Vainqueurs respectivement 2-1 à Bâle et 3-2 sur le terrain de Ludogorets, le Paris SG et Arsenal se sont tous deux qualifiés pour les huitièmes de finale. Mais ils ont tremblé. Les Parisiens en se faisant reprendre à un quart d'heure de la fin du match sur un lob de Luca Zuffi (76e) après l'ouverture du score de Blaise Matuidi (43e). Et les Gunners en encaissant deux buts lors du premier quart d'heure, par Jonathan Cafu (12e) puis Claudiu Keseru (15e). Finalement, Granit Xhaka (20e), Olivier Giroud (41e) et Mesut Ozil (87e) ont remis Arsenal dans le bon sens, et Thomas Meunier a lui délivré les Parisiens d'une volée magnifique (90e). Les deux équipes s'expliqueront pour la première place lors de la prochaine journée le 23 novembre.

Le Bayern Munich et l'Atletico Madrid sont les deux autres qualifiés de la soirée, mais cela s'est aussi fait avec difficulté. Les Munichois ont laissé le PSV Eindhoven ouvrir le score avant de s'imposer grâce à des réalisations de Robert Lewandowski (34e s.p, 73e). Côté Atletico Madrid, c'est le Français Antoine Griezmann qui s'est mué en funambule en inscrivant deux buts d'équilibriste, dont un dans les tous derniers instants du match (28e, 90e+3), permettant aux "Colchoneros" de rester plus que jamais leaders de leur groupe (12 pts).

Vainqueurs respectivement 2-1 à Bâle et 3-2 sur le terrain de Ludogorets, le Paris SG et Arsenal se sont tous deux qualifiés pour les huitièmes de finale. Mais ils ont tremblé. Les Parisiens en se faisant reprendre à un quart d'heure de la fin du match sur un lob de Luca Zuffi (76e) après l'ouverture du score de Blaise Matuidi (43e). Et les Gunners en encaissant deux buts lors du premier quart d'heure, par Jonathan Cafu (12e) puis Claudiu Keseru (15e). Finalement, Granit Xhaka (20e), Olivier Giroud (41e) et Mesut Ozil (87e) ont remis Arsenal dans le bon sens, et Thomas Meunier a lui délivré les Parisiens d'une volée magnifique (90e). Les deux équipes s'expliqueront pour la première place lors de la prochaine journée le 23 novembre. Le Bayern Munich et l'Atletico Madrid sont les deux autres qualifiés de la soirée, mais cela s'est aussi fait avec difficulté. Les Munichois ont laissé le PSV Eindhoven ouvrir le score avant de s'imposer grâce à des réalisations de Robert Lewandowski (34e s.p, 73e). Côté Atletico Madrid, c'est le Français Antoine Griezmann qui s'est mué en funambule en inscrivant deux buts d'équilibriste, dont un dans les tous derniers instants du match (28e, 90e+3), permettant aux "Colchoneros" de rester plus que jamais leaders de leur groupe (12 pts).