Il semblait évident dès le début du mois de juin que l'AC Milan voulait engager Charles De Ketelaere. Alors pourquoi ce transfert a-t-il pris autant de temps avant de se réaliser ?

GEERT FOUTRE : "Parce que Milan voulait absolument Charles De Ketelaere et personne d'autre, mais surtout parce qu'il ne pouvait pas payer le montant que le FC Bruges réclamait pour son talent. Leeds, par exemple, était prêt à mettre l'argent nécessaire mais n'avait pas la préférence du joueur. Les gens se sont alors rapidement intérrogés. Comment est-il possible qu'un club italien aussi riche et qui veut vraiment un joueur ne fait pas l'effort pour mettre suffisamment d'argent dans la négociation ? Mais le temps du Milan puissant financièrement est révolu. Qui plus est, le champion d'Italie vient d'être revendu cet été. Le 1er juin, l'opération a été annoncée officiellement. Le fonds boursier américain Elliott a vendu le club à un autre fonds américain, RedBird, basé à New York. La finalisation de la vente, qui rapportera environ 1,2 milliard, est prévue pour la mi-septembre. En raison de cette vente, il a fallu attendre le dernier jour de juin pour que les contrats du directeur technique Paolo Maldini et de son bras droit, le directeur sportif Frederic Massara, soient renouvelés. Par conséquent, ils n'ont pu commencer à travailler sur le marché des transferts qu'à partir du 1er juillet. La deuxième raison est que l'acheteur et le vendeur se sont...

GEERT FOUTRE : "Parce que Milan voulait absolument Charles De Ketelaere et personne d'autre, mais surtout parce qu'il ne pouvait pas payer le montant que le FC Bruges réclamait pour son talent. Leeds, par exemple, était prêt à mettre l'argent nécessaire mais n'avait pas la préférence du joueur. Les gens se sont alors rapidement intérrogés. Comment est-il possible qu'un club italien aussi riche et qui veut vraiment un joueur ne fait pas l'effort pour mettre suffisamment d'argent dans la négociation ? Mais le temps du Milan puissant financièrement est révolu. Qui plus est, le champion d'Italie vient d'être revendu cet été. Le 1er juin, l'opération a été annoncée officiellement. Le fonds boursier américain Elliott a vendu le club à un autre fonds américain, RedBird, basé à New York. La finalisation de la vente, qui rapportera environ 1,2 milliard, est prévue pour la mi-septembre. En raison de cette vente, il a fallu attendre le dernier jour de juin pour que les contrats du directeur technique Paolo Maldini et de son bras droit, le directeur sportif Frederic Massara, soient renouvelés. Par conséquent, ils n'ont pu commencer à travailler sur le marché des transferts qu'à partir du 1er juillet. La deuxième raison est que l'acheteur et le vendeur se sont mis d'accord sur le fait que les nouveaux propriétaires, comme les actuels/anciens, veulent s'en tenir aux règles du fair-play financier. En bref, ils veulent éviter des situations à l'italienne sur le plan financier,. En conséquence, le Milan, autrefois très dépensier lorsque Silvio Berlusconi en était le grand patron, ne dépense presque plus d'argent pour ses emplettes. L'année dernière, Maldini n'a dépensé que 22 millions d'euros lors du mercato, mais malgré ces faibles investissements, les Rossoneri ont été capables de remporter leur 19e Scudetto. Le premier depuis onze ans.""A la mi-juin, les futurs et actuels propriétaires ont fixé le budget des transferts à un maximum de 50 millions d'euros. Avec cette somme, le Milan, qui a rapidement obtenu la signature de Divock Origi, arrivé libre de tout contrat en provenance de Liverpool, voulait engager un défenseur, un milieu de terrain, un numéro dix et un numéro sept ou un joueur qui peut combiner ces deux dernières positions. Si Milan dépensait 35 à 40 millions uniquement pour De Ketelaere, ils n'avaient plus de budget pour se renforcer dans les autres postes. Le Club, quant à lui, avait retenu l'offre de Leeds, qui se situait entre 37 et 40 millions. De Ketelaere voulait absolument rejoindre Milan et avec un salaire estimé à 2,5 millions d'euros par an, il gagnera beaucoup moins que chez les Peacocks."FOUTRE : "Parce que le club investit, par choix politique réfléchi, dans de jeunes joueurs qu'il peut faire progresser et éventuellement revendre avec une belle plus-value. CDK est jeune, grand, possède une certaine expérience malgré son jeune âge (trois titres de champion de Belgique) et surtout, il a montré ce qu'il peut faire en Ligue des champions contre des équipes de haut niveau. Il est significatif qu'un grand club italien ait pris le temps pendant plus d'un mois pour s'attacher les services d'un joueur du championnat belge, pourtant peu suivi en Italie. Ce n'est qu'au dernier moment, lorsque l'affaire était sur le point d'être conclue, que le club s'est demandé s'il ne devait pas finalement choisir de transférer Hakim Ziyech. L'ancien joueur de Twente et de l'Ajax est beaucoup plus âgé et Milan ne veut pas lui verser un salaire annuel de six millions d'euros. Cependant, une location (Ziyech appartient à Chelsea) aurait été plus facile à payer que le prix de transfert que le club lombard va verser à Bruges pour De Ketelaere.""Toute cette situation signifie que Charles peut obtenir beaucoup de crédit à Milan, au moins dans les premières semaines. Parce que le feuilleton du mois dernier a également ajouté une pression supplémentaire sur ses épaules. De nombreux fans de football en Italie se sont lassés de ce dossier et se sont interrogés sur les forums : ce jeune joueur inconnu d'un championnat peu réputé est-il vraiment si bon que nous ayons dû l'attendre si longtemps ? Bref, les performances de Charles seront scrutées à la loupe dès la première minute."FOUTRE : "Ce qui est positif pour Charles De Ketelaere, c'est qu'il était voulu par tous les décideurs sportifs de Milan. Paolo Maldini et le directeur sportif Frederic Massara ont été extrêmement charmés. Ils ont même tous les deux pris l'avion pour Ostende et Lugano afin de débloquer le dossier. On ne fait pas ça pour un joueur qui ne vous intéresse pas plus que cela. Même l'entraîneur Stefano Pioli a écrit son nom en haut de sa liste de renforts souhaités. Il a aussi rapidement pris contact avec le joueur, ce qui a sans doute motivé CDK à rejoindre les Rossoneri. En principe, CDK sera titularisé vers la mi-août, car le club n'a pas de trequartista ou de numéro dix, assuré de sa place pour le moment."A Milan, Charles devra trouver sa place dans l'animation habituelle en 4-2-3-1 de Pioli. Cela devrait être dans le rôle de soutien de l'attaquant de pointe. Ce dernier sera probablement Olivier Giroud, Origi étant plutôt perçu comme un remplaçant possible. Zlatan Ibrahimovic, qui a resigné l'an dernier pour une nouvelle année afin de toucher un salaire net de 1,1 million, ne reprendra du service qu'en 2023 puisqu'il a subi une opération du genou voici peu. Mais Charles peut aussi évoluer sur le flanc droit, ou éventuellement sur le flanc gauche. En résumé, Milan a engagé deux ou trois joueurs pour le prix d'un seul, même s'il est très cher. Ce n'est pas la première fois que Pioli tient des talents belges à l'oeil. C'est sous sa direction qu'un certain Radja Nainggolan avait effectué ses débuts dans l'équipe première de Piacenza. L'actuel guide des champions d'Italie était persuadé du grand talent de celui qui allait devenir le Ninja. Rétrospectivement, ce n'était pas un mauvais choix."