Victorieux 0-3 à l'aller à Reykjavik en septembre, les joueurs de Roberto Martinez ont disposé ensuite de la Suisse (2-1) en octobre, confirmant qu'ils prenaient au sérieux cette nouvelle compétition. La Belgique aborde ce diptyque dans la peau du leader du groupe avec 6 points. La Suisse compte également 6 points, mais la Nati a joué une rencontre de plus. L'Islande, bloquée à 0, est déjà reléguée en Ligue B. En conséquence, un partage en Suisse suffira à qualifier les Diables Rouges pour le 'Final Four'.

Mais avant cela, les Belges seront attendus par l'Islande. Roberto Martinez se retrouvera face à un beau casse-tête au moment de coucher les onze noms sur la feuille de match. Thomas Vermaelen (ischios-jambiers), Jan Vertonghen (cheville), Kevin De Bruyne (genou), Mousa Dembélé (cheville) et Christian Benteke (genou) sont blessés alors que Marouane Fellaini (cuisse) vient seulement de reprendre la compétition avec Manchester United et n'a pas été repris. A cela, s'ajoutent les incertitudes concernant Romelu Lukaku et Nacer Chadli (côtes), qui n'ont pris part qu'à l'entraînement collectif de mercredi, tandis que Dennis Praet (hanche) est déjà forfait pour le match de jeudi, mais pourrait être opérationnel dimanche. Yannick Carrasco, qui a joué dimanche en Chine, ne s'est pas non plus entraîné depuis le début du rassemblement.

En conférence de presse, Martinez n'a donné qu'une seule indication: Michy Batshuayi sera titularisé contre l'Islande. S'il n'a pas exclu que Vincent Kompany puisse être préservé, le technicien espagnol a précisé qu'il ne faut pas s'attendre à voir "deux équipes complètement différentes" d'une partie à l'autre. "Il faut créer un lien entre les deux rencontres", a-t-il indiqué.

En l'absence de Vertonghen et Vermaelen, Dedryck Boyata a généralement fait office de premier remplaçant en défense. Dans l'entrejeu, Youri Tielemans a déjà suppléé De Bruyne lors des quatre dernières rencontres des Diables Rouges. Le point le plus sensible pourrait être le flanc gauche, où Carrasco est le premier choix de Martinez et Chadli sa doublure habituelle. Thorgan Hazard a été utilisé à cette place en Ecosse tandis que Timothy Castagne peut dépanner sur ce côté.

La rencontre aura une saveur particulière pour Axel Witsel. Le médian du Borussia Dortmund célèbrera sa 100e apparition sous le maillot des Diables Rouges. Il deviendra le deuxième 'centenaire' après Jan Vertonghen.

Ce sera le 11e affrontement entre les deux équipes. La Belgique a gagné toutes les 10 rencontres précédentes.

Victorieux 0-3 à l'aller à Reykjavik en septembre, les joueurs de Roberto Martinez ont disposé ensuite de la Suisse (2-1) en octobre, confirmant qu'ils prenaient au sérieux cette nouvelle compétition. La Belgique aborde ce diptyque dans la peau du leader du groupe avec 6 points. La Suisse compte également 6 points, mais la Nati a joué une rencontre de plus. L'Islande, bloquée à 0, est déjà reléguée en Ligue B. En conséquence, un partage en Suisse suffira à qualifier les Diables Rouges pour le 'Final Four'. Mais avant cela, les Belges seront attendus par l'Islande. Roberto Martinez se retrouvera face à un beau casse-tête au moment de coucher les onze noms sur la feuille de match. Thomas Vermaelen (ischios-jambiers), Jan Vertonghen (cheville), Kevin De Bruyne (genou), Mousa Dembélé (cheville) et Christian Benteke (genou) sont blessés alors que Marouane Fellaini (cuisse) vient seulement de reprendre la compétition avec Manchester United et n'a pas été repris. A cela, s'ajoutent les incertitudes concernant Romelu Lukaku et Nacer Chadli (côtes), qui n'ont pris part qu'à l'entraînement collectif de mercredi, tandis que Dennis Praet (hanche) est déjà forfait pour le match de jeudi, mais pourrait être opérationnel dimanche. Yannick Carrasco, qui a joué dimanche en Chine, ne s'est pas non plus entraîné depuis le début du rassemblement. En conférence de presse, Martinez n'a donné qu'une seule indication: Michy Batshuayi sera titularisé contre l'Islande. S'il n'a pas exclu que Vincent Kompany puisse être préservé, le technicien espagnol a précisé qu'il ne faut pas s'attendre à voir "deux équipes complètement différentes" d'une partie à l'autre. "Il faut créer un lien entre les deux rencontres", a-t-il indiqué. En l'absence de Vertonghen et Vermaelen, Dedryck Boyata a généralement fait office de premier remplaçant en défense. Dans l'entrejeu, Youri Tielemans a déjà suppléé De Bruyne lors des quatre dernières rencontres des Diables Rouges. Le point le plus sensible pourrait être le flanc gauche, où Carrasco est le premier choix de Martinez et Chadli sa doublure habituelle. Thorgan Hazard a été utilisé à cette place en Ecosse tandis que Timothy Castagne peut dépanner sur ce côté. La rencontre aura une saveur particulière pour Axel Witsel. Le médian du Borussia Dortmund célèbrera sa 100e apparition sous le maillot des Diables Rouges. Il deviendra le deuxième 'centenaire' après Jan Vertonghen. Ce sera le 11e affrontement entre les deux équipes. La Belgique a gagné toutes les 10 rencontres précédentes.