Tous les objectifs sont déjà atteints après une victoire autoritaire contre la Russie samedi à Saint-Pétersbourg (1-4). Qualifications, première place et statut de tête de série pour la phase finale sont en effet actés. Si Roberto Martinez a déclaré lundi qu'il voulait que le public "célèbre et profite d'une équipe exceptionnelle", il n'en reste pas moins concentré sur la victoire.

Car cette victoire lui permettrait de réaliser ce qu'aucun sélectionneur belge n'est parvenu à faire auparavant: terminer une campagne qualificative pour un Euro ou une Coupe du monde avec un bilan parfait. Seuls sept pays ont signé pareille performance par le passé: la France (2x), l'Espagne (2x), l'Allemagne (2x), L'Angleterre, les Pays-Bas, la République tchèque et l'Italie. Ce serait également la deuxième fois que le Catalan ponctue invaincu une année civile. En 2017, il avait remporté sept matches et partagé l'enjeu à trois reprises, contre la Grèce (1-1) en match officiel puis en Russie (3-3) et contre le Mexique (3-3) en amical.

Devant l'inamovible Thibaut Courtois, Martinez devrait confirmer Toby Alderweireld et Dedryck Boyata alors que Jason Denayer pourrait remplacer Thomas Vermaelen, qui ne jouera pas contre les Chypriotes. Annonçant plusieurs changements dans son équipe, Martinez a laissé planer le doute quant à l'identité de son duo dans le milieu de terrain où Axel Witsel, Youri Tielemans, Kevin De Bruyne et Leander Dendoncker peuvent prétendre à une place de titulaire. Eden Hazard et Timothy Castagne semblent eux assurés de débuter, l'un de par son statut de leader et l'autre à cause des blessures de Thomas Meunier et Nacer Chadli. Michy Batshuayi, Yannick Carrasco ou encore Dennis Praet pourraient recevoir du temps de jeu.

A noter que Chypre, battu 1-2 par l'Écosse samedi, est 4e du groupe avec 10 points. La Belgique s'était imposée 0-2 à Nicosie en mars grâce à des buts d'Eden Hazard et Batshuayi.