Les Football Leaks pointent la proximité d'Infantino avec un magistrat suisse

02/11/18 à 19:04 - Mise à jour à 19:04

Source: Belga

Dans le cadre des Football Leaks, révélations sur les dessous du football égrenées à partir de vendredi, un consortium de journaux européens, dont Le Soir et Mediapart, pointent la proximité du président de la Fifa et ex-secrétaire de l'UEFA Gianni Infantino avec le procureur suisse Rinaldo Arnold, régulièrement invité à des matches ou manifestations de la Fifa.

Les Football Leaks pointent la proximité d'Infantino avec un magistrat suisse

Gianni Infantino © AFP

Selon le consortium European Investigative Collaborations (EIC), des "invitations" auraient été accordées au procureur en chef de la région du Haut-Valais au Mondial-2018 pour le match Suisse-Costa Rica puis le 8e de finale entre la Russie et l'Espagne, ou en mai 2016 pour un Congrès de la Fifa au Mexique et la finale de la Ligue des champions (organisée par l'UEFA) à Milan.

"Merci beaucoup pour les billets pour la finale de la Ligue des champions. Mon plus jeune fils accompagne ma femme", écrirait par exemple Rinaldo Arnold à Gianni Infantino dans un e-mail daté de mai 2016.

Interrogée par le consortium de médias européens, la Fifa répond que "selon les directives et règlements internes de la Fifa, le président et le secrétaire général sont autorisés à inviter un certain nombre d'invités à des tournois et des manifestations de la Fifa. A ce titre, Rinaldo Arnold a été invité".

L'EIC avance en outre que le procureur Arnold décrocherait "son téléphone pour récolter des informations pour le compte de Gianni Infantino auprès du parquet fédéral suisse".

En avril 2016, après les Panama Papers, au moment où la justice enquête sur un contrat télévisuel signé par l'UEFA avec une société offshore, dans le cadre d'une procédure pénale contre X qui ne vise pas directement Infantino et qui n'aboutira pas, Arnold aurait indiqué à Infantino: "Si tu veux, je peux essayer de faire en sorte que le MPC (ministère public) diffuse un communiqué de presse qui expliquerait qu'il n'y a pas de procédure contre toi".

L'EIC cite aussi un email du 25 mai 2016 où Rinaldo Arnold manifesterait son intérêt pour un poste à la Fifa: "Si ta nouvelle secrétaire générale a besoin d'un adjoint, je me propose volontiers".

En 2016, les Football Leaks avaient mis au jour les mécanismes d'évasion fiscale mis en place dans l'univers du football, notamment pour le Portugais Cristiano Ronaldo, accusations soldées par un accord à l'amiable de "CR7" avec la justice, contre un versement de 16,7 millions d'euros.

Nos partenaires