Thomas Meunier et le Borussia Dortmund n'ont pas réussi à empêcher le Bayern Munich d'empocher son cinquième titre de la saison. Les hommes de Lucien Favre se sont inclinés 3-2 face aux champions d'Allemagne lors de la Supercoupe allemande jouée à l'Allianz Arena de Munich. Malgré le retour au score de Dortmund après avoir été mené de deux buts, le Bayern s'est imposé en fin de rencontre grâce à un but de Joshua Kimmich.

Ce qu'on retiendra en Belgique, c'est que Meunier a été mis en difficulté par les deux latéraux bavarois Kingsley Coman et Alphonso Davies. C'est d'ailleurs lui qui a perdu le ballon au profit du Canadien sur l'action qui a permis au Bayern d'ouvrir le score. Lui encore qui allait se faire remarquer en galvaudant une grosse occasion alors que le score était de 2-1 en faveur des champions d'Europe. Seul face à Manuel Neuer après s'être démarqué, il a vu son tir s'envoler dans les tribunes vides du stade. Un raté qui a eu tendance à agacer fortement Favre, l'entraîneur suisse du Borussia, qu'on a pu entendre s'exclamer "c'est pas possible", en français dans le texte, depuis le bord du terrain. Meunier a finalement été remplacé à la 67e minute par Nico Schulz.

Il n'a pas non plus été épargné par les supporters allemands sur les réseaux sociaux. Il s'agit de la deuxième défaite en deux matchs pour le Diable et son club, après le revers face à Augsbourg de week-end dernier (2-0). Une période compliquée pour le Belge, tout juste remis de la mini-polémique ayant entouré la présentation, sur ses réseaux sociaux, de ses nouveaux crampons bleu et blanc, les couleurs de Schalke 04, le rival historique du Borussia Dortmund.

Enfin, pour ne rien gâcher, les bonnes performances de son prédécesseur, le Marocain Achraf Hakimi, du côté de l'Inter, ne jouent pas non plus en sa faveur. En effet le coéquipier de Romelu Lukaku a marqué un but et délivré une passe décisive pour sa première titularisation face à Benevento, en milieu de semaine (victoire 2-5 de l'Inter).

De bonnes performances qui ont tendance à le faire regretter en Allemagne. Lukas Hörster, journaliste pour Fussball Transfers confiait d'ailleurs à Footmercato la difficulté pour Meunier de "remplacer un joueur comme Hakimi, qui amenait beaucoup de joie chez les supporters grâce à sa vitesse et ses actions offensives. Jusqu'à présent, Meunier ne colle pas au 3-5-2 du Borussia (...). "Peut-être se sentirait-il mieux dans une défense à 4 avec un joueur comme Sancho devant lui sur le côté droit ? Pour le moment, il n'a pas spécialement souffert défensivement, mais son activité offensive est loin d'être comparable à celle d'Hakimi."

Un commentaire, qui illustre bien l'impression générale outre-Rhin, et une Supercoupe à vite oublier. Et surtout, un statut de joueur international à confirmer dès ce week-end pour le natif de Saint-Ode.

Par Leandro Thibaut (St.)

Thomas Meunier et le Borussia Dortmund n'ont pas réussi à empêcher le Bayern Munich d'empocher son cinquième titre de la saison. Les hommes de Lucien Favre se sont inclinés 3-2 face aux champions d'Allemagne lors de la Supercoupe allemande jouée à l'Allianz Arena de Munich. Malgré le retour au score de Dortmund après avoir été mené de deux buts, le Bayern s'est imposé en fin de rencontre grâce à un but de Joshua Kimmich.Ce qu'on retiendra en Belgique, c'est que Meunier a été mis en difficulté par les deux latéraux bavarois Kingsley Coman et Alphonso Davies. C'est d'ailleurs lui qui a perdu le ballon au profit du Canadien sur l'action qui a permis au Bayern d'ouvrir le score. Lui encore qui allait se faire remarquer en galvaudant une grosse occasion alors que le score était de 2-1 en faveur des champions d'Europe. Seul face à Manuel Neuer après s'être démarqué, il a vu son tir s'envoler dans les tribunes vides du stade. Un raté qui a eu tendance à agacer fortement Favre, l'entraîneur suisse du Borussia, qu'on a pu entendre s'exclamer "c'est pas possible", en français dans le texte, depuis le bord du terrain. Meunier a finalement été remplacé à la 67e minute par Nico Schulz. Il n'a pas non plus été épargné par les supporters allemands sur les réseaux sociaux. Il s'agit de la deuxième défaite en deux matchs pour le Diable et son club, après le revers face à Augsbourg de week-end dernier (2-0). Une période compliquée pour le Belge, tout juste remis de la mini-polémique ayant entouré la présentation, sur ses réseaux sociaux, de ses nouveaux crampons bleu et blanc, les couleurs de Schalke 04, le rival historique du Borussia Dortmund. Enfin, pour ne rien gâcher, les bonnes performances de son prédécesseur, le Marocain Achraf Hakimi, du côté de l'Inter, ne jouent pas non plus en sa faveur. En effet le coéquipier de Romelu Lukaku a marqué un but et délivré une passe décisive pour sa première titularisation face à Benevento, en milieu de semaine (victoire 2-5 de l'Inter).De bonnes performances qui ont tendance à le faire regretter en Allemagne. Lukas Hörster, journaliste pour Fussball Transfers confiait d'ailleurs à Footmercato la difficulté pour Meunier de "remplacer un joueur comme Hakimi, qui amenait beaucoup de joie chez les supporters grâce à sa vitesse et ses actions offensives. Jusqu'à présent, Meunier ne colle pas au 3-5-2 du Borussia (...). "Peut-être se sentirait-il mieux dans une défense à 4 avec un joueur comme Sancho devant lui sur le côté droit ? Pour le moment, il n'a pas spécialement souffert défensivement, mais son activité offensive est loin d'être comparable à celle d'Hakimi."Un commentaire, qui illustre bien l'impression générale outre-Rhin, et une Supercoupe à vite oublier. Et surtout, un statut de joueur international à confirmer dès ce week-end pour le natif de Saint-Ode. Par Leandro Thibaut (St.)