Oui ! Anderlecht va se qualifier

Parce qu'Anderlecht est en forme. Le Sporting réalise cette saison sa meilleure campagne européenne depuis celle de 2000-2001 qui l'avait vu battre des équipes comme Manchester United ou le Real Madrid. Dominants en championnat, les Mauves l'ont aussi été en Ligue des Champions. Que ce soit contre le Zenit ou l'AC, les hommes de John van den Brom ont à chaque fois maîtrisé le débat, seule la finition leur aura fait défaut. Un problème qu'il faudra absolument résoudre ce soir à Malaga car l'équipe espagnole est la seule à avoir posé de vrais problèmes aux Anderlechtois. De plus, le goal average risque de compter dans la course à l'Europa League, les occasions manquées pourraient donc coûter très cher en Andalousie.

Parce que Malaga n'est pas motivé. Les hommes de Manuel Pellegrini sont assurés de finir premiers du groupe C. Dans ces conditions, il ne serait pas surprenant de les voir lever le pied, ou du moins avoir un peu de mal à rentrer dans la partie. A charge des Anderlechtois d'en profiter et de prendre les Espagnols à la gorge dès le début de rencontre pour ne pas les laisser se prendre au jeu.

Parce que le Zenit s'exporte mal. Annoncée comme la grande favorite du groupe, l'équipe de Saint-Pétersbourg a déçu la plupart des observateurs. On aurait pu penser, à juste titre, qu'une équipe capable de dépenser 100 millions d'euros en une journée (pour Hulk et Witsel) allait jouer un rôle de premier plan dans cette Ligue des Champions. Erreur. Les Russes n'ont remporté qu'une seule rencontre de C1, à domicile contre Anderlecht, et se sont systématiquement inclinés à l'extérieur.

Non ! Anderlecht va finir quatrième du groupe C

Parce que Malaga est trop fort. On l'a vu à l'aller, il y a plusieurs classes d'écart entre l'équipe de Pellegrini et l'Anderlecht de van den Brom. Bilan : 0-3 au Parc Astrid. Dans tous les compartiments de jeu, les Andalous ont semblé supérieurs. Cependant à la décharge des Anderlechtois, ils n'étaient pas vraiment dans un grand jour. Mais en forme ou non, on voit mal les Mauves aller dominer Malaga dans son antre et s'y imposer.

Parce que l'AC Milan ne va pas jouer le jeu. Massimiliano Allegri devrait profiter de la rencontre face au Zenit pour faire souffler ses joueurs-clé avant le déplacement du week-end prochain au Torino. Un victoire des Russes à Milan serait catastrophique pour le Sporting puisqu'elle obligerait les Mauves à s'imposer par au moins deux goals d'écart.

Parce qu'Anderlecht ne marque pas assez. Les Mauves n'ont marqué que deux fois en cinq matches de Ligue des Champions cette saison et jamais en déplacement... Une statistique d'autant plus inquiétante que John van den Brom a d'ores et déjà prévenu qu'il ferait évoluer son équipe dans une configuration identique à celle des semaines précédentes mais avec des accents plus défensifs.

Oui ! Anderlecht va se qualifier Parce qu'Anderlecht est en forme. Le Sporting réalise cette saison sa meilleure campagne européenne depuis celle de 2000-2001 qui l'avait vu battre des équipes comme Manchester United ou le Real Madrid. Dominants en championnat, les Mauves l'ont aussi été en Ligue des Champions. Que ce soit contre le Zenit ou l'AC, les hommes de John van den Brom ont à chaque fois maîtrisé le débat, seule la finition leur aura fait défaut. Un problème qu'il faudra absolument résoudre ce soir à Malaga car l'équipe espagnole est la seule à avoir posé de vrais problèmes aux Anderlechtois. De plus, le goal average risque de compter dans la course à l'Europa League, les occasions manquées pourraient donc coûter très cher en Andalousie. Parce que Malaga n'est pas motivé. Les hommes de Manuel Pellegrini sont assurés de finir premiers du groupe C. Dans ces conditions, il ne serait pas surprenant de les voir lever le pied, ou du moins avoir un peu de mal à rentrer dans la partie. A charge des Anderlechtois d'en profiter et de prendre les Espagnols à la gorge dès le début de rencontre pour ne pas les laisser se prendre au jeu. Parce que le Zenit s'exporte mal. Annoncée comme la grande favorite du groupe, l'équipe de Saint-Pétersbourg a déçu la plupart des observateurs. On aurait pu penser, à juste titre, qu'une équipe capable de dépenser 100 millions d'euros en une journée (pour Hulk et Witsel) allait jouer un rôle de premier plan dans cette Ligue des Champions. Erreur. Les Russes n'ont remporté qu'une seule rencontre de C1, à domicile contre Anderlecht, et se sont systématiquement inclinés à l'extérieur. Non ! Anderlecht va finir quatrième du groupe C Parce que Malaga est trop fort. On l'a vu à l'aller, il y a plusieurs classes d'écart entre l'équipe de Pellegrini et l'Anderlecht de van den Brom. Bilan : 0-3 au Parc Astrid. Dans tous les compartiments de jeu, les Andalous ont semblé supérieurs. Cependant à la décharge des Anderlechtois, ils n'étaient pas vraiment dans un grand jour. Mais en forme ou non, on voit mal les Mauves aller dominer Malaga dans son antre et s'y imposer. Parce que l'AC Milan ne va pas jouer le jeu. Massimiliano Allegri devrait profiter de la rencontre face au Zenit pour faire souffler ses joueurs-clé avant le déplacement du week-end prochain au Torino. Un victoire des Russes à Milan serait catastrophique pour le Sporting puisqu'elle obligerait les Mauves à s'imposer par au moins deux goals d'écart. Parce qu'Anderlecht ne marque pas assez. Les Mauves n'ont marqué que deux fois en cinq matches de Ligue des Champions cette saison et jamais en déplacement... Une statistique d'autant plus inquiétante que John van den Brom a d'ores et déjà prévenu qu'il ferait évoluer son équipe dans une configuration identique à celle des semaines précédentes mais avec des accents plus défensifs.