Après la gifle reçue à Bernabeu (3-0), on voit mal comment Dortmund pourrait renverser la vapeur. Jürgen Klopp peut certes compter sur le retour de Lewandowski pour entretenir l'espoir, mais il ne pourra toujours pas aligner Schmelzer, Bender, Gündogan, B?aszczykowski et Subotic, tous blessés. De plus, le capitaine, Kehl, sera suspendu pour ce match retour. L'idée d'une remontada fantastique de la part du club de la Ruhr paraît donc hautement improbable au vu du onze de base décimé que les Allemands proposeront.

Pourtant, les Madrilènes feraient bien de ne pas crier victoire trop vite, ni de sous-estimer leurs adversaires d'un soir. Dans un Westfalen Stadion bondé et survolté, les plus grands exploits sont possibles. Pour cela, il faudra que les Borussen marquent très vite afin de pouvoir mettre une grosse pression sur les Merengues et ainsi espérer une qualification. La défense devra également tenir le coup face aux attaques supersoniques de la BBC (qui pourrait n'être que BB si Cristiano Ronaldo est forfait pour le match). À l'aller, l'arrière garde avait volé en éclat à presque chaque accélération madrilène. Le Borussia devra donc garder espoir et jouer crânement sa chance, mais on voit mal comment l'équipe d'Ancelotti pourrait passer à côté de son sujet tant elle rayonne cette saison. Le Real est plus que jamais en course pour le titre final et sa fameuse Decima, qu'on se le dise.

Les compositions:

Jürgen Klopp devra faire sans Kehl et alignera probablement le Serbe Jojic pour le suppléer, tandis que Grosskreutz est en ballottage avec Aubameyang pour un poste sur le flanc droit. Dortmund enregistre aussi le retour de Lewandowski en pointe.

Pour le Real, Ancelotti ne devrait pas bouleverser son équipe. Par rapport au match aller, il enregistre le retour de Di Maria qui devrait débuter à la place d'Isco. Le seul gros point d'interrogation s'appelle Cristiano Ronaldo. Touché lors du match aller et absent ce week-end, le Portugais pourrait être préservé, ce qui laisserait une place sur le flanc pour ce même Isco.

Les hommes qui peuvent faire la différence:

Dortmund: si un seul homme peut redonner espoir à Dortmund, c'est Robert Lewandowski. Le Polonais avait marqué quatre buts l'an dernier face à cette même équipe du Real et est capable de rééditer son exploit. Co-meilleur buteur de la Bundesliga avec 17 réalisations, le futur joueur du Bayern en est à 6 buts en Ligue des Champions.

Real Madrid: l'homme de tous les records, c'est Cristiano Ronaldo. Le Ballon d'Or pourrait d'ailleurs s'offrir celui de meilleur buteur sur une édition de Ligue des Champions. La semaine dernière, CR7 a inscrit son 14e but européen cette année et égalisé les records de Messi (2011-2012/Barcelone) et José Altafini (1962-1963/Milan AC). Si son absence est confirmée, ce sera à Gareth Bale d'endosser le costume d'homme décisif.

Après la gifle reçue à Bernabeu (3-0), on voit mal comment Dortmund pourrait renverser la vapeur. Jürgen Klopp peut certes compter sur le retour de Lewandowski pour entretenir l'espoir, mais il ne pourra toujours pas aligner Schmelzer, Bender, Gündogan, B?aszczykowski et Subotic, tous blessés. De plus, le capitaine, Kehl, sera suspendu pour ce match retour. L'idée d'une remontada fantastique de la part du club de la Ruhr paraît donc hautement improbable au vu du onze de base décimé que les Allemands proposeront. Pourtant, les Madrilènes feraient bien de ne pas crier victoire trop vite, ni de sous-estimer leurs adversaires d'un soir. Dans un Westfalen Stadion bondé et survolté, les plus grands exploits sont possibles. Pour cela, il faudra que les Borussen marquent très vite afin de pouvoir mettre une grosse pression sur les Merengues et ainsi espérer une qualification. La défense devra également tenir le coup face aux attaques supersoniques de la BBC (qui pourrait n'être que BB si Cristiano Ronaldo est forfait pour le match). À l'aller, l'arrière garde avait volé en éclat à presque chaque accélération madrilène. Le Borussia devra donc garder espoir et jouer crânement sa chance, mais on voit mal comment l'équipe d'Ancelotti pourrait passer à côté de son sujet tant elle rayonne cette saison. Le Real est plus que jamais en course pour le titre final et sa fameuse Decima, qu'on se le dise. Les compositions: Jürgen Klopp devra faire sans Kehl et alignera probablement le Serbe Jojic pour le suppléer, tandis que Grosskreutz est en ballottage avec Aubameyang pour un poste sur le flanc droit. Dortmund enregistre aussi le retour de Lewandowski en pointe. Pour le Real, Ancelotti ne devrait pas bouleverser son équipe. Par rapport au match aller, il enregistre le retour de Di Maria qui devrait débuter à la place d'Isco. Le seul gros point d'interrogation s'appelle Cristiano Ronaldo. Touché lors du match aller et absent ce week-end, le Portugais pourrait être préservé, ce qui laisserait une place sur le flanc pour ce même Isco. Les hommes qui peuvent faire la différence: Dortmund: si un seul homme peut redonner espoir à Dortmund, c'est Robert Lewandowski. Le Polonais avait marqué quatre buts l'an dernier face à cette même équipe du Real et est capable de rééditer son exploit. Co-meilleur buteur de la Bundesliga avec 17 réalisations, le futur joueur du Bayern en est à 6 buts en Ligue des Champions. Real Madrid: l'homme de tous les records, c'est Cristiano Ronaldo. Le Ballon d'Or pourrait d'ailleurs s'offrir celui de meilleur buteur sur une édition de Ligue des Champions. La semaine dernière, CR7 a inscrit son 14e but européen cette année et égalisé les records de Messi (2011-2012/Barcelone) et José Altafini (1962-1963/Milan AC). Si son absence est confirmée, ce sera à Gareth Bale d'endosser le costume d'homme décisif.