Chelsea-PSG: Mourinho y croit

Ce fameux but qui fait la différence signé Pastore. Sans le solo magnifique de l'Argentin dans les derniers instants du match aller, rien ne serait pareil. Chelsea aurait perdu le match aller 2-1 et aurait pu se contenter de marquer une fois à Stamford Bridge, avant de tout fermer derrière et d'attendre le coup de sifflet final. Mais avec des si... on mettrait Paris en bouteille. Et pour pouvoir faire sauter le bouchon parisien, les Londoniens vont devoir se retrousser les manches. Effectivement, cette équipe du PSG n'est pas un vulgaire Beaujolais. Au match aller, la formation de Laurent Blanc a livré une rencontre pleine de saveurs, à l'image de toute une saison durant laquelle l'ancien sélectionneur de l'équipe de France a récolté les fruits du travail de son prédécesseur. Mais l'ancien Bordelais a su également amener son propre savoir-faire dans cette équipe, en parfaire le jeu et la faire évoluer de façon dominante. La semaine dernière, Chelsea a bousculé l'entrejeu de Paris et mis une grosse pression sur ses joueurs, mais loin de tourner au vinaigre, ces derniers ont pu compter sur leur talent, et un brin de chance, pour s'en sortir avec un score de 3-1.

Méfiance cependant, car Stamford Bridge reste le domaine de Mourinho. Les deux seules équipes à être venues s'y imposer sous l'ère du Special One sont Barcelone en 2006 et le FC Bâle cette année. Le Mou croit donc encore à la qualification, comme il l'a affirmé en conférence de presse. De plus, le désormais Happy One n'a jamais été éliminé au stade des quarts de finale de la C1. Les Blues peuvent aussi compter sur un glorieux précédent puisque durant la cuvée 2011-2012 du bal des champions, le Chelsea de Villas-Boas s'était incliné sur le même score de 3-1 à Naples avant de réaliser l'exploit à domicile en s'imposant 4-1. Un souvenir qui hante encore Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi, Napolitains ce soir-là, et leur laisse un goût bouchonné dans la bouche.

Tout reste donc encore possible pour le match de ce soir et un but rapide de Chelsea pourrait faire douter les hommes de Blanc, dont beaucoup n'ont jamais goûté à ces grands rendez-vous. À ces derniers de prouver qu'ils sont un grand cru de l'histoire du club et de faire boire aux Anglais le calice jusqu'à la lie.

Les compositions:

Par rapport au match aller, le grand absent côté parisien sera bien entendu Ibrahimovic. Le Suédois est blessé pour une durée d'un mois et manquera à cette formation. Heureusement, pour le remplacer, Laurent Blanc peut compter sur Cavani qui marque beaucoup plus en l'absence de Zlatan. Lucas devrait pour sa part prendre place sur le flanc droit pour tenter de dynamiter l'arrière-garde de Chelsea.

De son côté, Mourinho ne devrait pas rééditer la tactique de l'aller avec un faux numéro 9 en la personne de Schürrle. On s'attend à voir Eto'o ou Torres en pointe. Ramires est, lui, suspendu et devrait être remplacé par le vétéran Frank Lampard.

Les hommes qui peuvent faire la différence:

Chelsea: qui d'autre qu'Eden Hazard ? Le Belge s'est imposé depuis le début de cet exercice comme le maître à jouer de Chelsea. Avec 16 buts à son compteur, il est devenu indispensable à l'équipe et peut faire la différence sur une accélération ou un geste de génie. Christophe Jallet, qui devrait être son adversaire direct, est prévenu. Le Français avait souffert au début du match aller avant de prendre ses marques et de contrer le feu-follet avec efficacité.

PSG: Thiago Silva. L'objectif principal de cette équipe de Paris sera de ne pas prendre de but et pour ce faire, le Brésilien devra être dans un grand soir. Véritable leader de la défense, il pourrait compliquer énormément les affaires de Chelsea si d'aventure il jouait à son meilleur niveau. Cela implique aussi de ne pas rééditer de faute stupide dans le rectangle comme durant le match aller.

Chelsea-PSG: Mourinho y croit Ce fameux but qui fait la différence signé Pastore. Sans le solo magnifique de l'Argentin dans les derniers instants du match aller, rien ne serait pareil. Chelsea aurait perdu le match aller 2-1 et aurait pu se contenter de marquer une fois à Stamford Bridge, avant de tout fermer derrière et d'attendre le coup de sifflet final. Mais avec des si... on mettrait Paris en bouteille. Et pour pouvoir faire sauter le bouchon parisien, les Londoniens vont devoir se retrousser les manches. Effectivement, cette équipe du PSG n'est pas un vulgaire Beaujolais. Au match aller, la formation de Laurent Blanc a livré une rencontre pleine de saveurs, à l'image de toute une saison durant laquelle l'ancien sélectionneur de l'équipe de France a récolté les fruits du travail de son prédécesseur. Mais l'ancien Bordelais a su également amener son propre savoir-faire dans cette équipe, en parfaire le jeu et la faire évoluer de façon dominante. La semaine dernière, Chelsea a bousculé l'entrejeu de Paris et mis une grosse pression sur ses joueurs, mais loin de tourner au vinaigre, ces derniers ont pu compter sur leur talent, et un brin de chance, pour s'en sortir avec un score de 3-1. Méfiance cependant, car Stamford Bridge reste le domaine de Mourinho. Les deux seules équipes à être venues s'y imposer sous l'ère du Special One sont Barcelone en 2006 et le FC Bâle cette année. Le Mou croit donc encore à la qualification, comme il l'a affirmé en conférence de presse. De plus, le désormais Happy One n'a jamais été éliminé au stade des quarts de finale de la C1. Les Blues peuvent aussi compter sur un glorieux précédent puisque durant la cuvée 2011-2012 du bal des champions, le Chelsea de Villas-Boas s'était incliné sur le même score de 3-1 à Naples avant de réaliser l'exploit à domicile en s'imposant 4-1. Un souvenir qui hante encore Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi, Napolitains ce soir-là, et leur laisse un goût bouchonné dans la bouche. Tout reste donc encore possible pour le match de ce soir et un but rapide de Chelsea pourrait faire douter les hommes de Blanc, dont beaucoup n'ont jamais goûté à ces grands rendez-vous. À ces derniers de prouver qu'ils sont un grand cru de l'histoire du club et de faire boire aux Anglais le calice jusqu'à la lie. Les compositions: Par rapport au match aller, le grand absent côté parisien sera bien entendu Ibrahimovic. Le Suédois est blessé pour une durée d'un mois et manquera à cette formation. Heureusement, pour le remplacer, Laurent Blanc peut compter sur Cavani qui marque beaucoup plus en l'absence de Zlatan. Lucas devrait pour sa part prendre place sur le flanc droit pour tenter de dynamiter l'arrière-garde de Chelsea. De son côté, Mourinho ne devrait pas rééditer la tactique de l'aller avec un faux numéro 9 en la personne de Schürrle. On s'attend à voir Eto'o ou Torres en pointe. Ramires est, lui, suspendu et devrait être remplacé par le vétéran Frank Lampard. Les hommes qui peuvent faire la différence: Chelsea: qui d'autre qu'Eden Hazard ? Le Belge s'est imposé depuis le début de cet exercice comme le maître à jouer de Chelsea. Avec 16 buts à son compteur, il est devenu indispensable à l'équipe et peut faire la différence sur une accélération ou un geste de génie. Christophe Jallet, qui devrait être son adversaire direct, est prévenu. Le Français avait souffert au début du match aller avant de prendre ses marques et de contrer le feu-follet avec efficacité. PSG: Thiago Silva. L'objectif principal de cette équipe de Paris sera de ne pas prendre de but et pour ce faire, le Brésilien devra être dans un grand soir. Véritable leader de la défense, il pourrait compliquer énormément les affaires de Chelsea si d'aventure il jouait à son meilleur niveau. Cela implique aussi de ne pas rééditer de faute stupide dans le rectangle comme durant le match aller.