Il faut remonter au 31 mai 1962, lors de la Coupe du monde disputée au Chili, pour retrouver la trace d'un tel succès des Hongrois, qui étaient alors au crépuscule de leur âge d'or.

Le dernier revers de la sélection de Gareth Southgate dans le temps réglementaire était celui infligé par la Belgique le 15 novembre 2020 en Ligue des nations déjà (2-0). L'Italie s'était inclinée en finale de l'Euro en juillet 2021, mais aux tirs au but. "Je ne veux pas être trop dur avec mes joueurs, c'est le genre de match où nous devons apprendre, a déclaré le sélectionneur Gareth Southgate. Ça reste évidemment très décevant car nous voulons continuer d'être une équipe du top niveau mondial et nous devons donc gagner ce genre de match".

Le match s'est déroulé dans un stade aux trois-quarts vides en raison d'un huis clos imposé à la suite d'incidents racistes lors de l'Euro en 2021. La Fédération hongroise avait toutefois utilisé un article du réglement de l'UEFA pour inviter des milliers d'enfants (et leurs accompagnateurs) à prendre place dans les tribunes. Les Hongrois ont fait jeu égal avec les Anglais en première période et se sont créés plusieurs occasions franches par Szoboszlai (11), Zsolt Nagy (30) et Szalai (34).

Face à une formation qui comptait deux nouveaux au coup d'envoi, l'attaquant de West Ham Jarrod Bowen et le latéral gauche de Leicester James Justin, ils ont ensuite haussé le ton (70% de possession entre la 46e et la 60e minute) et ont logiquement ouvert le score sur pénalty, après une faute de Reece James sur Zsolt Nagy. Le milieu de terrain du RB Leipzig Dominik Szoboszlai n'a laissé aucune chance à Jordan Pickford (66e, 1-0).

Dans une ambiance alourdie par le son lancinant des cornes de brume, les Anglais ont timidement réagi et se sont créé trois occasions par Bowen (72), Coady (76e) et Kane (89e). Entretemps, la Hongrie aurait pu marquer un deuxième but sur une tentative de Kleinheisler, idéalement placé (82e). L'Angleterre devra montrer autre chose dans le groupe 3 contre l'Allemagne mardi puis face à l'Italie si elle veut rester en Ligue A.

Il faut remonter au 31 mai 1962, lors de la Coupe du monde disputée au Chili, pour retrouver la trace d'un tel succès des Hongrois, qui étaient alors au crépuscule de leur âge d'or.Le dernier revers de la sélection de Gareth Southgate dans le temps réglementaire était celui infligé par la Belgique le 15 novembre 2020 en Ligue des nations déjà (2-0). L'Italie s'était inclinée en finale de l'Euro en juillet 2021, mais aux tirs au but. "Je ne veux pas être trop dur avec mes joueurs, c'est le genre de match où nous devons apprendre, a déclaré le sélectionneur Gareth Southgate. Ça reste évidemment très décevant car nous voulons continuer d'être une équipe du top niveau mondial et nous devons donc gagner ce genre de match".Le match s'est déroulé dans un stade aux trois-quarts vides en raison d'un huis clos imposé à la suite d'incidents racistes lors de l'Euro en 2021. La Fédération hongroise avait toutefois utilisé un article du réglement de l'UEFA pour inviter des milliers d'enfants (et leurs accompagnateurs) à prendre place dans les tribunes. Les Hongrois ont fait jeu égal avec les Anglais en première période et se sont créés plusieurs occasions franches par Szoboszlai (11), Zsolt Nagy (30) et Szalai (34).Face à une formation qui comptait deux nouveaux au coup d'envoi, l'attaquant de West Ham Jarrod Bowen et le latéral gauche de Leicester James Justin, ils ont ensuite haussé le ton (70% de possession entre la 46e et la 60e minute) et ont logiquement ouvert le score sur pénalty, après une faute de Reece James sur Zsolt Nagy. Le milieu de terrain du RB Leipzig Dominik Szoboszlai n'a laissé aucune chance à Jordan Pickford (66e, 1-0).Dans une ambiance alourdie par le son lancinant des cornes de brume, les Anglais ont timidement réagi et se sont créé trois occasions par Bowen (72), Coady (76e) et Kane (89e). Entretemps, la Hongrie aurait pu marquer un deuxième but sur une tentative de Kleinheisler, idéalement placé (82e). L'Angleterre devra montrer autre chose dans le groupe 3 contre l'Allemagne mardi puis face à l'Italie si elle veut rester en Ligue A.