L'histoire montre que remonter un tel score n'est pas impossible. En 2000, Barcelone était ainsi parvenu à se qualifier pour les demi-finales après une défaite 3-1 à Chelsea. Ils avaient alors accroché la prolongation en marquant le troisième but à sept minutes du coup de sifflet final. Le Barça a fini par s'imposer sur le score de 5 buts à 1. Bien qu'éliminé cette année-là, le spécialiste des retournements de situation ces dernières saisons se nomme bien Chelsea. En 2012, battu 3-1 à Naples en huitièmes de finale, il s'impose à domicile 4-1 après les prolongations. Deux ans plus tard, ses joueurs remettent le couvert en éliminant le PSG à 3 minutes du terme grâce à une victoire 2-0.

Le Bayern a donc des raisons d'y croire, d'autant plus que les Bavarois sont très efficaces à domicile. En championnat d'Allemagne, en 14 matches joués à l'Allianz Arena, les hommes de Pep Guardiola n'ont concédé qu'une défaite et un nul pour douze victoires, dont 9 sur des scores qui leur permettraient de se qualifier ce soir (2-0 ou 3 buts d'écart et plus). En Ligue des Champions, le bilan est tout aussi bon puisqu'en 4 rencontres à domicile, ils se sont imposés à 4 reprises, dont 3 fois sur des scores suffisants pour éliminer leur adversaire portugais.

Néanmoins, le FC Porto aura l'avantage de pouvoir gérer le score, et partira avec le plein de confiance puisqu'aucune équipe n'a encore réussi à les battre cette saison en Ligue des Champions. C'est la seule formation à avoir réussi pareille performance en cette campagne européenne. C'est plutôt bon signe. La saison dernière, au stade des quarts de finale, seul l'Atletico Madrid était invaincu, et il a effleuré la coupe aux grandes oreilles en ne s'inclinant qu'en finale face au Real. De là à dire que les dragons pourront réussir la même performance...

Alors que les deux coaches aiment jouer en possession de balle, c'est le Bayern Munich qui avait clairement pris le dessus au Stade du Dragon (62%). Et vu le score, le scénario risque bien de se répéter ce soir. Le FC Porto devrait tenter de profiter d'un secteur défensif allemand toujours privé d'Alaba, de Benatia et de Martinez, qui avait causé la perte des Bavarois la semaine dernière. Pep Guardiola ne pourra visiblement pas compter non plus sur Robben et Ribéry. Schweinsteiger est de retour dans le groupe mais ne devrait pas débuter la partie. Côté portugais, Julen Lopetegui devra faire sans Danilo et Alex Sandro, ses deux arrières latéraux véritables dynamiteurs de flancs, qui sont suspendus. Il ne pourra pas non plus compter sur Tello et Jackson Martinez n'est pas à 100%. Avec toutes ces absences, la qualification ira à celui qui aura réussi à s'adapter le mieux...

Dans l'autre rencontre de la soirée, le FC Barcelone recevra le Paris Saint Germain au Camp Nou. Larges vainqueurs à l'aller (1-3), les Catalans devront toutefois se méfier d'un Zlatan Ibrahimovic revanchard qui a loupé le match aller suite à une suspension contestable. Le Suédois, qui court toujours après un premier titre en Ligue des Champions, saura sans aucun doute motiver ses coéquipiers. Mais sera-ce suffisant ?

Par Julien Brogniet