" Attack, attack, attack. " Le chant d'Old Trafford résonne comme une complainte, comme l'attente désespérée du retour d'un football qui a disparu en même temps que Sir Alex Ferguson. Si l'homme au chewing-gum était l'incarnation du jeu à l'anglaise, Louis van Gaala balayé la folie et la verticalité du football de Manchester United pour en faire l'équipe la moins anglaise de Premier League.

Pour un spectateur britannique habitué au show haletant, les matches des Red Devils sont une véritable purge. Mais ce que parvient à réaliser le Pélican mérite pourtant d'être souligné. Dans les matches de Manchester United, cette saison, on assiste à 20 tirs par rencontre. La moyenne nationale se situe à 25,7 tirs. Man U fait 50,2 passes avant de tirer au but, alors que l'ensemble de la Premier League tourne à un tir toutes les 34,7 passes.

Louis van Gaal cantonne le foot entre les deux rectangles, dans un championnat où cette interminable zone de septante mètres qui sépare les deux boxes n'est généralement qu'un no man's land où il faut passer le moins de temps possible. Le Pélican donne un cours de géométrie au football anglais. Et évidemment, l'auditoire s'en plaint. Vous avez déjà vu quelqu'un s'amuser en cours de géométrie ?

Par Guillaume Gautier

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à la Premier League dans votre Sport/Foot Magazine

" Attack, attack, attack. " Le chant d'Old Trafford résonne comme une complainte, comme l'attente désespérée du retour d'un football qui a disparu en même temps que Sir Alex Ferguson. Si l'homme au chewing-gum était l'incarnation du jeu à l'anglaise, Louis van Gaala balayé la folie et la verticalité du football de Manchester United pour en faire l'équipe la moins anglaise de Premier League.Pour un spectateur britannique habitué au show haletant, les matches des Red Devils sont une véritable purge. Mais ce que parvient à réaliser le Pélican mérite pourtant d'être souligné. Dans les matches de Manchester United, cette saison, on assiste à 20 tirs par rencontre. La moyenne nationale se situe à 25,7 tirs. Man U fait 50,2 passes avant de tirer au but, alors que l'ensemble de la Premier League tourne à un tir toutes les 34,7 passes.Louis van Gaal cantonne le foot entre les deux rectangles, dans un championnat où cette interminable zone de septante mètres qui sépare les deux boxes n'est généralement qu'un no man's land où il faut passer le moins de temps possible. Le Pélican donne un cours de géométrie au football anglais. Et évidemment, l'auditoire s'en plaint. Vous avez déjà vu quelqu'un s'amuser en cours de géométrie ?Par Guillaume GautierRetrouvez l'intégralité de l'article consacré à la Premier League dans votre Sport/Foot Magazine