Groupe E

Manchester City et son capitaine Vincent Kompany n'ont pas le choix s'ils veulent pouvoir préserver leurs chances de qualification pour les 8es de finale. Ils doivent s'imposer à domicile contre le Bayern Munich, premier et déjà qualifié.

Avec seulement deux points au compteur, la tâche s'annonce très périlleuse, statistique à l'appui: deux clubs, dans l'histoire de l'épreuve, ont réussi à se qualifier avec zéro victoire en quatre matches.

C'est avec l'énergie du désespoir que joueront donc les hommes de Pellegrini ce soir contre l'ogre bavarois. C'est le cas de le dire. Avec Dzeko, Silva et Kolarov forfaits et Yaya Touré et Fernandinho suspendus, City ne partira certainement pas avec la faveur des pronostics.

Les motifs d'espoir pour la bande à Kompany ? Le Bayern compte aussi de nombreux blessés avec Lahm, Alaba, Martinez ou encore Alcantara. De plus, déjà qualifié, Munich pourrait faire tourner son effectif.

Enfin, l'année passée, les Skyblues avaient trouvé les ressources pour s'imposer au retour en Bavière (3-2). Peut-être réussiront-ils pareil exploit devant leurs supporters.

Avantage Nainggolan

Un nul pourrait aussi préserver les chances de City, à condition que la rencontre entre la Roma et le CSKA Moscou se termine aussi par un partage. Une rencontre qui se déroulera à 18h au lieu de 20h45, comme c'est toujours le cas en Russie. City sera donc déjà au courant du résultat des deux équipes.

Ces dernières disputent aussi un match capital. Les Russes auront l'avantage de jouer à domicile, face à une équipe de la Roma qui s'est bien reprise après ses déboires face au Bayern Munich. Avec 4 points chacune, les deux équipes sont au coude à coude. Moscou a cependant plus besoin de la victoire, étant donné son dernier match de poule : un déplacement à Munich. Côté romain, un nul, puis une victoire à domicile contre City, suffirait pour décrocher la qualification. Avantage pour Nainggolan donc, dans une situation un peu moins délicate que son compatriote "citizen" Kompany.

Groupe F

Le PSG et le FC Barcelone étant déjà qualifiés, c'est la course à la 1e place qui sera intéressante dans ce groupe. L'intérêt de terminer premier, c'est bien évidemment d'éviter un gros morceau dès les 8es de finale. Avec 10 points, le PSG possède une petite longueur d'avance sur son rival catalan. S'il veut pouvoir se contenter du nul dans deux semaines lors de son déplacement au Nou Camp, le PSG doit s'imposer à domicile contre l'Ajax d'Amsterdam. Une performance bien évidemment à la portée des Parisiens, mais méfiance, les Hollandais ne viendront pas en victime expiatoire. En cas de succès, ils valideraient en effet leur ticket pour l'Europa League (à moins que Nicosie tienne Barcelone en échec à la surprise générale).

Dans l'autre rencontre, Barcelone se déplacera à l'APOEL Nicosie, bon dernier avec un point, dans l'optique de rester sur les talons de l'équipe d'Ibrahimovic. Messi pourrait définitivement dépasser Raùl dans la liste des meilleurs buteurs de l'histoire de la Ligue des Champions, alors qu'il l'a déjà rejoint lors de la précédente journée.

Groupe G

Si Chelsea domine la Premier League avec aisance, la situation n'est pas tout à fait identique sur la scène européenne. S'ils sont premiers avec 8 points, les Blues n'ont que 3 points d'avance sur les Allemands de Schalke 04. Leur déplacement à Gelsenkirchen pourrait donc être décisif pour la 1e place du groupe. En cas de défaite, l'équipe d'Hazard passerait en effet 2e au classement à cause des confrontations directes (nul de Schalke à Chelsea).

Derrière, le Sporting Lisbonne possède 4 points et reçoit Maribor, 3 points. Une victoire des Portugais les relancerait clairement, peu importe le résultat de l'autre rencontre, avant un déplacement à Chelsea comme dernier match de la campagne. Attention tout de même au Petit Poucet slovène, pas du tout ridicule, puisque, excepté la correction reçue à Chelsea (5-1), Maribor a pris un point contre toutes les équipes du groupe.

Groupe H

A 18h, Porto, déjà qualifié, joue en Biélorussie contre le BATE Borisov, pas encore remis de sa double raclée face aux Ukrainiens de Donetsk (12 goals encaissés en deux matchs). Pas question de se relâcher pour l'ancienne équipe de Defour qui voudra gagner pour conserver sa 1e place.

Dans l'autre rencontre, le Shakhtar Donetsk n'a besoin que d'un point pour se qualifier. Les Ukrainiens accueillent ce soir l'Athletic Bilbao, dernier avec une unité. En cas de victoire, ils pourraient passer devant Porto, si les Dragões s'inclinent. Autrement, ils pourront toujours aller leur disputer la 1e place lors de la dernière rencontre entre les deux équipes à Porto.

Groupe EManchester City et son capitaine Vincent Kompany n'ont pas le choix s'ils veulent pouvoir préserver leurs chances de qualification pour les 8es de finale. Ils doivent s'imposer à domicile contre le Bayern Munich, premier et déjà qualifié.Avec seulement deux points au compteur, la tâche s'annonce très périlleuse, statistique à l'appui: deux clubs, dans l'histoire de l'épreuve, ont réussi à se qualifier avec zéro victoire en quatre matches.C'est avec l'énergie du désespoir que joueront donc les hommes de Pellegrini ce soir contre l'ogre bavarois. C'est le cas de le dire. Avec Dzeko, Silva et Kolarov forfaits et Yaya Touré et Fernandinho suspendus, City ne partira certainement pas avec la faveur des pronostics.Les motifs d'espoir pour la bande à Kompany ? Le Bayern compte aussi de nombreux blessés avec Lahm, Alaba, Martinez ou encore Alcantara. De plus, déjà qualifié, Munich pourrait faire tourner son effectif.Enfin, l'année passée, les Skyblues avaient trouvé les ressources pour s'imposer au retour en Bavière (3-2). Peut-être réussiront-ils pareil exploit devant leurs supporters.Avantage NainggolanUn nul pourrait aussi préserver les chances de City, à condition que la rencontre entre la Roma et le CSKA Moscou se termine aussi par un partage. Une rencontre qui se déroulera à 18h au lieu de 20h45, comme c'est toujours le cas en Russie. City sera donc déjà au courant du résultat des deux équipes.Ces dernières disputent aussi un match capital. Les Russes auront l'avantage de jouer à domicile, face à une équipe de la Roma qui s'est bien reprise après ses déboires face au Bayern Munich. Avec 4 points chacune, les deux équipes sont au coude à coude. Moscou a cependant plus besoin de la victoire, étant donné son dernier match de poule : un déplacement à Munich. Côté romain, un nul, puis une victoire à domicile contre City, suffirait pour décrocher la qualification. Avantage pour Nainggolan donc, dans une situation un peu moins délicate que son compatriote "citizen" Kompany.Groupe FLe PSG et le FC Barcelone étant déjà qualifiés, c'est la course à la 1e place qui sera intéressante dans ce groupe. L'intérêt de terminer premier, c'est bien évidemment d'éviter un gros morceau dès les 8es de finale. Avec 10 points, le PSG possède une petite longueur d'avance sur son rival catalan. S'il veut pouvoir se contenter du nul dans deux semaines lors de son déplacement au Nou Camp, le PSG doit s'imposer à domicile contre l'Ajax d'Amsterdam. Une performance bien évidemment à la portée des Parisiens, mais méfiance, les Hollandais ne viendront pas en victime expiatoire. En cas de succès, ils valideraient en effet leur ticket pour l'Europa League (à moins que Nicosie tienne Barcelone en échec à la surprise générale).Dans l'autre rencontre, Barcelone se déplacera à l'APOEL Nicosie, bon dernier avec un point, dans l'optique de rester sur les talons de l'équipe d'Ibrahimovic. Messi pourrait définitivement dépasser Raùl dans la liste des meilleurs buteurs de l'histoire de la Ligue des Champions, alors qu'il l'a déjà rejoint lors de la précédente journée.Groupe GSi Chelsea domine la Premier League avec aisance, la situation n'est pas tout à fait identique sur la scène européenne. S'ils sont premiers avec 8 points, les Blues n'ont que 3 points d'avance sur les Allemands de Schalke 04. Leur déplacement à Gelsenkirchen pourrait donc être décisif pour la 1e place du groupe. En cas de défaite, l'équipe d'Hazard passerait en effet 2e au classement à cause des confrontations directes (nul de Schalke à Chelsea).Derrière, le Sporting Lisbonne possède 4 points et reçoit Maribor, 3 points. Une victoire des Portugais les relancerait clairement, peu importe le résultat de l'autre rencontre, avant un déplacement à Chelsea comme dernier match de la campagne. Attention tout de même au Petit Poucet slovène, pas du tout ridicule, puisque, excepté la correction reçue à Chelsea (5-1), Maribor a pris un point contre toutes les équipes du groupe.Groupe HA 18h, Porto, déjà qualifié, joue en Biélorussie contre le BATE Borisov, pas encore remis de sa double raclée face aux Ukrainiens de Donetsk (12 goals encaissés en deux matchs). Pas question de se relâcher pour l'ancienne équipe de Defour qui voudra gagner pour conserver sa 1e place.Dans l'autre rencontre, le Shakhtar Donetsk n'a besoin que d'un point pour se qualifier. Les Ukrainiens accueillent ce soir l'Athletic Bilbao, dernier avec une unité. En cas de victoire, ils pourraient passer devant Porto, si les Dragões s'inclinent. Autrement, ils pourront toujours aller leur disputer la 1e place lors de la dernière rencontre entre les deux équipes à Porto.