Après des débuts difficiles face à l'Italie et une défaite 0-2 à Lyon, les critiques se sont abattues sur les hommes de Marc Wilmots. Lors de la deuxième rencontre face à l'Irlande, à Bordeaux, après une première mi-temps poussive, Eden Hazard et ses coéquipiers ont enfin tenu leur rang et obtenu une victoire rassurante (3-0) qui les a replacés dans le groupe E.

L'Italie est déjà assurée de la première place depuis sa victoire face à la Suède (1-0). La deuxième place directement qualificative pour les huitièmes sera disputée entre la Belgique (3 pts), la Suède (1 pt) et l'Irlande (1 pt).

Marc Wilmots ne devrait pas apporter beaucoup de modifications au onze aligné face aux Irlandais, bien que Moussa Dembélé et Yannick Carrasco, touchés à la cheville, soient incertains. En cas de forfait, Radja Nainggolan (ou Marouane Fellaini) et Dries Mertens semblent les mieux placés. Marc Wilmots s'attend en tout cas à une rencontre difficile.

Du côté de la Suède, décevante jusqu'à présent, tous les regards seront braqués sur Zlatan Ibrahimovic. Après un partage face à l'Irlande (1-1), les Scandinaves se sont inclinés face à l'Italie dans les dernières minutes (0-1).

Le désormais ex-Parisien, dont on ne connaît toujours pas le nouveau club, a annoncé mardi qu'il quitterait sa sélection après l'Euro. La rencontre face aux Belges pourrait dès lors être son dernier match avec la Suède. Il s'agira de sa 116e sélection pour son pays, pour lequel il a inscrit le nombre record de 62 buts.

Dans le même groupe, l'Italie affrontera l'Irlande à Lille à 21h00. La Nazionale, assurée de la première place, n'aura pas à forcer son talent. Leurs adversaires sont eux condamnés à l'emporter pour poursuivre leur aventure dans cet Euro. L'entraîneur adjoint, Roy Keane, est dans les starting-blocks et a livré à ses joueurs des conseils qui n'étonneront pas ceux qui se souviennent de son tempérament de joueur. "Prenez-les, ces Italiens. Sacrifiez-vous pour l'équipe et pour un résultat. S'il faut faire une faute, faites la, même si cela entraîne une carte jaune, voire rouge."

En cas de victoire ou de partage, la Belgique est sûre de disputer un huitième de finale, dimanche soir à Toulouse, face au vainqueur du groupe F, à savoir la Hongrie, l'Islande ou le Portugal. Les Diables seront en revanche éliminés s'ils s'inclinent et que l'Irlande bat l'Italie. Dans le même cas de figure mais sans victoire irlandaise face à la Nazionale, les Belges devront espérer figurer parmi les quatre meilleurs troisièmes.

Après des débuts difficiles face à l'Italie et une défaite 0-2 à Lyon, les critiques se sont abattues sur les hommes de Marc Wilmots. Lors de la deuxième rencontre face à l'Irlande, à Bordeaux, après une première mi-temps poussive, Eden Hazard et ses coéquipiers ont enfin tenu leur rang et obtenu une victoire rassurante (3-0) qui les a replacés dans le groupe E. L'Italie est déjà assurée de la première place depuis sa victoire face à la Suède (1-0). La deuxième place directement qualificative pour les huitièmes sera disputée entre la Belgique (3 pts), la Suède (1 pt) et l'Irlande (1 pt). Marc Wilmots ne devrait pas apporter beaucoup de modifications au onze aligné face aux Irlandais, bien que Moussa Dembélé et Yannick Carrasco, touchés à la cheville, soient incertains. En cas de forfait, Radja Nainggolan (ou Marouane Fellaini) et Dries Mertens semblent les mieux placés. Marc Wilmots s'attend en tout cas à une rencontre difficile. Du côté de la Suède, décevante jusqu'à présent, tous les regards seront braqués sur Zlatan Ibrahimovic. Après un partage face à l'Irlande (1-1), les Scandinaves se sont inclinés face à l'Italie dans les dernières minutes (0-1). Le désormais ex-Parisien, dont on ne connaît toujours pas le nouveau club, a annoncé mardi qu'il quitterait sa sélection après l'Euro. La rencontre face aux Belges pourrait dès lors être son dernier match avec la Suède. Il s'agira de sa 116e sélection pour son pays, pour lequel il a inscrit le nombre record de 62 buts. Dans le même groupe, l'Italie affrontera l'Irlande à Lille à 21h00. La Nazionale, assurée de la première place, n'aura pas à forcer son talent. Leurs adversaires sont eux condamnés à l'emporter pour poursuivre leur aventure dans cet Euro. L'entraîneur adjoint, Roy Keane, est dans les starting-blocks et a livré à ses joueurs des conseils qui n'étonneront pas ceux qui se souviennent de son tempérament de joueur. "Prenez-les, ces Italiens. Sacrifiez-vous pour l'équipe et pour un résultat. S'il faut faire une faute, faites la, même si cela entraîne une carte jaune, voire rouge." En cas de victoire ou de partage, la Belgique est sûre de disputer un huitième de finale, dimanche soir à Toulouse, face au vainqueur du groupe F, à savoir la Hongrie, l'Islande ou le Portugal. Les Diables seront en revanche éliminés s'ils s'inclinent et que l'Irlande bat l'Italie. Dans le même cas de figure mais sans victoire irlandaise face à la Nazionale, les Belges devront espérer figurer parmi les quatre meilleurs troisièmes.