John van den Brom (entraîneur d'Anderlecht), sur le site de l'Uefa : "Nous avons bien joué une fois de plus, et nous avons prouvé que nous pouvions rivaliser à ce niveau. Au final, nous avons pris un point bien mérité ici, mais cela ne nous aide pas beaucoup. Quand je regarde les six matches de la phase de groupes, je suis satisfait et fier de mon équipe. Au lieu de prendre un avantage 1-0, nous avons été menés 1-0 et cela a été un coup terrible pour l'équipe à la pause. Mais ils ont bien géré cela et nous nous sommes repris en seconde période ; nous avons continué de jouer notre propre jeu. Lors des matches à l'extérieur, nous n'avons pas été assez bons ; deux points en trois rencontres, ce n'est pas suffisant. Cette édition de la Champions League nous a certainement donné l'envie d'y goûter de nouveau. Personnellement, la Champions League était également une expérience nouvelle et j'ai vraiment adoré. Notre objectif est simple désormais : nous devons à nouveau nous qualifier l'an prochain."

Manuel Pellegrini (entraîneur de Malaga), sur le site de l'Uefa : "L'objectif de cette année a été atteint, c'est-à-dire nous qualifier pour le tour suivant. Je pense qu'à partir de maintenant, chaque adversaire possible sera compliqué et ce qui est important, c'est d'être en grande forme lorsque nous jouerons en février. Nous avons commis des erreurs à l'arrière, mais je suis fier de mes joueurs offensifs. Je pense que c'est un score équitable. Nous avons fait preuve de caractère dans cette phase de groupes. Je ne vais pas évaluer mes joueurs sur le plan individuel. Nous avons encaissé des buts en fin de match lors de nos deux dernières rencontres, mais malgré cela, je garde un sentiment positif."

Olivier Deschacht (défenseur d'Anderlecht), dans la DH : "Tout le monde demande qu'on joue à un niveau de Ligue des Champions. Mais alors, les arbitres devraient aussi avoir le niveau de la C1. Cela dit : je ne vais pas tout mettre sur son dos. Même si nous avions gagné, nous aurions été derniers du groupe. Mais cela aurait été sympa d'avoir une victoire à malaga sur son palmarès. Avez-vous vu la beauté de leur premier but ? A 25 mètres du goal de Proto, Duda a brossé la ballon dans la lucarne. On a pas eu de chance dans cette campagne. Mais je suis très fier. On a joué très haut, à la néerlandaise. Ou à l'anderlechtoise, comme vous voulez. On aurait pu jouer à onze derrière le ballon, mais ça, c'est l'ancien Anderlecht. Maintenant, on parvient à faire mal aux grands. C'est déjà un grand mérite."

Oguchi Onyewu (défenseur de Malaga), dans la DH : "Ce n'est pas correct dire que nous avons partagé grâce à l'arbitre. Nous méritions un penalty en début de seconde mi-temps, après la faute de Biglia. L'arbitre a donc commis une erreur de part et d'autre. Je râle d'avoir encaissé le 2-2 en fin de match. Et je râle surtout parce que les buteurs d'Anderlecht sont mes deux ex-coéquipiers au Standard : Jovanovic et Mbokani. Ils sont encore aussi forts que lors de la période du Standard. Mais j'estime quand même avoir gagné tous mes duels face à eux. Anderlecht a fait une bonne prestation. C'est un meilleur Anderlecht que celui que je rencontrais avec le Standard."

Behrang Safari (défenseur d'Anderlecht), dans la DH : "J'aurais pu marquer le but le plus important de ma carrière et peut-être le plus beau. J'aimerais le revoir à la télé, même si l'arbitre m'en a privé. Je n'y ai rien compris quand j'ai entendu son coup de sifflet. Il n'y avait pas du tout hors-jeu. Je ne me suis pas trop fâché sur l'arbitre ; j'ai laissé Biglia prendre ses responsabilités. Cela aurait été un but historique pour moi, parce que je n'ai marqué que trois ou quatre but dans ma carrière professionnelle. Et un but en Ligue des Champions peut changer une carrière. On voulait vraiment gagner, ce mardi. On a joué notre meilleur match de la campagne. On rentre avec un bon sentiment. Je ne croyais pas que le Zenit aurait gagné à Milan. Combien aurions-nous dû gagner ? 2-5 ? C'est beaucoup, mais on a eu les occasions. On a montré qu'on n'est plus une petite équipe en Europe."

Duda (médian de Malaga), sur le site de l'Uefa : "Nous avons fait du bon travail et nous sommes heureux. Le dernier but, c'est dommage, mais l'important c'était de remporter des points. Maintenant nous pouvons penser à notre prochain match de championnat."

Sportfootmagazine.be

John van den Brom (entraîneur d'Anderlecht), sur le site de l'Uefa : "Nous avons bien joué une fois de plus, et nous avons prouvé que nous pouvions rivaliser à ce niveau. Au final, nous avons pris un point bien mérité ici, mais cela ne nous aide pas beaucoup. Quand je regarde les six matches de la phase de groupes, je suis satisfait et fier de mon équipe. Au lieu de prendre un avantage 1-0, nous avons été menés 1-0 et cela a été un coup terrible pour l'équipe à la pause. Mais ils ont bien géré cela et nous nous sommes repris en seconde période ; nous avons continué de jouer notre propre jeu. Lors des matches à l'extérieur, nous n'avons pas été assez bons ; deux points en trois rencontres, ce n'est pas suffisant. Cette édition de la Champions League nous a certainement donné l'envie d'y goûter de nouveau. Personnellement, la Champions League était également une expérience nouvelle et j'ai vraiment adoré. Notre objectif est simple désormais : nous devons à nouveau nous qualifier l'an prochain."Manuel Pellegrini (entraîneur de Malaga), sur le site de l'Uefa : "L'objectif de cette année a été atteint, c'est-à-dire nous qualifier pour le tour suivant. Je pense qu'à partir de maintenant, chaque adversaire possible sera compliqué et ce qui est important, c'est d'être en grande forme lorsque nous jouerons en février. Nous avons commis des erreurs à l'arrière, mais je suis fier de mes joueurs offensifs. Je pense que c'est un score équitable. Nous avons fait preuve de caractère dans cette phase de groupes. Je ne vais pas évaluer mes joueurs sur le plan individuel. Nous avons encaissé des buts en fin de match lors de nos deux dernières rencontres, mais malgré cela, je garde un sentiment positif."Olivier Deschacht (défenseur d'Anderlecht), dans la DH : "Tout le monde demande qu'on joue à un niveau de Ligue des Champions. Mais alors, les arbitres devraient aussi avoir le niveau de la C1. Cela dit : je ne vais pas tout mettre sur son dos. Même si nous avions gagné, nous aurions été derniers du groupe. Mais cela aurait été sympa d'avoir une victoire à malaga sur son palmarès. Avez-vous vu la beauté de leur premier but ? A 25 mètres du goal de Proto, Duda a brossé la ballon dans la lucarne. On a pas eu de chance dans cette campagne. Mais je suis très fier. On a joué très haut, à la néerlandaise. Ou à l'anderlechtoise, comme vous voulez. On aurait pu jouer à onze derrière le ballon, mais ça, c'est l'ancien Anderlecht. Maintenant, on parvient à faire mal aux grands. C'est déjà un grand mérite."Oguchi Onyewu (défenseur de Malaga), dans la DH : "Ce n'est pas correct dire que nous avons partagé grâce à l'arbitre. Nous méritions un penalty en début de seconde mi-temps, après la faute de Biglia. L'arbitre a donc commis une erreur de part et d'autre. Je râle d'avoir encaissé le 2-2 en fin de match. Et je râle surtout parce que les buteurs d'Anderlecht sont mes deux ex-coéquipiers au Standard : Jovanovic et Mbokani. Ils sont encore aussi forts que lors de la période du Standard. Mais j'estime quand même avoir gagné tous mes duels face à eux. Anderlecht a fait une bonne prestation. C'est un meilleur Anderlecht que celui que je rencontrais avec le Standard."Behrang Safari (défenseur d'Anderlecht), dans la DH : "J'aurais pu marquer le but le plus important de ma carrière et peut-être le plus beau. J'aimerais le revoir à la télé, même si l'arbitre m'en a privé. Je n'y ai rien compris quand j'ai entendu son coup de sifflet. Il n'y avait pas du tout hors-jeu. Je ne me suis pas trop fâché sur l'arbitre ; j'ai laissé Biglia prendre ses responsabilités. Cela aurait été un but historique pour moi, parce que je n'ai marqué que trois ou quatre but dans ma carrière professionnelle. Et un but en Ligue des Champions peut changer une carrière. On voulait vraiment gagner, ce mardi. On a joué notre meilleur match de la campagne. On rentre avec un bon sentiment. Je ne croyais pas que le Zenit aurait gagné à Milan. Combien aurions-nous dû gagner ? 2-5 ? C'est beaucoup, mais on a eu les occasions. On a montré qu'on n'est plus une petite équipe en Europe."Duda (médian de Malaga), sur le site de l'Uefa : "Nous avons fait du bon travail et nous sommes heureux. Le dernier but, c'est dommage, mais l'important c'était de remporter des points. Maintenant nous pouvons penser à notre prochain match de championnat."Sportfootmagazine.be