Il y a des histoires d'amour qui se terminent mal, voire très mal. L'histoire entre Luis Suarez et le Barça en fait partie. Arrivé en 2014, contre près de 85M d'euros, El Pistolero s'adapte très vite au championnat espagnol et au club catalan. Il y dispute 283 matches pour 198 buts, il remporte 4 fois la Liga et une Ligue des Champions. Mais aux yeux du nouvel entraineur, Ronald Koeman, tout cela ne vaut rien. L'ex-joueur du Barça le trouve trop vieillissant et souhaite rajeunir l'effectif. En fin de contrat en juin 2020, il quitte le FC Barcelone et son meilleur ami Lionel Messi, qui vivra très mal ce départ, par l'intermédiaire d'une conférence de presse riche en émotions. Luis Suarez se retrouve alors libre sur le marché des transferts, une aubaine pour l'Atletico Madrid qui le récupère donc gratuitement et qui va tenter de lui offrir une seconde jeunesse.

"Je pense que je méritais un certain respect"

Quelques mois plus tard, les Colchoneros sont leaders du championnat avec 8 points d'avance sur le Barça, 4ème. L'attaquant uruguayen, lui, partage la place de meilleur buteur avec son ex-coéquipier, Lionel Messi et leurs 16 buts inscrits. L'entraineur argentin, Diego Simeone, a trouvé le parfait équilibre pour sa nouvelle recrue, aux côtés du jeune Joao Felix ou encore de Carrasco. L'entente est parfaite, les styles de jeu se complètent et les Rojiblancos en profitent. Aujourd'hui, le joueur de 34 ans est à nouveau épanoui, même si l'épisode de l'été dernier n'est pas encore totalement digéré, comme il l'a révélé dans un entretien accordé à France Football. "Au Barça, les circonstances ont évolué, le club avait besoin de changements. Et je l'ai accepté. La seule chose qui m'a dérangé, c'est la manière, car j'ai toujours essayé d'être à la hauteur du club, de donner le meilleur de moi-même. Ce n'est pas facile d'être au Barça pendant six ans et de se maintenir au niveau qui était le mien. Je pense que je méritais un certain respect sur la manière de me dire que l'on ne voulait plus de moi."

Suarez et Carrasco s'entendent à merveille sur le terrain., belga
Suarez et Carrasco s'entendent à merveille sur le terrain. © belga

Qu'importe, à présent, un nouvel objectif de taille se présente à lui, celui de ramener la Liga au Wanda Metropolitano, un titre qui leur échappe depuis 2014. Après avoir rétabli sa réputation en Espagne, pourquoi pas faire de même en Ligue des Champions, une compétition qui lui déjà réussi par le passé, et continuer de laisser un goût amer dans les rangs barcelonais.

Attardo Vincent (st.)

Il y a des histoires d'amour qui se terminent mal, voire très mal. L'histoire entre Luis Suarez et le Barça en fait partie. Arrivé en 2014, contre près de 85M d'euros, El Pistolero s'adapte très vite au championnat espagnol et au club catalan. Il y dispute 283 matches pour 198 buts, il remporte 4 fois la Liga et une Ligue des Champions. Mais aux yeux du nouvel entraineur, Ronald Koeman, tout cela ne vaut rien. L'ex-joueur du Barça le trouve trop vieillissant et souhaite rajeunir l'effectif. En fin de contrat en juin 2020, il quitte le FC Barcelone et son meilleur ami Lionel Messi, qui vivra très mal ce départ, par l'intermédiaire d'une conférence de presse riche en émotions. Luis Suarez se retrouve alors libre sur le marché des transferts, une aubaine pour l'Atletico Madrid qui le récupère donc gratuitement et qui va tenter de lui offrir une seconde jeunesse.Quelques mois plus tard, les Colchoneros sont leaders du championnat avec 8 points d'avance sur le Barça, 4ème. L'attaquant uruguayen, lui, partage la place de meilleur buteur avec son ex-coéquipier, Lionel Messi et leurs 16 buts inscrits. L'entraineur argentin, Diego Simeone, a trouvé le parfait équilibre pour sa nouvelle recrue, aux côtés du jeune Joao Felix ou encore de Carrasco. L'entente est parfaite, les styles de jeu se complètent et les Rojiblancos en profitent. Aujourd'hui, le joueur de 34 ans est à nouveau épanoui, même si l'épisode de l'été dernier n'est pas encore totalement digéré, comme il l'a révélé dans un entretien accordé à France Football. "Au Barça, les circonstances ont évolué, le club avait besoin de changements. Et je l'ai accepté. La seule chose qui m'a dérangé, c'est la manière, car j'ai toujours essayé d'être à la hauteur du club, de donner le meilleur de moi-même. Ce n'est pas facile d'être au Barça pendant six ans et de se maintenir au niveau qui était le mien. Je pense que je méritais un certain respect sur la manière de me dire que l'on ne voulait plus de moi."Qu'importe, à présent, un nouvel objectif de taille se présente à lui, celui de ramener la Liga au Wanda Metropolitano, un titre qui leur échappe depuis 2014. Après avoir rétabli sa réputation en Espagne, pourquoi pas faire de même en Ligue des Champions, une compétition qui lui déjà réussi par le passé, et continuer de laisser un goût amer dans les rangs barcelonais.Attardo Vincent (st.)