Cette naissance était prévue après le mondial mais la nature en a décidé autrement. Knudsen était ainsi déjà papa au coup d'envoi du match remporté 1-0 contre le Pérou samedi à Saransk dans le Groupe C. Le lendemain il montait dans le jet à destination de Copenhague grâce à l'amitié et la générosité de ses coéquipiers, afin d'embrasser sa fille. Il était de retour au camp de base danois lundi.

"Sa place était là-bas", a confié le milieu de terrain du Werder Brême Thomas Delaney à Ekstra Bladet. "Il devait la voir maintenant. On a vraiment fait ce geste avec grand plaisir, et avec le sourire. C'est une belle histoire..."

En phase de préparation, Christian Eriksen (Tottenham), la vedette de l'équipe, s'était également éclipsé quelques jours suite à la naissance de son fils.

Cette naissance était prévue après le mondial mais la nature en a décidé autrement. Knudsen était ainsi déjà papa au coup d'envoi du match remporté 1-0 contre le Pérou samedi à Saransk dans le Groupe C. Le lendemain il montait dans le jet à destination de Copenhague grâce à l'amitié et la générosité de ses coéquipiers, afin d'embrasser sa fille. Il était de retour au camp de base danois lundi. "Sa place était là-bas", a confié le milieu de terrain du Werder Brême Thomas Delaney à Ekstra Bladet. "Il devait la voir maintenant. On a vraiment fait ce geste avec grand plaisir, et avec le sourire. C'est une belle histoire..." En phase de préparation, Christian Eriksen (Tottenham), la vedette de l'équipe, s'était également éclipsé quelques jours suite à la naissance de son fils.