Bleus. Roberto Martinez a insisté sur l'importance du match contre l'Italie sur la route du prochain Mondial dans un an au Qatar. "On était déçus après le match contre la France, mais on est concentrés, on regarde vers l'avenir, vers les douze prochains mois. (...) On ne pas tout changer et ne plus se préparer à cause de la deuxième mi-temps contre la France", a-t-il estimé. "On va jouer contre les champions d'Europe, cela va être une des seules possibilités pour progresser", a-t-il souligné. L'attaquant belge Yannick Carrasco a pour sa part insisté sur l'importance de "se relever" après la défaite contre la France."Tout le monde voulait atteindre la finale. Qu'on finisse troisièmes ou quatrièmes, cela ne changera pas grand chose, mais il faut rester professionnels dans la défaite", a-t-il expliqué.