A Munich, ça a chauffé d'entrée pour le PSG avec Keylor Navas, qui a dû intervenir sur une tentative de Lucas Hernandez, et qui a été sauvé par la transversale sur une reprise d'Eric Maxim Choupo-Moting, un ex-Sangermanois, sur le corner consécutif (2e). La réplique n'a pas tardé: lancé par Angel Di Maria, Neymar a décalé Mbappé, qui a frappé du droit (3e, 0-1).

La réaction du Bayern a été immédiate mais Navas s'est montré impeccable sur une reprise à bout portant de Thomas Müller (10e), un coup de tête de Leon Goretzka (19e) et une frappe de Benjamin Pavard (20e). Mais l'efficacité était parisienne et après un corner joué à deux, Neymar s'est fendu d'une passe en une touche pour Marquinhos, qui est arrivé lancé dans le dos de la défense (28e, 0-2). Le PSG a continué à souffrir et sur un centre de Pavard, Choupo-Moting a placé un coup de tête imparable (37e, 1-2).

La seconde période a repris par une double occasion pour les Parisiens avec Neymar, qui a perdu son face-à-face avec Manuel Neuer, et Mbappé dont le tir a été sauvé par Alphonso Davies sur sa ligne (52e). Le Bayern a rapidement pris le dessus et Müller, oublié dans le dos de la défense, a égalisé d'un coup de tête sur un centre de Joshua Kimmich (60e, 2-2). Les Munichois ont alors multiplié les initiatives mais Di Maria a lancé Mbappé, qui a donné une leçon de réalisme (67e, 2-3).

Les deux matches entre le FC Porto et Chelsea se joueront à Séville et ce mercredi c'était bien les Dragons qui recevaient. Après être resté bloqué pendant le tour de chauffe dans ses 35 mètres, Porto s'est montré offensif. Mais le tir de Luis Diaz a été bloqué par la défense (10e), celui de Mateus Uribe a filé au-dessus du but et enfin, Otavio a frappé la transversale (24e). Par contre, sur une passe de Jorginho, Mason Mount a mis Zaidu Sanusi dans le vent avant de placer le ballon dans le petit filet d'Agustin Marchesin (32e, 0-1).

Après cet éclair de son international anglais, Chelsea a encore souffert mais Pepe (43e), Uribe (44e) et Marko Grujic (45e) ne sont pas parvenus à battre Edouard Mendy. A la reprise, les Portugais ont repris leurs assauts et ils ont continué à passer à côté de l'égalisation. Heureusement pour eux, Timo Werner, qui est en pleine traversée du désert (2 buts en 28 matches), a manqué la balle de break (47e). Pour tenter de donner plus de poids offensivement, Thomas Tchel a sorti Werner et Kai Havertz pour Olivier Giroud et Christian Pulisic (65e) mais Porto a continué de presser, avec moins d'intensité qu'en première période. Sergio Conceiçao a alors effectué trois changements d'un coup, lançant notamment son fils Francisco (83e). La manoeuvre n'aura pas eu de conséquences positives puisque Benjamin Chilwell a profité d'une erreur de défense pour se retrouver seul devant le but vide (85e, 0-2).

A Munich, ça a chauffé d'entrée pour le PSG avec Keylor Navas, qui a dû intervenir sur une tentative de Lucas Hernandez, et qui a été sauvé par la transversale sur une reprise d'Eric Maxim Choupo-Moting, un ex-Sangermanois, sur le corner consécutif (2e). La réplique n'a pas tardé: lancé par Angel Di Maria, Neymar a décalé Mbappé, qui a frappé du droit (3e, 0-1). La réaction du Bayern a été immédiate mais Navas s'est montré impeccable sur une reprise à bout portant de Thomas Müller (10e), un coup de tête de Leon Goretzka (19e) et une frappe de Benjamin Pavard (20e). Mais l'efficacité était parisienne et après un corner joué à deux, Neymar s'est fendu d'une passe en une touche pour Marquinhos, qui est arrivé lancé dans le dos de la défense (28e, 0-2). Le PSG a continué à souffrir et sur un centre de Pavard, Choupo-Moting a placé un coup de tête imparable (37e, 1-2).La seconde période a repris par une double occasion pour les Parisiens avec Neymar, qui a perdu son face-à-face avec Manuel Neuer, et Mbappé dont le tir a été sauvé par Alphonso Davies sur sa ligne (52e). Le Bayern a rapidement pris le dessus et Müller, oublié dans le dos de la défense, a égalisé d'un coup de tête sur un centre de Joshua Kimmich (60e, 2-2). Les Munichois ont alors multiplié les initiatives mais Di Maria a lancé Mbappé, qui a donné une leçon de réalisme (67e, 2-3). Les deux matches entre le FC Porto et Chelsea se joueront à Séville et ce mercredi c'était bien les Dragons qui recevaient. Après être resté bloqué pendant le tour de chauffe dans ses 35 mètres, Porto s'est montré offensif. Mais le tir de Luis Diaz a été bloqué par la défense (10e), celui de Mateus Uribe a filé au-dessus du but et enfin, Otavio a frappé la transversale (24e). Par contre, sur une passe de Jorginho, Mason Mount a mis Zaidu Sanusi dans le vent avant de placer le ballon dans le petit filet d'Agustin Marchesin (32e, 0-1). Après cet éclair de son international anglais, Chelsea a encore souffert mais Pepe (43e), Uribe (44e) et Marko Grujic (45e) ne sont pas parvenus à battre Edouard Mendy. A la reprise, les Portugais ont repris leurs assauts et ils ont continué à passer à côté de l'égalisation. Heureusement pour eux, Timo Werner, qui est en pleine traversée du désert (2 buts en 28 matches), a manqué la balle de break (47e). Pour tenter de donner plus de poids offensivement, Thomas Tchel a sorti Werner et Kai Havertz pour Olivier Giroud et Christian Pulisic (65e) mais Porto a continué de presser, avec moins d'intensité qu'en première période. Sergio Conceiçao a alors effectué trois changements d'un coup, lançant notamment son fils Francisco (83e). La manoeuvre n'aura pas eu de conséquences positives puisque Benjamin Chilwell a profité d'une erreur de défense pour se retrouver seul devant le but vide (85e, 0-2).