Malheureusement, la meneuse de jeu allemande de l'Olympique lyonnais, qui a été brièvement prêté à l'OL Reign, aux Etats-Unis, l'été dernier, n'est pas de la partie en Angleterre. Au printemps, elle a publié une photo depuis son lit d'hôpital sur sa page Instagram : elle a dû être opérée du ligament croisé du genou droit.

C'est dommage, car Dzsenifer Marozsán (30 ans) est la star absolue de Die Fraushaft et l'une des joueuses qui attire les spectateurs au stade : elle est très complète, brillante des deux pieds, dispose d'une excellente technique qui lui permet de réussir des lobs, des passes tranchantes dans la profondeur et des actions en 1 contre 1. Elle possède également un tir puissant et, dans son rôle de numéro 10, elle sait comment trouver ses partenaires.

Une dure à cuire parce que...... la success story de Dzsenifer Maro Marozsán a commencé à un très jeune âge. En effectuant ses débuts professionnels pour le FC Saarbrücken à seulement 15 ans, elle est devenue la plus jeune joueuse à commencer une rencontre de Bundesliga. À 17 ans, elle rejoint le sommet du championnat allemand en signant un contrat avec le 1. FFC Francfort, avec lequel elle va remporter la Ligue des champions, en 2015. La numéro 10 a effectué ses débuts internationaux avec l'Allemagne à l'âge de 18 ans.

Depuis 2016, elle défend les couleurs de l'Olympique lyonnais avec lequel elle a remporté quatre fois CL supplémentaires, même si elle a donc manqué la finale de la saison dernière en raison de cette grave blessure au genou. Il est surprenant que l'Allemande n'ait pas encore remporté le Soulier d'or, car elle est sans aucun doute l'une des meilleures footballeuses du monde.

Quelques faits intéressants sur sa carrière

D'origine hongroise, elle est née à Budapest. Quand elle était âgée de quatre ans, sa famille a déménagé en Allemagne parce que son père, János Marozsán, quatre fois international hongrois, avait signé un contrat avec le 1. FC Saarbrücken. C'est là que la fille allait se mettre aussi à tâter du ballon rond.

Vie privée

Bien que son apparence corresponde à l'image d'une star avec son bras gauche rempli de tatouages, Marozsán reste pourtant simple en dehors des prés. Elle est même plutôt timide et agréable, ne se prend pas pour une vedette et n'est certainement pas arrogante.

En juillet 2018, Dzsenifer Marozsán s'est vu poser d'énormes points de suture sur son côté droit. Sa respiration devenait de plus en plus difficile et elle s'est retrouvée à l'hôpital. Là, un premier diagnostic a été posé : il s'agissait de calculs rénaux. Mais deux semaines plus tard, les mêmes douleurs apparaissaient cette fois dans le côté gauche de son corps. On a finalement découvert qu'elle souffrait d'une embolie dans les deux poumons à cause d'une pilule contraceptive.

Que fait-elle maintenant ?

Elle traverse une convalescence difficile. Sa blessure au ligament croisé va encore mettre des mois à guérir. Nous ne la verrons donc pas revenir sur le terrain avant la saison prochaine.

Citation et statistique

"Ce furent les semaines les plus choquantes de ma vie. J'ai eu beaucoup de chance de ne pas avoir fait beaucoup d'entraînement pendant la trêve estivale, sans quoi mon embolie pulmonaire aurait pu avoir des conséquences désastreuses".

111/33: En 12 ans, Maro a disputé 111 matches internationaux lors desquels elle a secoué les filets adverses à 33 reprises.

Malheureusement, la meneuse de jeu allemande de l'Olympique lyonnais, qui a été brièvement prêté à l'OL Reign, aux Etats-Unis, l'été dernier, n'est pas de la partie en Angleterre. Au printemps, elle a publié une photo depuis son lit d'hôpital sur sa page Instagram : elle a dû être opérée du ligament croisé du genou droit.C'est dommage, car Dzsenifer Marozsán (30 ans) est la star absolue de Die Fraushaft et l'une des joueuses qui attire les spectateurs au stade : elle est très complète, brillante des deux pieds, dispose d'une excellente technique qui lui permet de réussir des lobs, des passes tranchantes dans la profondeur et des actions en 1 contre 1. Elle possède également un tir puissant et, dans son rôle de numéro 10, elle sait comment trouver ses partenaires.Une dure à cuire parce que...... la success story de Dzsenifer Maro Marozsán a commencé à un très jeune âge. En effectuant ses débuts professionnels pour le FC Saarbrücken à seulement 15 ans, elle est devenue la plus jeune joueuse à commencer une rencontre de Bundesliga. À 17 ans, elle rejoint le sommet du championnat allemand en signant un contrat avec le 1. FFC Francfort, avec lequel elle va remporter la Ligue des champions, en 2015. La numéro 10 a effectué ses débuts internationaux avec l'Allemagne à l'âge de 18 ans.Depuis 2016, elle défend les couleurs de l'Olympique lyonnais avec lequel elle a remporté quatre fois CL supplémentaires, même si elle a donc manqué la finale de la saison dernière en raison de cette grave blessure au genou. Il est surprenant que l'Allemande n'ait pas encore remporté le Soulier d'or, car elle est sans aucun doute l'une des meilleures footballeuses du monde.D'origine hongroise, elle est née à Budapest. Quand elle était âgée de quatre ans, sa famille a déménagé en Allemagne parce que son père, János Marozsán, quatre fois international hongrois, avait signé un contrat avec le 1. FC Saarbrücken. C'est là que la fille allait se mettre aussi à tâter du ballon rond. Bien que son apparence corresponde à l'image d'une star avec son bras gauche rempli de tatouages, Marozsán reste pourtant simple en dehors des prés. Elle est même plutôt timide et agréable, ne se prend pas pour une vedette et n'est certainement pas arrogante.En juillet 2018, Dzsenifer Marozsán s'est vu poser d'énormes points de suture sur son côté droit. Sa respiration devenait de plus en plus difficile et elle s'est retrouvée à l'hôpital. Là, un premier diagnostic a été posé : il s'agissait de calculs rénaux. Mais deux semaines plus tard, les mêmes douleurs apparaissaient cette fois dans le côté gauche de son corps. On a finalement découvert qu'elle souffrait d'une embolie dans les deux poumons à cause d'une pilule contraceptive.Elle traverse une convalescence difficile. Sa blessure au ligament croisé va encore mettre des mois à guérir. Nous ne la verrons donc pas revenir sur le terrain avant la saison prochaine.