Les deux premières places du groupe, qui permettent de poursuivre en Ligue des Champions, semblent réservées à Manchester City (9 points) et au Paris Saint-Germain (8 points). Troisièmes du groupe A avec 4 unités, les Brugeois reçoivent la visite des vice-champions d'Allemagne, quatrièmes, qui ne comptent qu'une unité. Un seul point suffira donc aux joueurs de Philippe Clément, avant un ultime déplacement le 7 décembre au PSG, s'ils veulent terminer troisièmes et ainsi poursuivre leur campagne en Europa League.

À l'inverse, Leipzig, qui a perdu 1-2 à domicile le 28 septembre face au Club, n'a d'autre choix que de s'imposer dans la Venise du Nord. Ce ne sera pas chose aisée tant l'équipe du Land de Saxe arrive déforcée. Aux blessures du médian espagnol Dani Olmo et de l'attaquant danois Yussuf Poulsen, à la suspension de Tyler Adams, sont venues s'ajouter mardi les absences du capitaine et gardien de but Peter Gulacsi mais aussi du coach Jesse Marsch et de son premier adjoint Marco Kurth. Tous trois sont contaminés par le coronavirus.

Par ailleurs, Leipzig, qui fut demi-finaliste de la Ligue des Champions en 2019-2020, reste sur une défaite en championnat (2-0 à Hoffenheim) qui a mis fin à une bonne série de cinq rencontres sans défaite. Il n'occupe que la 7e place de la Bundesliga. Bruges de son côté ne pourra compter sur l'Ukrainien Eduard Sobol malade et indisponible tout comme le jeune Cisse Sandra. Le Club n'a pas non plus préparé de manière idéale la rencontre en allant perdre à Malines (2-1), en championnat, vendredi.

Mais même si un point peut suffire, le coach des champions de Belgique ne veut pas y penser. "Quand on entame un match pour décrocher un match nul, on pense seulement à défendre. Sans l'intention de marquer des buts contre une équipe avec de telles qualités, il y a beaucoup de chance de perdre. Nous voulons gagner, tout en conservant une organisation", a annoncé Philippe Clement qui se met même à rêver d'exploit possible. Si Paris s'incline mercredi à Manchester City et "si nous gagnons contre Leipzig, nous pouvons encore aller à Paris pour y jouer la deuxième place ! Mais allons-y étape par étape et concentrons-nous d'abord sur Leipzig."

Les deux premières places du groupe, qui permettent de poursuivre en Ligue des Champions, semblent réservées à Manchester City (9 points) et au Paris Saint-Germain (8 points). Troisièmes du groupe A avec 4 unités, les Brugeois reçoivent la visite des vice-champions d'Allemagne, quatrièmes, qui ne comptent qu'une unité. Un seul point suffira donc aux joueurs de Philippe Clément, avant un ultime déplacement le 7 décembre au PSG, s'ils veulent terminer troisièmes et ainsi poursuivre leur campagne en Europa League. À l'inverse, Leipzig, qui a perdu 1-2 à domicile le 28 septembre face au Club, n'a d'autre choix que de s'imposer dans la Venise du Nord. Ce ne sera pas chose aisée tant l'équipe du Land de Saxe arrive déforcée. Aux blessures du médian espagnol Dani Olmo et de l'attaquant danois Yussuf Poulsen, à la suspension de Tyler Adams, sont venues s'ajouter mardi les absences du capitaine et gardien de but Peter Gulacsi mais aussi du coach Jesse Marsch et de son premier adjoint Marco Kurth. Tous trois sont contaminés par le coronavirus. Par ailleurs, Leipzig, qui fut demi-finaliste de la Ligue des Champions en 2019-2020, reste sur une défaite en championnat (2-0 à Hoffenheim) qui a mis fin à une bonne série de cinq rencontres sans défaite. Il n'occupe que la 7e place de la Bundesliga. Bruges de son côté ne pourra compter sur l'Ukrainien Eduard Sobol malade et indisponible tout comme le jeune Cisse Sandra. Le Club n'a pas non plus préparé de manière idéale la rencontre en allant perdre à Malines (2-1), en championnat, vendredi.Mais même si un point peut suffire, le coach des champions de Belgique ne veut pas y penser. "Quand on entame un match pour décrocher un match nul, on pense seulement à défendre. Sans l'intention de marquer des buts contre une équipe avec de telles qualités, il y a beaucoup de chance de perdre. Nous voulons gagner, tout en conservant une organisation", a annoncé Philippe Clement qui se met même à rêver d'exploit possible. Si Paris s'incline mercredi à Manchester City et "si nous gagnons contre Leipzig, nous pouvons encore aller à Paris pour y jouer la deuxième place ! Mais allons-y étape par étape et concentrons-nous d'abord sur Leipzig."