Pour ceux qui pensent que le football samba n'existe pas dans le foot féminin, tapez le nom de Marta Vieira Da Silva sur Youtube. On ne l'appelle pas la Ronaldinho du football féminin pour rien. L'ailier gauche est un régal pour les yeux et, même si Mia Hamm et Birgit Prinz sont toujours de grands noms, Marta est devenue la superstar du football féminin grâce à sa technique hors du commun.

Une dure à cuire parce qu'...... elle a déjà une carrière professionnelle longue de 22 ans. Même si sa dernière saison avec Orlando Pride n'a pas été une grande réussite, elle est toujours active sur les prés à désormais 36 ans. Elle a remporté plusieurs titres en Suède et aux États-Unis et a amassé les distictions personnelles.

Avec le Brésil, elle n'a pas réussi les mêmes résultats, même si elle est quand même devenue trois fois championne d'Amérique du Sud avec la Seleção Brasilieira et qu'elle a remporté la médaille d'argent à la Coupe du monde 2007 et aux Jeux olympiques de 2004 et 2008.

Quelques faits marquants de sa carrière

1) En 2005, la télévision suédoise a réalisé un documentaire sur sa vie et son talent footballistique intitulé "Marta - la cousine de Pelé".

2) Lors de la Coupe du monde 2019, Marta a fait sensation en apparaissant au coup d'envoi du match contre l'Italie avec des lèvres violettes. On en a beaucoup plus parlé que l'autre fait important ce soir-là, Marta avait secoué les filets pour la dix-septième fois en Coupe du monde, un record qui lui permet de prendre la première place devant Miroslav Klose (16 buts). Cristiano Ronaldo (15 réalisations) pourra-t-il repasser devant à l'occasion du Mondial au Brésil ?

Vie privée

Le père de Marta a quitté la famille quand elle n'était encore qu'un bébé. À dix-huit ans, elle est partie de son pays natal pour jouer en Suède, dans l'une des plus grandes ligues du monde. Aujourd'hui, la Brésilienne parle suédois et anglais en plus du portugais. Après avoir joué pendant dix ans en Suède, elle a aussi acquis cette nationalité suédoise. Elle a également conservé sa nationalité brésilienne et a continué à jouer pour ce pays.

En 2021, Marta a annoncé qu'elle était fiancée à Toni Pressley, coéquipière de l'Orlando Pride.

Que fait-elle maintenant ?

Marta est toujours sous contrat avec Orlando Pride, où elle joue depuis 2017.

Citation et statistique

"Combattez leurs préjugés. Combattez le manque de soutien. Combattez-les, les garçons, les gens qui disent que vous ne pouvez pas le faire. Combattre. Se battre pour être accepté." (Dans Une lettre à moi, jeune, dans The Players Tribune.)

6 : Le nombre de fois où elle a été élue joueuse mondiale de l'année. Personne ne l'avait jamais été autant. Ce qui est frappant, c'est qu'au cours de sa période d'apogée absolue, de 2006 à 2010, elle a été élue cinq fois, puis à nouveau en... 2018, à 36 ans. Il reste à savoir combien de temps encore nous pourrons profiter d'elle et de ses dribbles.

Pour ceux qui pensent que le football samba n'existe pas dans le foot féminin, tapez le nom de Marta Vieira Da Silva sur Youtube. On ne l'appelle pas la Ronaldinho du football féminin pour rien. L'ailier gauche est un régal pour les yeux et, même si Mia Hamm et Birgit Prinz sont toujours de grands noms, Marta est devenue la superstar du football féminin grâce à sa technique hors du commun.Une dure à cuire parce qu'...... elle a déjà une carrière professionnelle longue de 22 ans. Même si sa dernière saison avec Orlando Pride n'a pas été une grande réussite, elle est toujours active sur les prés à désormais 36 ans. Elle a remporté plusieurs titres en Suède et aux États-Unis et a amassé les distictions personnelles.Avec le Brésil, elle n'a pas réussi les mêmes résultats, même si elle est quand même devenue trois fois championne d'Amérique du Sud avec la Seleção Brasilieira et qu'elle a remporté la médaille d'argent à la Coupe du monde 2007 et aux Jeux olympiques de 2004 et 2008.1) En 2005, la télévision suédoise a réalisé un documentaire sur sa vie et son talent footballistique intitulé "Marta - la cousine de Pelé".2) Lors de la Coupe du monde 2019, Marta a fait sensation en apparaissant au coup d'envoi du match contre l'Italie avec des lèvres violettes. On en a beaucoup plus parlé que l'autre fait important ce soir-là, Marta avait secoué les filets pour la dix-septième fois en Coupe du monde, un record qui lui permet de prendre la première place devant Miroslav Klose (16 buts). Cristiano Ronaldo (15 réalisations) pourra-t-il repasser devant à l'occasion du Mondial au Brésil ? Le père de Marta a quitté la famille quand elle n'était encore qu'un bébé. À dix-huit ans, elle est partie de son pays natal pour jouer en Suède, dans l'une des plus grandes ligues du monde. Aujourd'hui, la Brésilienne parle suédois et anglais en plus du portugais. Après avoir joué pendant dix ans en Suède, elle a aussi acquis cette nationalité suédoise. Elle a également conservé sa nationalité brésilienne et a continué à jouer pour ce pays.En 2021, Marta a annoncé qu'elle était fiancée à Toni Pressley, coéquipière de l'Orlando Pride.Marta est toujours sous contrat avec Orlando Pride, où elle joue depuis 2017.