Les Diablotins ont d'abord mené à deux reprises par Daan Van Vaerenbergh (54e) et Dante Vanzeir (74e) avant de voir leurs adversaires revenir à la marque par Ricardo Marin (57e) et Franciso Venegas (89e). Alors qu'ils étaient réduits à dix depuis la 72e suite à l'exclusion de Wout Faes (2e jaune), les Diablotins ont émergé grâce à un nouveau but de Vanzeir (90e+3).

Les Belges ont animé le début de la rencontre en multipliant les tirs au but. Mais à l'image de la reprise de la tête de Van Vaerenbergh (2e), ils n'étaient pas cadrés. En première période, les Diablotins n'ont inquiété le gardien mexicain qu'à deux reprises sur 10 essais: par Rubin Seigers (4e) et Jorn Van Camp (10e). Après avoir sauvé un ballon à même la ligne, Abraham Romero a été heureux de voir Vanzeir ne pas tirer profit d'une mauvaise remise en retrait d'un arrière mexicain. Alors qu'il s'est débarrassé de son dernier adversaire, Vanzeir a dévissé sa frappe.

Par la suite, sous l'impulsion d'Ulises Torres et Diego Costa, les Mexicains ont mieux gardé le ballon et ont mis Gaëtan Coucke au travail. Le remplaçant de Jens Teuckens dans les buts a remporté ses deux duels face avec Claudio Zamudio (12e,28e). De nombreuses fautes ont émaillé la suite de la première période, l'arbitre qatari avertissant le Mexicain Eduardo Aguirre dans le temps additionnel (45e+3).

S'il ne s'était pas montré très efficace en début de rencontre, Vanzeir a réussi un slalom (54e) dans la défense mexicaine avant de donner à Van Vaerenbergh un ballon, qu'il n'avait plus qu'à mettre au fond (1-0). A la reprise, le coach adverse a lancé Marin. Ce dernier s'est immédiatement mis en évidence en transformant le penalty accordé (57e) pour une faute de Faes (1-1). Averti une première fois, le capitaine belge a été obligé de quitter le terrain (72e). Ce départ n'a pas eu de conséquence immédiate. Les Diables ont même repris l'avance (73e) avec, cette fois, Van Vaerenbergh à la passe et Vanzeir à la finition (2-1). Les Belges ont défendu âprement leur avantage mais Marin a servi Venegas, qui a égalisé (2-2) à la 89e. Les Belges avaient la rage et Vanzeir leur a permis d'obtenir un résultat incroyable (3-2) et historique pour le football et le sport belge

Le Nigeria champion du monde

Le Nigeria, tenant du titre, a remporté le Mondial-2015 des moins de 17 ans en battant le Mali 2 à 0 en finale, dimanche, au stade Vilna del Mar, enlevant sa cinquième couronne mondiale de la catégorie d'âge.

C'est Victor Osimeh qui a ouvert la marque d'un tir puissant à mi-hauteur à la 56e minute, signant son 10e but de la compétition. Le jeune attaquant a ainsi marqué à chacun des matches du Nigeria au Mondial chilien.

Trois minutes plus tard, le Nigeria, l'équipe la plus offensive de cette édition avec 23 buts, a profité d'une balle perdue en milieu de terrain pour doubler la mise. Le tir de Funso Bamgboye n'a laissé aucune chance au gardien malien.

Le Nigeria rejoint le Brésil, la première équipe à conserver son trophée (1997, 1999).

Les Aiglons, vainqueur de son premier Mondial en 1985 lors de l'édition inaugurale, a ensuite été sacré en 1993, 2007 et 2013. Il a aussi disputé trois finales en 1987, 2001 et 2009.

Les Diablotins ont d'abord mené à deux reprises par Daan Van Vaerenbergh (54e) et Dante Vanzeir (74e) avant de voir leurs adversaires revenir à la marque par Ricardo Marin (57e) et Franciso Venegas (89e). Alors qu'ils étaient réduits à dix depuis la 72e suite à l'exclusion de Wout Faes (2e jaune), les Diablotins ont émergé grâce à un nouveau but de Vanzeir (90e+3). Les Belges ont animé le début de la rencontre en multipliant les tirs au but. Mais à l'image de la reprise de la tête de Van Vaerenbergh (2e), ils n'étaient pas cadrés. En première période, les Diablotins n'ont inquiété le gardien mexicain qu'à deux reprises sur 10 essais: par Rubin Seigers (4e) et Jorn Van Camp (10e). Après avoir sauvé un ballon à même la ligne, Abraham Romero a été heureux de voir Vanzeir ne pas tirer profit d'une mauvaise remise en retrait d'un arrière mexicain. Alors qu'il s'est débarrassé de son dernier adversaire, Vanzeir a dévissé sa frappe. Par la suite, sous l'impulsion d'Ulises Torres et Diego Costa, les Mexicains ont mieux gardé le ballon et ont mis Gaëtan Coucke au travail. Le remplaçant de Jens Teuckens dans les buts a remporté ses deux duels face avec Claudio Zamudio (12e,28e). De nombreuses fautes ont émaillé la suite de la première période, l'arbitre qatari avertissant le Mexicain Eduardo Aguirre dans le temps additionnel (45e+3). S'il ne s'était pas montré très efficace en début de rencontre, Vanzeir a réussi un slalom (54e) dans la défense mexicaine avant de donner à Van Vaerenbergh un ballon, qu'il n'avait plus qu'à mettre au fond (1-0). A la reprise, le coach adverse a lancé Marin. Ce dernier s'est immédiatement mis en évidence en transformant le penalty accordé (57e) pour une faute de Faes (1-1). Averti une première fois, le capitaine belge a été obligé de quitter le terrain (72e). Ce départ n'a pas eu de conséquence immédiate. Les Diables ont même repris l'avance (73e) avec, cette fois, Van Vaerenbergh à la passe et Vanzeir à la finition (2-1). Les Belges ont défendu âprement leur avantage mais Marin a servi Venegas, qui a égalisé (2-2) à la 89e. Les Belges avaient la rage et Vanzeir leur a permis d'obtenir un résultat incroyable (3-2) et historique pour le football et le sport belgeLe Nigeria champion du mondeLe Nigeria, tenant du titre, a remporté le Mondial-2015 des moins de 17 ans en battant le Mali 2 à 0 en finale, dimanche, au stade Vilna del Mar, enlevant sa cinquième couronne mondiale de la catégorie d'âge. C'est Victor Osimeh qui a ouvert la marque d'un tir puissant à mi-hauteur à la 56e minute, signant son 10e but de la compétition. Le jeune attaquant a ainsi marqué à chacun des matches du Nigeria au Mondial chilien.Trois minutes plus tard, le Nigeria, l'équipe la plus offensive de cette édition avec 23 buts, a profité d'une balle perdue en milieu de terrain pour doubler la mise. Le tir de Funso Bamgboye n'a laissé aucune chance au gardien malien. Le Nigeria rejoint le Brésil, la première équipe à conserver son trophée (1997, 1999).Les Aiglons, vainqueur de son premier Mondial en 1985 lors de l'édition inaugurale, a ensuite été sacré en 1993, 2007 et 2013. Il a aussi disputé trois finales en 1987, 2001 et 2009.