A un an de l'Euro, le président du comité d'organisation de l'épreuve, Jacques Lambert, évoquait un "diagnostic pas extrêmement rassurant" et indiquait qu'il restait "beaucoup de travail pour avoir des pelouses à la hauteur de ce qu'attend l'UEFA". Et vu les glissades des joueurs ou les mottes de terre entières soulevées au Vélodrome lors de France-Albanie (2-0), le travail accompli avant d'accueillir en France les 24 meilleures sélections européennes n'a visiblement pas payé.

"La pelouse du Stade Vélodrome à Marseille a été fortement mise à contribution depuis le début du tournoi, malgré les efforts mis en place conjointement par les jardiniers du stade et l'UEFA", a reconnu jeudi l'instance européenne du football auprès de l'AFP.

Didier Deschamps a lui vu rouge après la victoire des Bleus mercredi soir, qualifiant la pelouse marseillaise de "désastre". "Ce n'est pas étonnant: si on a fait un concert d'AC/DC (mi-mai) avant un Euro... Cela n'aide pas le jeu et ça amène du déchet technique. Quand j'ai vu les photos et les vidéos après le concert, j'ai eu l'impression d'être sur une autre planète. On n'a pas le droit de faire ça", a-t-il tempêté.

Si l'UEFA balaye l'argument du concert du groupe de hard-rock, la pelouse ayant été "changée après", elle juge l'état de la pelouse si préoccupant qu'elle a décidé "afin de (la) ménager" d'y interdire les entraînements de l'Islande et de la Hongrie prévus à la veille de leur rencontre samedi et n'exclut pas d'en "annuler" d'autres.

Quatre rencontres doivent encore être jouées au Vélodrome dont un quart et une demi-finale.

Le gazon, objet de toutes les attentions

L'UEFA fixe pourtant des critères très exigeants sur l'état des pelouses de longs mois avant le début d'un Euro. "Un suivi régulier a été mis en place lors de l'année précédant le tournoi", a insisté l'organisme, évoquant le détachement de "spécialistes auprès des jardiniers des stades afin de leur faire profiter de notre expertise".

Le Stade de France, théâtre de l'ouverture de l'Euro le 10 juin avec France-Roumanie (2-1) et de la finale le 10 juillet, a lui aussi été raillé pour sa pelouse "pas à la hauteur de l'engouement des supporters", selon le défenseur des Bleus Adil Rami. En cause, outre son instabilité, des différences de coloration dues, selon L'Équipe, à l'emploi d'un produit inadéquat pour enlever les lignes de rugby en mars à l'issue du Tournoi des Six Nations.

Déjà objet du courroux de Deschamps lors du match face à l'Allemagne le 13 novembre 2015, jour des attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis, la pelouse du Stade de France a pourtant été changée en début d'année avec la pose d'un gazon hybride de dernière génération. La surface de jeu a été cajolée depuis par Tony Stones, ancien responsable de la pelouse de Wembley.

Comme au Stade de France et au Vélodrome, de nouvelles pelouses ont également été posées à Lille ou Nice.

Et d'autres mesures ont été prises afin de corriger le tir dans des stades où l'état du terrain n'était pas digne d'un Euro comme au Stadium de Toulouse. Dans la Ville Rose, la pelouse, fut critiquée par les stars du PSG après une rencontre mi-janvier à l'occasion de l'inauguration du stade version Euro-2016, et a subi une coûteuse cure de luminothérapie.

Au stade Pierre-Mauroy de Lille, placé sous une surveillance particulière, les jardiniers ont installé une dizaine de ventilateurs utilisés entre les matches et les entraînements pour éviter que les pluies n'endommagent le terrain.

Finalement, la meilleure pelouse est, comme en Ligue 1, celle du Parc des Princes, l'un des plus beaux billards de France voire d'Europe, bichonné par le "groundsmanager" britannique du PSG, Jonathan Calderwood, recruté à prix d'or par les Qataris.

A un an de l'Euro, le président du comité d'organisation de l'épreuve, Jacques Lambert, évoquait un "diagnostic pas extrêmement rassurant" et indiquait qu'il restait "beaucoup de travail pour avoir des pelouses à la hauteur de ce qu'attend l'UEFA". Et vu les glissades des joueurs ou les mottes de terre entières soulevées au Vélodrome lors de France-Albanie (2-0), le travail accompli avant d'accueillir en France les 24 meilleures sélections européennes n'a visiblement pas payé."La pelouse du Stade Vélodrome à Marseille a été fortement mise à contribution depuis le début du tournoi, malgré les efforts mis en place conjointement par les jardiniers du stade et l'UEFA", a reconnu jeudi l'instance européenne du football auprès de l'AFP.Didier Deschamps a lui vu rouge après la victoire des Bleus mercredi soir, qualifiant la pelouse marseillaise de "désastre". "Ce n'est pas étonnant: si on a fait un concert d'AC/DC (mi-mai) avant un Euro... Cela n'aide pas le jeu et ça amène du déchet technique. Quand j'ai vu les photos et les vidéos après le concert, j'ai eu l'impression d'être sur une autre planète. On n'a pas le droit de faire ça", a-t-il tempêté.Si l'UEFA balaye l'argument du concert du groupe de hard-rock, la pelouse ayant été "changée après", elle juge l'état de la pelouse si préoccupant qu'elle a décidé "afin de (la) ménager" d'y interdire les entraînements de l'Islande et de la Hongrie prévus à la veille de leur rencontre samedi et n'exclut pas d'en "annuler" d'autres. Quatre rencontres doivent encore être jouées au Vélodrome dont un quart et une demi-finale.Le gazon, objet de toutes les attentionsL'UEFA fixe pourtant des critères très exigeants sur l'état des pelouses de longs mois avant le début d'un Euro. "Un suivi régulier a été mis en place lors de l'année précédant le tournoi", a insisté l'organisme, évoquant le détachement de "spécialistes auprès des jardiniers des stades afin de leur faire profiter de notre expertise".Le Stade de France, théâtre de l'ouverture de l'Euro le 10 juin avec France-Roumanie (2-1) et de la finale le 10 juillet, a lui aussi été raillé pour sa pelouse "pas à la hauteur de l'engouement des supporters", selon le défenseur des Bleus Adil Rami. En cause, outre son instabilité, des différences de coloration dues, selon L'Équipe, à l'emploi d'un produit inadéquat pour enlever les lignes de rugby en mars à l'issue du Tournoi des Six Nations.Déjà objet du courroux de Deschamps lors du match face à l'Allemagne le 13 novembre 2015, jour des attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis, la pelouse du Stade de France a pourtant été changée en début d'année avec la pose d'un gazon hybride de dernière génération. La surface de jeu a été cajolée depuis par Tony Stones, ancien responsable de la pelouse de Wembley.Comme au Stade de France et au Vélodrome, de nouvelles pelouses ont également été posées à Lille ou Nice. Et d'autres mesures ont été prises afin de corriger le tir dans des stades où l'état du terrain n'était pas digne d'un Euro comme au Stadium de Toulouse. Dans la Ville Rose, la pelouse, fut critiquée par les stars du PSG après une rencontre mi-janvier à l'occasion de l'inauguration du stade version Euro-2016, et a subi une coûteuse cure de luminothérapie.Au stade Pierre-Mauroy de Lille, placé sous une surveillance particulière, les jardiniers ont installé une dizaine de ventilateurs utilisés entre les matches et les entraînements pour éviter que les pluies n'endommagent le terrain.Finalement, la meilleure pelouse est, comme en Ligue 1, celle du Parc des Princes, l'un des plus beaux billards de France voire d'Europe, bichonné par le "groundsmanager" britannique du PSG, Jonathan Calderwood, recruté à prix d'or par les Qataris.