"C'est positif", a dit Cahill au sujet de la 'dispute' révélée par la presse anglaise, "certaines choses doivent être dites. Depuis que je suis ici je sais que la défaite y est inacceptable. Je serais inquiet si tout le monde était monté dans le bus après la douche."

"Nous devons faire preuve de caractère après avoir perdu des matches (Manchester United et WBA), mais nous avons confiance en nous", a ajouté le défenseur central en conférence de presse de veille de match.

"C'est important de communiquer, il faut que les joueurs s'expriment, j'encourage cela, a dit Roberto Di Matteo. Il y avait de la frustration après le résultat de samedi, c'est normal quand les choses ne marchent pas." Il a reconnu que son équipe avait "besoin d'élever sa concentration sur certaines situations défensive, nous allons nous y attacher".

La Juve n'a "pas peur"

Pour sa part, l'entraîneur-adjoint de la Juventus, Angelo Alessio a déclaré ne pas avoir "peur" de l'inefficacité de ses attaquants ni de l'expérience européenne supérieure de Chelsea. "Nous n'avons pas peur, vu toutes les occasions que nous nous sommes créées contre la Lazio Rome (0-0). Nous avons marqué 6 buts à Pescara (6-1), 4 à l'équipe danoise (Nordsjaelland, 4-0), nous avons absolument confiance en nos joueurs", a dit Alessio, interrogé lundi en conférence de presse sur le nouveau match sans but de Sebastian Giovinco et Fabio Quagliarella samedi contre la Lazio.

"Il faudra conclure et on connaît la force de leur gardien (Petr Cech, ndlr), mais l'important est de se créer autant d'occasions", a ajouté le remplaçant d'Antonio Conte, suspendu jusqu'au 9 décembre. "Je respecte cette grande équipe, mais nous sommes conscients de notre force et nous les défions d'égal à égal", a-t-il ajouté.

"Ils ont plus d'expérience que nous, ça fait des années qu'on ne vit pas de telles veilles de match, mais il ne faut pas avoir peur", a renchéri le milieu Claudio Marchisio. Il ne craint pas la comparaison avec les stars de Chelsea : "Avec mes coéquipiers de l'équipe nationale et les autres joueurs, nous avons de l'expérience aussi, nous savons de quoi il s'agit".

"On a appris de la défaite contre l'Inter (3-1), l'équipe a bien réagi, nous sommes en forme physiquement", a-t-il conclu.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"C'est positif", a dit Cahill au sujet de la 'dispute' révélée par la presse anglaise, "certaines choses doivent être dites. Depuis que je suis ici je sais que la défaite y est inacceptable. Je serais inquiet si tout le monde était monté dans le bus après la douche." "Nous devons faire preuve de caractère après avoir perdu des matches (Manchester United et WBA), mais nous avons confiance en nous", a ajouté le défenseur central en conférence de presse de veille de match. "C'est important de communiquer, il faut que les joueurs s'expriment, j'encourage cela, a dit Roberto Di Matteo. Il y avait de la frustration après le résultat de samedi, c'est normal quand les choses ne marchent pas." Il a reconnu que son équipe avait "besoin d'élever sa concentration sur certaines situations défensive, nous allons nous y attacher". La Juve n'a "pas peur" Pour sa part, l'entraîneur-adjoint de la Juventus, Angelo Alessio a déclaré ne pas avoir "peur" de l'inefficacité de ses attaquants ni de l'expérience européenne supérieure de Chelsea. "Nous n'avons pas peur, vu toutes les occasions que nous nous sommes créées contre la Lazio Rome (0-0). Nous avons marqué 6 buts à Pescara (6-1), 4 à l'équipe danoise (Nordsjaelland, 4-0), nous avons absolument confiance en nos joueurs", a dit Alessio, interrogé lundi en conférence de presse sur le nouveau match sans but de Sebastian Giovinco et Fabio Quagliarella samedi contre la Lazio. "Il faudra conclure et on connaît la force de leur gardien (Petr Cech, ndlr), mais l'important est de se créer autant d'occasions", a ajouté le remplaçant d'Antonio Conte, suspendu jusqu'au 9 décembre. "Je respecte cette grande équipe, mais nous sommes conscients de notre force et nous les défions d'égal à égal", a-t-il ajouté. "Ils ont plus d'expérience que nous, ça fait des années qu'on ne vit pas de telles veilles de match, mais il ne faut pas avoir peur", a renchéri le milieu Claudio Marchisio. Il ne craint pas la comparaison avec les stars de Chelsea : "Avec mes coéquipiers de l'équipe nationale et les autres joueurs, nous avons de l'expérience aussi, nous savons de quoi il s'agit". "On a appris de la défaite contre l'Inter (3-1), l'équipe a bien réagi, nous sommes en forme physiquement", a-t-il conclu. Sportfootmagazine.be, avec Belga