"A partir des demi-finales et finale" du tournoi de tennis de Rome, prévues dimanche et lundi, "un millier de spectateurs pourront assister à toutes les compétitions sportives qui se dérouleront en extérieur et qui respecteront scrupuleusement les règles sanitaires", indique Vincenzo Spadafora dans un message écrit.

Le ministre ne mentionne pas d'autre sport que le tennis mais cette décision peut potentiellement permettre à la Juventus de débuter sa saison de Serie A devant un millier de tifosi, dimanche soir contre la Sampdoria.

Pour pouvoir ouvrir partiellement, les organisateurs des événements sportifs devront respecter les "règles prévues pour la distanciation sociale, les masques, les réservations de places", précise le ministre.

Cette décision doit être officialisée "dans les prochaines heures", ajoute-t-il, y voyant "un premier pas, mais un pas significatif vers un retour à la normale du sport, que nous espérons pour bientôt".

Les organisateurs du Masters 1000 de Rome, qui marque le retour à la compétition de Rafael Nadal après plus de six mois sans matches officiels, avaient dénoncé une "énorme injustice" de devoir jouer à huis-clos, alors que Roland-Garros, qui débute dans moins de dix jours, pourra accueillir des spectateurs.

Dans le football, les clubs, économiquement asphyxiés par l'arrêt des compétitions au printemps et l'absence de public, réclamaient aussi une réouverture progressive des stades.

"A partir des demi-finales et finale" du tournoi de tennis de Rome, prévues dimanche et lundi, "un millier de spectateurs pourront assister à toutes les compétitions sportives qui se dérouleront en extérieur et qui respecteront scrupuleusement les règles sanitaires", indique Vincenzo Spadafora dans un message écrit. Le ministre ne mentionne pas d'autre sport que le tennis mais cette décision peut potentiellement permettre à la Juventus de débuter sa saison de Serie A devant un millier de tifosi, dimanche soir contre la Sampdoria. Pour pouvoir ouvrir partiellement, les organisateurs des événements sportifs devront respecter les "règles prévues pour la distanciation sociale, les masques, les réservations de places", précise le ministre. Cette décision doit être officialisée "dans les prochaines heures", ajoute-t-il, y voyant "un premier pas, mais un pas significatif vers un retour à la normale du sport, que nous espérons pour bientôt". Les organisateurs du Masters 1000 de Rome, qui marque le retour à la compétition de Rafael Nadal après plus de six mois sans matches officiels, avaient dénoncé une "énorme injustice" de devoir jouer à huis-clos, alors que Roland-Garros, qui débute dans moins de dix jours, pourra accueillir des spectateurs. Dans le football, les clubs, économiquement asphyxiés par l'arrêt des compétitions au printemps et l'absence de public, réclamaient aussi une réouverture progressive des stades.