MANCHESTER CITY - BARCELONE

Vincenzo Ciuro : Voilà deux candidats potentiels au titre. City est sans doute l'équipe la plus impressionnante d'Europe pour le moment et je ne suis vraiment pas sûr que le Barça passe.

Alex Teklak : Manuel Pellegrini est en train d'apporter à City tout ce qu'on a vu la saison passée à Malaga. City est bien mieux en place qu'à l'époque de Roberto Mancini, un entraîneur hyper défensif.

Benoît Thans : Il y a aussi quelques individualités supplémentaires, comme Alvaro Negredo qui en a marqué cinq en Ligue des Champions. Tout le monde s'est également demandé pourquoi Pellegrini faisait venir Martin Demichelis mais il s'agissait déjà de son soldat à Malaga. Et il s'est imposé facilement en défense centrale. Pellegrini a également retiré Joe Hart quelques matches pour lui permettre de faire le vide et passer un palier. J'insiste sur le rôle des entraîneurs dans cette Ligue des Champions. Les équipes qui ont émergé ont toutes un grand entraîneur et un vrai buteur.

Marc Delire : Je n'enterrerais pas Barcelone. J'ai l'impression qu'ils ne sont pas encore à 100 % et qu'ils montent en puissance. Là aussi, l'entraîneur, Gerardo Martino arrive à faire progresser son équipe, malgré les résultats glanés par ses prédécesseurs.

[...]

OLYMPIACOS - MANCHESTER UNITED

Thans : United a surtout pâti du nombre de blessés même si je n'ai pas encore vu la patte de David Moyes.

Teklak : Je ne suis pas fan de cet entrejeu. Tom Cleverley, Phil Jones et Michaël Carrick, bof.

Ciuro : Il n'y a aucun créatif.

Delire : Le problème, ce n'est pas seulement l'entrejeu. Ce n'est pas possible que cette équipe repose sur un gamin comme Adnan Januzaj. Ils jouent mal ; derrière, les relances, c'est zéro.

Thans : On n'a encore rien vu de stable. Moyes n'a pas trouvé son équipe et ses joueurs. Il n'a jusqu'à présent qu'un match référence : contre Leverkusen en Ligue des Champions.

Ferrera : Arriver derrière un monument comme Alex Ferguson, ce n'est pas non plus facile. D'autant plus que Ferguson est encore là à tous les matches.

[...]

AC MILAN - ATLETICO MADRID

Delire : Impossible que l'Atletico ne passe pas.

Ciuro : Disons 99 % ! L'AC Milan possède une défense catastrophique avec Philippe Mexès, Adil Rami et Kevin Constant. Elle fait un peu pitié.

Thans : Pour moi, Simeone est un des meilleurs entraîneurs du moment.

Ferrera : Il a la rage et la transmet. Tactiquement, il est hyper fort. Par exemple ? La manière dont il met en place sa ligne de quatre, dont les ailiers et les backs sont proches. Là, on sent le travail derrière tout cela.

Teklak : La vitesse de reconversion défensive également. Les deux latéraux, Juanfran et Felipe Luis sont très offensifs mais ils ne sont jamais battus dans leur dos. Car, il y a toujours la compensation du milieu de terrain.

Delire : C'est pour ce genre de discours que j'aime Alex Teklak malgré ses origines douteuses (Il rit). C'est très juste ce qu'il dit. Il faut aussi ajouter la transformation de Diego Costa. La première fois que je l'ai vu jouer, c'était vraiment la belle et la bête, comparé à Radamel Falcao. Avec lui, on assiste vraiment à la chrysalide du papillon. Je le vois aujourd'hui faire des choses impressionnantes.
Thomas Chatelle arrive de son entraînement et entre dans le débat : Il a pris une autre dimension. Il a le temps de se développer et le système mis en place lui convient. Il sait qu'on lui fait confiance.

Teklak : D'ailleurs Simeone déclare qu'il joue mieux sans Falcao. Et je veux bien le croire car Falcao, contrairement à Diego Costa, ne participait pas aux tâches défensives.

Ferrera : Il faut souligner également la bonne politique de transferts. Ils prennent des joueurs qui rentrent dans leur philosophie.

[...]

LEVERKUSEN - PSG

Thans : Le PSG sans aucun doute.

Ciuro : Ils sont encore plus forts que la saison passée. Ils ont pris une dimension supplémentaire.

Teklak : L'année passée, ils jouaient beaucoup le contre.

Thans : Avec Thiago Motta, Blaise Matuidi et Marco Verratti, ils ont peut-être le meilleur triangle de l'entrejeu avec celui du Barça. Maintenant, il va falloir faire de la place à Yohan Cabaye.

Teklak : Cabaye a un jeu sans ballon et frappe souvent au but, ce que n'a pas Verratti.

Chatelle : Moi, je penche davantage pour Verratti. A son âge, savoir donner l'impulsion comme il le fait, chapeau. Il a énormément de créativité. Il sait tout faire.

Ciuro : Sa qualité de passes est impressionnante.

Thans : De longues balles millimétrées...

Ciuro :... Un peu à la Pirlo.

[...]

Par Thomas Bricmont et Stephane Vandevelde. L'intégralité de cette table ronde dans votre Sport/foot Magazine

MANCHESTER CITY - BARCELONEVincenzo Ciuro : Voilà deux candidats potentiels au titre. City est sans doute l'équipe la plus impressionnante d'Europe pour le moment et je ne suis vraiment pas sûr que le Barça passe. Alex Teklak : Manuel Pellegrini est en train d'apporter à City tout ce qu'on a vu la saison passée à Malaga. City est bien mieux en place qu'à l'époque de Roberto Mancini, un entraîneur hyper défensif. Benoît Thans : Il y a aussi quelques individualités supplémentaires, comme Alvaro Negredo qui en a marqué cinq en Ligue des Champions. Tout le monde s'est également demandé pourquoi Pellegrini faisait venir Martin Demichelis mais il s'agissait déjà de son soldat à Malaga. Et il s'est imposé facilement en défense centrale. Pellegrini a également retiré Joe Hart quelques matches pour lui permettre de faire le vide et passer un palier. J'insiste sur le rôle des entraîneurs dans cette Ligue des Champions. Les équipes qui ont émergé ont toutes un grand entraîneur et un vrai buteur. Marc Delire : Je n'enterrerais pas Barcelone. J'ai l'impression qu'ils ne sont pas encore à 100 % et qu'ils montent en puissance. Là aussi, l'entraîneur, Gerardo Martino arrive à faire progresser son équipe, malgré les résultats glanés par ses prédécesseurs. [...] OLYMPIACOS - MANCHESTER UNITEDThans : United a surtout pâti du nombre de blessés même si je n'ai pas encore vu la patte de David Moyes. Teklak : Je ne suis pas fan de cet entrejeu. Tom Cleverley, Phil Jones et Michaël Carrick, bof. Ciuro : Il n'y a aucun créatif. Delire : Le problème, ce n'est pas seulement l'entrejeu. Ce n'est pas possible que cette équipe repose sur un gamin comme Adnan Januzaj. Ils jouent mal ; derrière, les relances, c'est zéro. Thans : On n'a encore rien vu de stable. Moyes n'a pas trouvé son équipe et ses joueurs. Il n'a jusqu'à présent qu'un match référence : contre Leverkusen en Ligue des Champions. Ferrera : Arriver derrière un monument comme Alex Ferguson, ce n'est pas non plus facile. D'autant plus que Ferguson est encore là à tous les matches. [...] AC MILAN - ATLETICO MADRIDDelire : Impossible que l'Atletico ne passe pas. Ciuro : Disons 99 % ! L'AC Milan possède une défense catastrophique avec Philippe Mexès, Adil Rami et Kevin Constant. Elle fait un peu pitié. Thans : Pour moi, Simeone est un des meilleurs entraîneurs du moment. Ferrera : Il a la rage et la transmet. Tactiquement, il est hyper fort. Par exemple ? La manière dont il met en place sa ligne de quatre, dont les ailiers et les backs sont proches. Là, on sent le travail derrière tout cela. Teklak : La vitesse de reconversion défensive également. Les deux latéraux, Juanfran et Felipe Luis sont très offensifs mais ils ne sont jamais battus dans leur dos. Car, il y a toujours la compensation du milieu de terrain. Delire : C'est pour ce genre de discours que j'aime Alex Teklak malgré ses origines douteuses (Il rit). C'est très juste ce qu'il dit. Il faut aussi ajouter la transformation de Diego Costa. La première fois que je l'ai vu jouer, c'était vraiment la belle et la bête, comparé à Radamel Falcao. Avec lui, on assiste vraiment à la chrysalide du papillon. Je le vois aujourd'hui faire des choses impressionnantes. Thomas Chatelle arrive de son entraînement et entre dans le débat : Il a pris une autre dimension. Il a le temps de se développer et le système mis en place lui convient. Il sait qu'on lui fait confiance. Teklak : D'ailleurs Simeone déclare qu'il joue mieux sans Falcao. Et je veux bien le croire car Falcao, contrairement à Diego Costa, ne participait pas aux tâches défensives. Ferrera : Il faut souligner également la bonne politique de transferts. Ils prennent des joueurs qui rentrent dans leur philosophie.[...] LEVERKUSEN - PSGThans : Le PSG sans aucun doute. Ciuro : Ils sont encore plus forts que la saison passée. Ils ont pris une dimension supplémentaire. Teklak : L'année passée, ils jouaient beaucoup le contre. Thans : Avec Thiago Motta, Blaise Matuidi et Marco Verratti, ils ont peut-être le meilleur triangle de l'entrejeu avec celui du Barça. Maintenant, il va falloir faire de la place à Yohan Cabaye. Teklak : Cabaye a un jeu sans ballon et frappe souvent au but, ce que n'a pas Verratti. Chatelle : Moi, je penche davantage pour Verratti. A son âge, savoir donner l'impulsion comme il le fait, chapeau. Il a énormément de créativité. Il sait tout faire. Ciuro : Sa qualité de passes est impressionnante. Thans : De longues balles millimétrées... Ciuro :... Un peu à la Pirlo. [...] Par Thomas Bricmont et Stephane Vandevelde. L'intégralité de cette table ronde dans votre Sport/foot Magazine