Le match nul mercredi entre Sydney et Urawa (0-0) a scellé le sort du riche club chinois.

Avec une seule victoire en cinq journées, l'équipe entraînée par Luiz Felipe Scolari, sélectionneur du Brésil au Mondial-2014, ne peut plus prétendre à une qualification pour le tour suivant.

Cette élimination fait tâche pour le club de la ville de Canton, qui s'était offert en février l'attaquant international colombien Jackson Martinez pour 42 millions d'euros, un montant record à l'époque. Cette signature a montré l'ambition et les moyens opulents des clubs chinois et notamment du Guangzhou Evergrande, vainqueur des cinq dernières éditions du Championnat de Chine et de deux Ligues des champions (2013 et 2015), et détenu à 40% par le géant du e-commerce Alibaba.

Le Guangzhou Evergrande est même devenu en mars le club "à la plus grande valeur marchande au monde", devant le Real Madrid ou Manchester United, selon l'agence Chine nouvelle, avec une capitalisation boursière à 3,05 milliards d'euros.

Le match nul mercredi entre Sydney et Urawa (0-0) a scellé le sort du riche club chinois. Avec une seule victoire en cinq journées, l'équipe entraînée par Luiz Felipe Scolari, sélectionneur du Brésil au Mondial-2014, ne peut plus prétendre à une qualification pour le tour suivant. Cette élimination fait tâche pour le club de la ville de Canton, qui s'était offert en février l'attaquant international colombien Jackson Martinez pour 42 millions d'euros, un montant record à l'époque. Cette signature a montré l'ambition et les moyens opulents des clubs chinois et notamment du Guangzhou Evergrande, vainqueur des cinq dernières éditions du Championnat de Chine et de deux Ligues des champions (2013 et 2015), et détenu à 40% par le géant du e-commerce Alibaba. Le Guangzhou Evergrande est même devenu en mars le club "à la plus grande valeur marchande au monde", devant le Real Madrid ou Manchester United, selon l'agence Chine nouvelle, avec une capitalisation boursière à 3,05 milliards d'euros.