Les Londoniennes affronteront Barcelone qui a éliminé le Paris SG (1-1, 2-1), le 16 mai à Göteborg (Suède).

Les Catalanes avaient, elles, perdu la finale 2019 contre Lyon (4-1).

Nanti d'un maigre avantage après le match aller où les Anglaises avaient manqué de réalisme aussi bien offensif que défensif, le Bayern a chèrement vendu sa peau.

Une frappe sublime de l'Autrichienne Sarah Zadrazil de plus de 25 mètres qui avait trouvé la lucarne (1-1, 29e) était venue effacer l'avantage rapidement pris par Chelsea et donné par Kirby après une belle combinaison avec Sam Kerr (1-0, 10e).

Juste avant la pause, c'était la Sud-Coréenne Ji So-yun qui avait remis les équipes à égalité sur l'ensemble des deux matches, en marquant en deux temps un coup-franc d'abord repoussé par le mur (2-1, 43e).

Le second acte a été très vivant, même si les occasions nettes n'ont pas été légion et c'est finalement la Danoise Pernille Harder qui a débloqué la situation à six minutes de la fin en détournant de la tête au premier poteau un coup-franc tendu de Jess Carter (3-1, 86e).

Les Allemandes se sont alors ruées à l'attaque, tentant le tout pour le tout avec leur attaquante française Viviane Asseyi, rentrée à un quart d'heure de la fin.

Mais c'est finalement Fran Kirby qui a eu le dernier mot en poussant le ballon dans les cages désertées par la gardienne du Bayern, dans le temps additionnel (4-1, 90+5).

Leaders de la Women's Super League anglaise avec 2 points d'avance sur Manchester City à 2 journées de la fin, les Londoniennes peuvent rêver de doublé et de devenir la deuxième équipe anglaise à remporter la compétition, après Arsenal en 2007, face aux Suédoises d'Umea (1-0).

Les Londoniennes affronteront Barcelone qui a éliminé le Paris SG (1-1, 2-1), le 16 mai à Göteborg (Suède).Les Catalanes avaient, elles, perdu la finale 2019 contre Lyon (4-1).Nanti d'un maigre avantage après le match aller où les Anglaises avaient manqué de réalisme aussi bien offensif que défensif, le Bayern a chèrement vendu sa peau.Une frappe sublime de l'Autrichienne Sarah Zadrazil de plus de 25 mètres qui avait trouvé la lucarne (1-1, 29e) était venue effacer l'avantage rapidement pris par Chelsea et donné par Kirby après une belle combinaison avec Sam Kerr (1-0, 10e).Juste avant la pause, c'était la Sud-Coréenne Ji So-yun qui avait remis les équipes à égalité sur l'ensemble des deux matches, en marquant en deux temps un coup-franc d'abord repoussé par le mur (2-1, 43e).Le second acte a été très vivant, même si les occasions nettes n'ont pas été légion et c'est finalement la Danoise Pernille Harder qui a débloqué la situation à six minutes de la fin en détournant de la tête au premier poteau un coup-franc tendu de Jess Carter (3-1, 86e).Les Allemandes se sont alors ruées à l'attaque, tentant le tout pour le tout avec leur attaquante française Viviane Asseyi, rentrée à un quart d'heure de la fin.Mais c'est finalement Fran Kirby qui a eu le dernier mot en poussant le ballon dans les cages désertées par la gardienne du Bayern, dans le temps additionnel (4-1, 90+5).Leaders de la Women's Super League anglaise avec 2 points d'avance sur Manchester City à 2 journées de la fin, les Londoniennes peuvent rêver de doublé et de devenir la deuxième équipe anglaise à remporter la compétition, après Arsenal en 2007, face aux Suédoises d'Umea (1-0).