The word is out. Mino Raiola a récemment déclaré qu'il y a de "fortes chances" qu'Erling Haaland quitte le Borussia Dortmund cet été, bien que l'agent de joueurs n'ait pas excl, dans une interview accordée à la chaîne néerlandaise NOS que son poulain puisse prolonger son séjour d' "une année supplémentaire à Dortmund".

Quoi qu'il en soit, il est certain que l'attaquant de 21 ans ne restera pas toute sa carrière au Signal Iduna Park. En coulisses, la bataille pour obtenir les services de l'attaquant norvégien fait rage. Le club qui présentera le meilleur projet à Haaland (et Raiola), décrochera la timbale. Le contrat du Norvégien au Borussia Dortmund se terminera en juin 2024 et la clause de départ ne s'élève qu'à 75 millions d'euros. Une bonne affaire ? Pas vraiment, car il faudra encore payer toutes sortes de commissions, notamment à Raiola et au père d'Erling, Alf-Inge, et l'attaquant vedette voudra naturellement un salaire astronomique entre 30 et 35 millions d'euros par an.

Dortmund aimerait que l'avenir d'Haaland soit clarifié d'ici la fin du mois. Selon le magazine allemand Bild, le club et les représentants du joueur se rencontreront donc la semaine prochaine.

Un trident Mbappé-Haaland-Vinícius au Real Madrid ?

Les médias allemands et espagnols pensent savoir qu'Erling Haaland préférerait poursuivre sa carrière en Espagne. Dans ce cas, le Real Madrid est le principal candidat pour acquérir les services du grand Norvégien.

Cependant, siKylian Mbappé reste la priorité absolue de la Casa Blanca pour cet été, cela n'exclut pas en plus une arrivée d'Haaland. L'Espagne rêve déjà d'une ligne offensive Mbappé-Haaland-Vinícius. Javier Tebas, le flamboyant président de La Liga, a d'ailleurs déclaré dans la presse : "J'espère que Mbappé et Haaland finiront au Real Madrid, ou dans une autre équipe espagnole. Je pense que le Real dispose des capacités financières pour les engager tous les deux."

Cette seule idée donne évidemment des frissons aux rivaux de Barcelone. Le président Joan Laporta essaie désespérément d'attirer Haaland au Camp Nou à partir de la saison prochaine.

Compte tenu des difficultés financières du club catalan, cela semble impossible à première vue, mais l'expert du football espagnol Guillem Balague, généralement bien informé, n'est pas de cet avis. "Barcelone doit d'abord se débarrasser d'un certain nombre de grands noms et de gros salaires, mais au club, on pense être en mesure d'y arriver", a-t-il déclaré dans un podcast de la BBC.

Le premier mouvement a été la location de Philippe Coutinho à Aston Villa, mais selon Balague, Sergiño Dest, Clement Lenglet, Frenkie de Jong, Martin Braithwaite, Oscar Mingueza et Luuk de Jong pourraient être les prochains à être mis en vitrine en vue de disposer des fonds nécessaires.

"Raiola et Joan Laporta sont très proches", a déclaré Balague. "Si l'argent est disponible, le Barça est une option et, en outre, Laporta pourrait donner un contrat à quelques jeunes joueurs de l'écurie de Raiola. Le FC Barcelone est déjà en contact avec Noussair Mazraoui, l'arrière droit de l'Ajax".

Erling Haaland aura-t-il bientôt le Portugais Ruben Dias comme partenaire d'entraînement à Manchester City ?, iStock
Erling Haaland aura-t-il bientôt le Portugais Ruben Dias comme partenaire d'entraînement à Manchester City ? © iStock

La priorité absolue de Manchester City

Mais il existe d'autres clubs en dehors de l'Espagne qui sont prêts à toutes les folies pour la star norvégienne. Selon le site de qualité The Athletic, Haaland figure en haut de la liste de souhaits de Manchester City. Le club de Pep Guardiola a prévu des discussions avec les représentants du joueur dans les semaines et mois à venir.

Les Cityzens devraient être capables de déposer sur la table une proposition financièrement très attractive. La seule question est de savoir si l'argent sera le facteur décisif pour convaincre le Norvégien.

Si la transaction ne devait pas aboutir, Guardiola pourrait se rabattre sur Alexander Isak (Real Sociedad) et Dusan Vlahovic (Fiorentina), selon The Athletic.

"Impensable" au Bayern

Selon Raiola, le Bayern Munich est un autre club qui fait les yeux doux à son poulain. Chez le champion allemand, Haaland serait le successeur rêvé de Robert Lewandowski, mais Karl-Heinz Rummenigge a récemment affirmé à Bild TV que "le Bayern ne fera aucun effort pour obtenir Haaland".

Selon l'ex-CEO, qui siège toujours au conseil d'administration, il y a deux raisons qui expliquent cela : " Il n'y a pas seulement les considérations financières, mais ce ne serait pas non plus un signe de respect et de reconnaissance envers Lewandowski ".

En mai de l'année dernière, Oliver Kahn, le successeur de Rummenigge, semblait également réticent à attirer le Norvégien en Bavière. "Désolé, celui qui parle de cette rumeur n'a pas encore pris conscience de la situation. Un transfert qui coûte plus de 100 millions d'euros est impensable pour le Bayern en ce moment", a déclaré l'ancien gardien de but.

Et le PSG ?

Le PSG est naturellement un acheteur potentiel, surtout si Kylian Mbappé part au Real Madrid cet été (et il semble qu'il le fera). Selon L'Equipe, le club français est également prêt à délier les cordons de la bourse pour Haaland. La perspective de jouer aux côtés de Lionel Messi et Neymar sera certainement un argument dans les négociations.

The word is out. Mino Raiola a récemment déclaré qu'il y a de "fortes chances" qu'Erling Haaland quitte le Borussia Dortmund cet été, bien que l'agent de joueurs n'ait pas excl, dans une interview accordée à la chaîne néerlandaise NOS que son poulain puisse prolonger son séjour d' "une année supplémentaire à Dortmund".Quoi qu'il en soit, il est certain que l'attaquant de 21 ans ne restera pas toute sa carrière au Signal Iduna Park. En coulisses, la bataille pour obtenir les services de l'attaquant norvégien fait rage. Le club qui présentera le meilleur projet à Haaland (et Raiola), décrochera la timbale. Le contrat du Norvégien au Borussia Dortmund se terminera en juin 2024 et la clause de départ ne s'élève qu'à 75 millions d'euros. Une bonne affaire ? Pas vraiment, car il faudra encore payer toutes sortes de commissions, notamment à Raiola et au père d'Erling, Alf-Inge, et l'attaquant vedette voudra naturellement un salaire astronomique entre 30 et 35 millions d'euros par an.Dortmund aimerait que l'avenir d'Haaland soit clarifié d'ici la fin du mois. Selon le magazine allemand Bild, le club et les représentants du joueur se rencontreront donc la semaine prochaine.Un trident Mbappé-Haaland-Vinícius au Real Madrid ?Les médias allemands et espagnols pensent savoir qu'Erling Haaland préférerait poursuivre sa carrière en Espagne. Dans ce cas, le Real Madrid est le principal candidat pour acquérir les services du grand Norvégien.Cependant, siKylian Mbappé reste la priorité absolue de la Casa Blanca pour cet été, cela n'exclut pas en plus une arrivée d'Haaland. L'Espagne rêve déjà d'une ligne offensive Mbappé-Haaland-Vinícius. Javier Tebas, le flamboyant président de La Liga, a d'ailleurs déclaré dans la presse : "J'espère que Mbappé et Haaland finiront au Real Madrid, ou dans une autre équipe espagnole. Je pense que le Real dispose des capacités financières pour les engager tous les deux."Cette seule idée donne évidemment des frissons aux rivaux de Barcelone. Le président Joan Laporta essaie désespérément d'attirer Haaland au Camp Nou à partir de la saison prochaine.Compte tenu des difficultés financières du club catalan, cela semble impossible à première vue, mais l'expert du football espagnol Guillem Balague, généralement bien informé, n'est pas de cet avis. "Barcelone doit d'abord se débarrasser d'un certain nombre de grands noms et de gros salaires, mais au club, on pense être en mesure d'y arriver", a-t-il déclaré dans un podcast de la BBC.Le premier mouvement a été la location de Philippe Coutinho à Aston Villa, mais selon Balague, Sergiño Dest, Clement Lenglet, Frenkie de Jong, Martin Braithwaite, Oscar Mingueza et Luuk de Jong pourraient être les prochains à être mis en vitrine en vue de disposer des fonds nécessaires."Raiola et Joan Laporta sont très proches", a déclaré Balague. "Si l'argent est disponible, le Barça est une option et, en outre, Laporta pourrait donner un contrat à quelques jeunes joueurs de l'écurie de Raiola. Le FC Barcelone est déjà en contact avec Noussair Mazraoui, l'arrière droit de l'Ajax".Mais il existe d'autres clubs en dehors de l'Espagne qui sont prêts à toutes les folies pour la star norvégienne. Selon le site de qualité The Athletic, Haaland figure en haut de la liste de souhaits de Manchester City. Le club de Pep Guardiola a prévu des discussions avec les représentants du joueur dans les semaines et mois à venir.Les Cityzens devraient être capables de déposer sur la table une proposition financièrement très attractive. La seule question est de savoir si l'argent sera le facteur décisif pour convaincre le Norvégien.Si la transaction ne devait pas aboutir, Guardiola pourrait se rabattre sur Alexander Isak (Real Sociedad) et Dusan Vlahovic (Fiorentina), selon The Athletic.Selon Raiola, le Bayern Munich est un autre club qui fait les yeux doux à son poulain. Chez le champion allemand, Haaland serait le successeur rêvé de Robert Lewandowski, mais Karl-Heinz Rummenigge a récemment affirmé à Bild TV que "le Bayern ne fera aucun effort pour obtenir Haaland".Selon l'ex-CEO, qui siège toujours au conseil d'administration, il y a deux raisons qui expliquent cela : " Il n'y a pas seulement les considérations financières, mais ce ne serait pas non plus un signe de respect et de reconnaissance envers Lewandowski ".En mai de l'année dernière, Oliver Kahn, le successeur de Rummenigge, semblait également réticent à attirer le Norvégien en Bavière. "Désolé, celui qui parle de cette rumeur n'a pas encore pris conscience de la situation. Un transfert qui coûte plus de 100 millions d'euros est impensable pour le Bayern en ce moment", a déclaré l'ancien gardien de but.Le PSG est naturellement un acheteur potentiel, surtout si Kylian Mbappé part au Real Madrid cet été (et il semble qu'il le fera). Selon L'Equipe, le club français est également prêt à délier les cordons de la bourse pour Haaland. La perspective de jouer aux côtés de Lionel Messi et Neymar sera certainement un argument dans les négociations.