Pour le premier de ces deux matches amicaux de mars, sans joueurs avec plus de 50 caps, Roberto Martinez alignait un onze de base inédit mais sans surprise. Arthur Theate était aligné dans le trio défensif avec Jason Denayer et Dedryck Boyata. Michy Batshuayi était lui soutenu en attaque par Hans Vanaken et Charles De Ketelaere.

Après un début de match timide, la Belgique faisait mouche sur sa première occasion. Vanaken servait Batshuayi qui s'était fait oublier sur le flanc gauche. L'attaquant de Besiktas rentrait dans le grand rectangle et trompait Caoimhin Kelleher d'une frappe enroulée (12e).

Après ce but d'ouverture, les Diables Rouges prenaient le contrôle mais sans se créer d'occasions franches. Peu inspirée jusque-là, l'Irlande sortait de sa boîte à dix minutes du repos. Après un corner, la défense belge avait du mal à se dégager. S'ensuivait un cafouillage dans le rectangle dont profitait Chiedozie Ogbene pour tromper Simon Mignolet d'une reprise acrobatique (35e).

Désireux de faire honneur au 100e anniversaire de leur fédération, les Irlandais démarraient la seconde période pied au plancher. Après une mésentente dans la défense belge, James McClean avait le 2-1 au bout du pied mais Denayer dégageait le ballon sur la ligne (47e).

Vanaken, Belga
Vanaken © Belga

Le réveil belge venait finalement par Hans Vanaken. Sur un corner botté par Thorgan Hazard, le Brugeois s'élevait plus haut que la défense irlandaise et sa reprise, déviée par Seamus Coleman, redonnait l'avance aux Diables Rouges (58e).

Alors que la victoire semblait revenir aux troupes de Roberto Martinez, Alan Browne, monté au jeu quelques minutes plus tôt, rétablissait l'égalité. Servi par Ogbene qui avait tout le temps pour centrer, Browne prenait le dessus sur la défense belge et trompait Mignolet d'une tête rageuse (85e).

Vanaken et Theate: "Construire sur les 30 bonnes minutes"

"Nous avons bien commencé et eu le contrôle du match pendant la première demi-heure", a réagi Vanaken en conférence de presse après la rencontre. "Après l'égalisation, nous sommes tombés dans le jeu de l'Irlande qui nous a mis sous pression avec le soutien du public. Cela ne peut plus nous arriver. Après le 1-2, c'était mieux mais c'était de courte durée." "Avec les cadres absents, c'était aussi un match plus difficile", a reconnu le joueur du Club de Bruges. "Beaucoup de garçons dans l'équipe n'ont jamais joué ensemble. Il fallait parfois se chercher. Il faudra faire une bonne analyse de ce match. Mon but? J'aurais préféré qu'il rapporte une victoire."

Déjà titulaire au pays de Galles en novembre, Arthur Theate a fête sa 2e cap avec les Diables Rouges samedi. "J'étais bien dans le match", a précisé le défenseur de Bologne. "Mais je peux encore faire mieux. J'ai encore des points à travailler et j'en ai parlé avec le coach. Mais, au bout du compte, mon match n'est pas le plus important par rapport au collectif. Nous devons essayer de construire sur cette bonne première demi-heure. Nous devons continuer à grandir. Cela vaut aussi bien pour la défense que pour toute l'équipe. Nous allons désormais nous concentrer sur le Burkina Faso mardi."

Mardi, la Belgique affrontera en effet le Burkina Faso pour son second match amical de cette fenêtre internationale. Pour ces deux rencontres, Roberto Martinez n'a fait appel qu'à des joueurs qui comptent moins de 50 caps.

Pour le premier de ces deux matches amicaux de mars, sans joueurs avec plus de 50 caps, Roberto Martinez alignait un onze de base inédit mais sans surprise. Arthur Theate était aligné dans le trio défensif avec Jason Denayer et Dedryck Boyata. Michy Batshuayi était lui soutenu en attaque par Hans Vanaken et Charles De Ketelaere. Après un début de match timide, la Belgique faisait mouche sur sa première occasion. Vanaken servait Batshuayi qui s'était fait oublier sur le flanc gauche. L'attaquant de Besiktas rentrait dans le grand rectangle et trompait Caoimhin Kelleher d'une frappe enroulée (12e). Après ce but d'ouverture, les Diables Rouges prenaient le contrôle mais sans se créer d'occasions franches. Peu inspirée jusque-là, l'Irlande sortait de sa boîte à dix minutes du repos. Après un corner, la défense belge avait du mal à se dégager. S'ensuivait un cafouillage dans le rectangle dont profitait Chiedozie Ogbene pour tromper Simon Mignolet d'une reprise acrobatique (35e). Désireux de faire honneur au 100e anniversaire de leur fédération, les Irlandais démarraient la seconde période pied au plancher. Après une mésentente dans la défense belge, James McClean avait le 2-1 au bout du pied mais Denayer dégageait le ballon sur la ligne (47e). Le réveil belge venait finalement par Hans Vanaken. Sur un corner botté par Thorgan Hazard, le Brugeois s'élevait plus haut que la défense irlandaise et sa reprise, déviée par Seamus Coleman, redonnait l'avance aux Diables Rouges (58e). Alors que la victoire semblait revenir aux troupes de Roberto Martinez, Alan Browne, monté au jeu quelques minutes plus tôt, rétablissait l'égalité. Servi par Ogbene qui avait tout le temps pour centrer, Browne prenait le dessus sur la défense belge et trompait Mignolet d'une tête rageuse (85e)."Nous avons bien commencé et eu le contrôle du match pendant la première demi-heure", a réagi Vanaken en conférence de presse après la rencontre. "Après l'égalisation, nous sommes tombés dans le jeu de l'Irlande qui nous a mis sous pression avec le soutien du public. Cela ne peut plus nous arriver. Après le 1-2, c'était mieux mais c'était de courte durée." "Avec les cadres absents, c'était aussi un match plus difficile", a reconnu le joueur du Club de Bruges. "Beaucoup de garçons dans l'équipe n'ont jamais joué ensemble. Il fallait parfois se chercher. Il faudra faire une bonne analyse de ce match. Mon but? J'aurais préféré qu'il rapporte une victoire."Déjà titulaire au pays de Galles en novembre, Arthur Theate a fête sa 2e cap avec les Diables Rouges samedi. "J'étais bien dans le match", a précisé le défenseur de Bologne. "Mais je peux encore faire mieux. J'ai encore des points à travailler et j'en ai parlé avec le coach. Mais, au bout du compte, mon match n'est pas le plus important par rapport au collectif. Nous devons essayer de construire sur cette bonne première demi-heure. Nous devons continuer à grandir. Cela vaut aussi bien pour la défense que pour toute l'équipe. Nous allons désormais nous concentrer sur le Burkina Faso mardi." Mardi, la Belgique affrontera en effet le Burkina Faso pour son second match amical de cette fenêtre internationale. Pour ces deux rencontres, Roberto Martinez n'a fait appel qu'à des joueurs qui comptent moins de 50 caps.