Des plus grands que lui, il y en a. Des plus titrés, mieux payés, plus méchants peut-être, on en trouve. Mais des plus impressionnants? Se présenter au duel face à l'Italien Gianluigi Buffon, pour un attaquant, c'est défier plus de 20 ans de régularité au plus haut niveau, la bagatelle de 156 sélections et un palmarès à faire pâlir d'envie la quasi-totalité des joueurs qui disputeront l'Euro. De quoi tergiverser un peu.

A 38 ans, le champion du monde 2006 pourrait être considéré comme périmé pour le foot, un sport où 33 ou 34 ans est considéré comme l'âge du déclin et où les jeunes promesses éclipsent vite leurs glorieux aînés. Et pourtant, au même titre que le Tchèque Petr Cech (34 ans depuis le 20 mai), il reste l'une des terreurs de son poste, tout comme ses cadets le Belge Thibaut Courtois (24 ans) ou le champion du monde Manuel Neuer (30 ans). Avec, en plus, l'aura du mythe.

Ligue 1 - Zlatan Ibrahimovic élu meilleur joueur de Ligue 1 pour la 3e fois, BELGA
Ligue 1 - Zlatan Ibrahimovic élu meilleur joueur de Ligue 1 pour la 3e fois © BELGA

C'est vrai aussi à d'autres postes. Demandez aux défenseurs présents à l'Euro (10 juin - 10 juillet) s'ils ont envie de se retrouver au duel avec le Suédois Zlatan Ibrahimovic. A 34 ans, celui qui "est parti comme une légende" du PSG - c'est lui qui le dit - a écrasé la Ligue 1 à l'âge où certains sont déjà expatriés dans des championnats largement moins compétitifs, au Moyen-Orient ou aux Etats-Unis.

Andrea Barzagli 'La Roccia'

Ibra sous le maillot du PSG, c'est 50 buts en 51 matches cette saison ! Avec la Suède, il devrait disputer son dernier grand tournoi et aura donc à coeur de faire durer le déplaisir adverse le plus longtemps possible.

Face à lui, dans le groupe E, il trouvera non seulement Buffon mais aussi un dinosaure à peine moins expérimenté, le Turinois Andrea Barzagli. "La roccia" (le rocher) a été qualifié de meilleur défenseur "de toute l'Italie" par son gardien à la Juve. "Ce qu'il faut faire, c'est déchirer la carte d'identité de Barzagli et ne pas se laisser influencer", assurait Buffon en février. "Encore aujourd'hui, si je dois jouer le match le plus important de la saison, je fais jouer Barzagli."

Et au milieu de terrain, là "où on court le plus", selon l'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc? On croise aussi quelques tempes grisonnantes et cranes dégarnis. Andrès Iniesta, l'air vieux depuis son plus jeune âge, vient de fêter ses 32 ans.

Keane, toujours vert

C'est encore jeune mais déjà vieux pour un milieu. L'auteur du but synonyme de première couronne mondiale en 2010, déterminant dans l'entrejeu lors des deux titres européens de la Roja en 2008 et 2012, est actuellement savamment ménagé par Luis Enrique à Barcelone. Son toucher de balle magique et sa vision du jeu ne sont nullement affectés par le poids des années.

Robbie Keane, international irlandais depuis 1998., BELGAIMAGE
Robbie Keane, international irlandais depuis 1998. © BELGAIMAGE

Enfin, si le doyen des joueurs de champ - en tout cas parmi ceux utilisés lors des phases de qualifications -, est le Portugais Ricardo Carvalho, qui aura 38 ans le 18 mai, un autre disputera sans doute son dernier grand tournoi: l'Irlandais Robbie Keane. En 2012, il avait pourtant assuré, avant l'Euro: "j'approche de la fin et je ne suis pas sûr d'avoir encore beaucoup de compétitions majeures devant moi."

Mais à 35 ans, il a encore été le meilleur buteur de son équipe lors des qualifications pour l'Euro, avec 5 buts en 9 matches, ex aequo avec Jon Walters. Longévité rime aussi avec efficacité.

Des plus grands que lui, il y en a. Des plus titrés, mieux payés, plus méchants peut-être, on en trouve. Mais des plus impressionnants? Se présenter au duel face à l'Italien Gianluigi Buffon, pour un attaquant, c'est défier plus de 20 ans de régularité au plus haut niveau, la bagatelle de 156 sélections et un palmarès à faire pâlir d'envie la quasi-totalité des joueurs qui disputeront l'Euro. De quoi tergiverser un peu.A 38 ans, le champion du monde 2006 pourrait être considéré comme périmé pour le foot, un sport où 33 ou 34 ans est considéré comme l'âge du déclin et où les jeunes promesses éclipsent vite leurs glorieux aînés. Et pourtant, au même titre que le Tchèque Petr Cech (34 ans depuis le 20 mai), il reste l'une des terreurs de son poste, tout comme ses cadets le Belge Thibaut Courtois (24 ans) ou le champion du monde Manuel Neuer (30 ans). Avec, en plus, l'aura du mythe.C'est vrai aussi à d'autres postes. Demandez aux défenseurs présents à l'Euro (10 juin - 10 juillet) s'ils ont envie de se retrouver au duel avec le Suédois Zlatan Ibrahimovic. A 34 ans, celui qui "est parti comme une légende" du PSG - c'est lui qui le dit - a écrasé la Ligue 1 à l'âge où certains sont déjà expatriés dans des championnats largement moins compétitifs, au Moyen-Orient ou aux Etats-Unis.Andrea Barzagli 'La Roccia'Ibra sous le maillot du PSG, c'est 50 buts en 51 matches cette saison ! Avec la Suède, il devrait disputer son dernier grand tournoi et aura donc à coeur de faire durer le déplaisir adverse le plus longtemps possible.Face à lui, dans le groupe E, il trouvera non seulement Buffon mais aussi un dinosaure à peine moins expérimenté, le Turinois Andrea Barzagli. "La roccia" (le rocher) a été qualifié de meilleur défenseur "de toute l'Italie" par son gardien à la Juve. "Ce qu'il faut faire, c'est déchirer la carte d'identité de Barzagli et ne pas se laisser influencer", assurait Buffon en février. "Encore aujourd'hui, si je dois jouer le match le plus important de la saison, je fais jouer Barzagli."Et au milieu de terrain, là "où on court le plus", selon l'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc? On croise aussi quelques tempes grisonnantes et cranes dégarnis. Andrès Iniesta, l'air vieux depuis son plus jeune âge, vient de fêter ses 32 ans.Keane, toujours vertC'est encore jeune mais déjà vieux pour un milieu. L'auteur du but synonyme de première couronne mondiale en 2010, déterminant dans l'entrejeu lors des deux titres européens de la Roja en 2008 et 2012, est actuellement savamment ménagé par Luis Enrique à Barcelone. Son toucher de balle magique et sa vision du jeu ne sont nullement affectés par le poids des années.Enfin, si le doyen des joueurs de champ - en tout cas parmi ceux utilisés lors des phases de qualifications -, est le Portugais Ricardo Carvalho, qui aura 38 ans le 18 mai, un autre disputera sans doute son dernier grand tournoi: l'Irlandais Robbie Keane. En 2012, il avait pourtant assuré, avant l'Euro: "j'approche de la fin et je ne suis pas sûr d'avoir encore beaucoup de compétitions majeures devant moi." Mais à 35 ans, il a encore été le meilleur buteur de son équipe lors des qualifications pour l'Euro, avec 5 buts en 9 matches, ex aequo avec Jon Walters. Longévité rime aussi avec efficacité.