Cinq matches, quatre équipes, trois points d'écart. La course au titre n'a jamais été aussi serrée chez nos voisins français, habitués à voir le PSG triompher sans se fouler. À seulement cinq journées de la fin, Lille, le PSG, Monaco et Lyon sont encore en lice pour le titre suprême. Qui a le meilleur calendrier ? Qui pourrait tirer son épingle du jeu ? Tentative de réponse.
...

Cinq matches, quatre équipes, trois points d'écart. La course au titre n'a jamais été aussi serrée chez nos voisins français, habitués à voir le PSG triompher sans se fouler. À seulement cinq journées de la fin, Lille, le PSG, Monaco et Lyon sont encore en lice pour le titre suprême. Qui a le meilleur calendrier ? Qui pourrait tirer son épingle du jeu ? Tentative de réponse.Lille : 1er, 70 points, +34Sur la pente ascendante depuis deux ans, le LOSC est sans doute l'équipe la plus régulière cette saison, au point de se retrouver en tête du championnat. Leader de Ligue 1, la meilleure défense du championnat n'est pas pour autant le principal favori au vu de sa marge réduite dans chacune de ses rencontres. Malgré cela, les hommes de Christophe Galtier sont les seuls à avoir leur sort entre leurs mains. À eux d'en profiter s'ils veulent décrocher le premier titre lillois depuis dix ans.Le calendrier : à Lyon, contre Nice, à Lens, contre ASSE et à AngersLe programme des Lillois n'est pas le plus simple sur papier. Lors des matchs allers, le LOSC n'a pris que six points en cinq matches face à ces équipes-là. S'il réalise la même performance, il pourra tout simplement dire adieu au titre, et même peut-être à la Ligue des champions. Heureusement pour le club nordiste, Nice, Angers et Saint-Étienne n'ont plus rien à jouer cette saison, une belle opportunité à saisir pour le leader du championnat. Jouer trois matches en déplacement ne devrait pas poser de problèmes puisque Lille a pris plus de points loin de chez lui cette saison.Le facteur X : Jonathan DavidBlessé à la cheville il y a deux semaines, le Canadien est déjà de retour et pourra donc aider ses coéquipiers lors du choc face à Lyon dimanche soir. Meilleur buteur des Dogues en championnat, l'ancien joueur de La Gantoise a démontré que les grands rendez-vous ne lui faisaient pas peur en marquant notamment le seul but lors de la victoire des siens au Paris-Saint Germain. Dans le sprint final, la forme étincelante de l'attaquant de 21 ans (8 buts sur ses treize derniers matches) pourrait faire la différence.PSG : 2e, 69 points, +49Le PSG est sans doute l'équipe la plus inconstante des quatre candidats. Le club de la capitale peut passer d'une défaite honteuse face à Nantes avant de s'imposer sur la pelouse de Lyon et de perdre à nouveau chez lui face à Lille. Cette saison, c'est tout ou rien pour le champion en titre. Les hommes de Mauricio Pochettino n'ont d'ailleurs partagé qu'une seule fois en 2021 en Ligue 1 alors qu'ils ont perdu à quatre reprises. Ce week-end encore, le PSG était mené en fin de rencontre face à Saint-Étienne et a dû attendre la toute dernière minute pour marquer le but de la victoire. À 100%, le club parisien devrait remporter la mise, mais attention à ne pas perdre des plumes à cause de l'importantissime double confrontation face à Manchester City en Ligue des champions.Le calendrier : à Metz, contre Lens, à Rennes, contre Reims, à BrestLe PSG est sans doute le mieux loti en ce qui concerne son programme avec aucun concurrent direct et trois équipes (Brest sera normalement sauvé) à ne plus avoir d'objectifs cette saison. Les Parisiens devront tout de même se méfier de Lens et de Rennes, tous les deux en lutte pour la cinquième place, qualificative pour la Coupe d'Europe. Hormis Lens, le PSG a d'ailleurs battu ses quatre autres futurs adversaires lors des matches allers et peut donc se montrer confiant.Le facteur X : Kylian MbappéMeilleur buteur de Ligue 1 avec vingt-trois réalisations, l'international français est tout simplement essentiel à son équipe qui aura assurément besoin de lui dans la dernière ligne droite. Encore double buteur ce week-end face à Saint-Étienne, le champion du monde vise un cinquième titre consécutif de champion de France et ne fera certainement aucun cadeau.Monaco : 3e, 68 points, +32Très longtemps bloqué à la quatrième place du classement, Monaco revient de très loin. Après quinze journées, l'ASM n'était que huitième, à neuf points de la tête. C'était sans compter un retour en trombe en 2021. Sur l'année civile, Monaco est tout simplement le club à avoir comptabilisé le plus de points (41, contre 34 pour le PSG, 33 pour Lille et 34 pour Lyon).Le calendrier : à Angers, contre Lyon, à Reims, contre Rennes, à LensLe club monégasque devra absolument profiter de ses matches à Angers et à Reims pour prendre un maximum de points au vu des trois autres rencontres qui s'annoncent compliquées, que ce soit pour les premières places face à Lyon ou face à Rennes et Lens, qui luttent pour jouer en Coupe d'Europe la saison prochaine. Des quatre concurrents au titre, l'ASM est l'équipe qui a marqué le moins de points face à ses futurs adversaires : seulement quatre.Le facteur X : Niko KovacAprès deux saisons très compliquées, l'ASM est de retour au premier plan. Ce come-back dans les premières places de Ligue 1 porte la patte d'un homme : Niko Kovač. Arrivé cet été, l'entraîneur croate a pris du temps avant d'imposer sa patte et ça marche. Fidèle à l'histoire récente du Rocher avec une équipe offensive et spectaculaire, Kovač a longtemps refusé de parler de titre en expliquant que l'objectif restait la quatrième place. Cet objectif désormais atteint, le Croate se met à rêver d'une performance majuscule en plaçant Monaco sur le toit de la France, là où plus personne ne l'attendait.Lyon : 4e, 67 points, + 33Leader du championnat à la mi-saison, le club de Jean-Michel Aulas a entamé ensuite une lente descente au classement pour se retrouver désormais en queue du peloton de tête. Avec seulement quatre victoires lors des neuf derniers matches de L1, Lyon s'est sabordé tout seul dans la course au titre et se retrouve désormais dos au mur. Pour repasser devant, les Gones n'auront absolument pas le droit à l'erreur. Un seul faux pas et le rêve sera terminé.Le calendrier : contre Lille, à Monaco, contre Lorient, à Nîmes et contre NiceC'est clairement le programme le plus compliqué qui attend les Gones de Rudi Garcia. Deux matches face à un concurrent direct, deux face à des équipes qui luttent pour leur survie au sein de l'élite et une dernière rencontre face à Nice. Lors des matches aller, l'OL a comptabilisé neuf points face à ces équipes, un résultat qui serait ici insuffisant pour croire au titre.Le facteur X : Memphis DepayMeilleur buteur et meilleur passeur de Lyon en championnat, l'attaquant néerlandais est tout simplement indispensable à son équipe. Sur les deux derniers matches des Olympiens, le capitaine a inscrit quatre des cinq buts de son équipe, pour la première fois victorieuse de deux matches de suite en Ligue 1 depuis le mois de février. En position très difficile à cinq journées de la fin, Lyon aura assurément besoin d'un grand Memphis Depay pour viser plus haut que sa quatrième place.Une course des plus indécisesDans une fin de saison très difficile à lire, tous les détails compteront. Le parcours du PSG en Ligue des champions, celui des Parisiens et de Monaco en Coupe de France, tout pourrait avoir une influence. Le moindre but pourrait même compter. Chaque équipe n'étant séparée que d'un point, la différence de buts pourrait départager certaines équipes dans le décompte final. Si le PSG est largement au-dessus à ce petit jeu, les trois autres formations se tiennent.Tout reste ouvert dans ce championnat habitué à un cavalier seul du PSG, les difficultés du club parisien ont permis à la Ligue 1 de trouver un suspense insoupçonné. Qui succédera au Paris Saint-Germain ? Nouveaux éléments de réponse ce week-end dans des rencontres sous haute tension.Raphaël Deby (st.)