Roberto Martinez n'étant pas catégorique, c'est lors de la visite du Roi Philippe jeudi après-midi au Centre national de football à Tubize, à la veille du départ des Diables Rouges pour la Russie, que Kevin De Bruyne a donné des nouvelles de son état physique. Interrogé par le souverain, le joueur de Manchester City a répondu qu'il "espérait pouvoir jouer le deuxième match" de cet Euro 2020.

Kevin De Bruyne, victime de fractures du nez et de l'orbite gauche lors d'un choc en finale de la Ligue des Champions le 29 mai, ne jouera donc pas contre la Russie samedi lors de l'entrée en lice de la Belgique. Le milieu de terrain ne devrait donc logiquement pas effectuer le voyage avec les Diables vers la Russie, lui qui a finalement subi une petite intervention chirurgicale samedi dernier afin de consolider son orbite.

Arrivé lundi avec le groupe après une semaine de repos, 'KDB' n'a pas encore reçu le feu vert du staff médical pour reprendre les entraînements collectifs. Roberto Martinez avait déjà bien préparé le terrain, disant d'abord la semaine dernière que De Bruyne était très incertain pour la Russie avant d'ajouter il y a quelques jours qu'il ne comptait en principe pas sur le joueur.

Le deuxième match de la Belgique dans le groupe B de l'Euro est prévu le 17 juin à Copenhague, contre le Danemark. Les Diables termineront la première phase du tournoi continental contre la Finlande le 22 juin, de retour sur les bords de la Neva.

Les mains dans les poches d'Hans Vanaken, la présentation "à la cool" d'Eden Hazard

En 2018, juste avant de s'envoler pour le mondial en Russie, le roi Philippe était déjà venu saluer les Diables rouges. Le souverain, dans une ambiance plutôt bon enfant, n'avait même pas hésité à glisser un petit tacle à Eden Hazard concernant son amour pour les hamburgers, en référence aux images de la fin d'un match de qualification pour l'Euro 2012 contre la Turquie où celui qui n'était pas encore capitaine des Diables s'offrait un petit en-cas en dehors du stade.

Le Brainois n'en tient évidemment pas rigueur au roi et était chargé de lui présenter les 25 Diables qui l'accompagneront dans sa quête d'un premier titre européen.

"Donc je vous les présente... Ou je vous les présente pas... Comme vous voulez...", pas question de chichis pour Eden qui a ensuite présenté Hans Vanaken, un peu trop "décontracté" avec les mains dans les poches. "Il joue à Bruges", a glissé le numéro 10 diabolique au souverain.

Vient ensuite le tour de Jérémy Doku, le "bébé de la bande", selon son capitaine. Le roi Philippe s'est ensuite présenté devant Thibaut Courtois, "qui a tout arrêté lors du dernier match". "C'est son boulot... mais il a eu un peu de chance", dixit Eden Hazard, toujours aussi taquin.

"On est tous fans", a ensuite déclaré Philippe Ier face à Romelu Lukaku. On espère que depuis 2014, la reine Mathilde a appris à différencier l'attquant de l'Inter Milan avec Divock Origi.Heureusement, pour faciliter les choses, ce dernier n'a pas été repris dans la sélection de Roberto Martinez.

A la fin de la présentation, le roi a reçu un maillot des Diables floqué du numéro 1. Une liquette à porter le jour de la finale. "Je la promets cette finale", s'est d'ailleurs engagé Eden Hazard.

Et on espère que la promesse sera tenue.

Roberto Martinez n'étant pas catégorique, c'est lors de la visite du Roi Philippe jeudi après-midi au Centre national de football à Tubize, à la veille du départ des Diables Rouges pour la Russie, que Kevin De Bruyne a donné des nouvelles de son état physique. Interrogé par le souverain, le joueur de Manchester City a répondu qu'il "espérait pouvoir jouer le deuxième match" de cet Euro 2020. Kevin De Bruyne, victime de fractures du nez et de l'orbite gauche lors d'un choc en finale de la Ligue des Champions le 29 mai, ne jouera donc pas contre la Russie samedi lors de l'entrée en lice de la Belgique. Le milieu de terrain ne devrait donc logiquement pas effectuer le voyage avec les Diables vers la Russie, lui qui a finalement subi une petite intervention chirurgicale samedi dernier afin de consolider son orbite. Arrivé lundi avec le groupe après une semaine de repos, 'KDB' n'a pas encore reçu le feu vert du staff médical pour reprendre les entraînements collectifs. Roberto Martinez avait déjà bien préparé le terrain, disant d'abord la semaine dernière que De Bruyne était très incertain pour la Russie avant d'ajouter il y a quelques jours qu'il ne comptait en principe pas sur le joueur. Le deuxième match de la Belgique dans le groupe B de l'Euro est prévu le 17 juin à Copenhague, contre le Danemark. Les Diables termineront la première phase du tournoi continental contre la Finlande le 22 juin, de retour sur les bords de la Neva.Les mains dans les poches d'Hans Vanaken, la présentation "à la cool" d'Eden HazardEn 2018, juste avant de s'envoler pour le mondial en Russie, le roi Philippe était déjà venu saluer les Diables rouges. Le souverain, dans une ambiance plutôt bon enfant, n'avait même pas hésité à glisser un petit tacle à Eden Hazard concernant son amour pour les hamburgers, en référence aux images de la fin d'un match de qualification pour l'Euro 2012 contre la Turquie où celui qui n'était pas encore capitaine des Diables s'offrait un petit en-cas en dehors du stade.Le Brainois n'en tient évidemment pas rigueur au roi et était chargé de lui présenter les 25 Diables qui l'accompagneront dans sa quête d'un premier titre européen. "Donc je vous les présente... Ou je vous les présente pas... Comme vous voulez...", pas question de chichis pour Eden qui a ensuite présenté Hans Vanaken, un peu trop "décontracté" avec les mains dans les poches. "Il joue à Bruges", a glissé le numéro 10 diabolique au souverain. Vient ensuite le tour de Jérémy Doku, le "bébé de la bande", selon son capitaine. Le roi Philippe s'est ensuite présenté devant Thibaut Courtois, "qui a tout arrêté lors du dernier match". "C'est son boulot... mais il a eu un peu de chance", dixit Eden Hazard, toujours aussi taquin."On est tous fans", a ensuite déclaré Philippe Ier face à Romelu Lukaku. On espère que depuis 2014, la reine Mathilde a appris à différencier l'attquant de l'Inter Milan avec Divock Origi.Heureusement, pour faciliter les choses, ce dernier n'a pas été repris dans la sélection de Roberto Martinez.A la fin de la présentation, le roi a reçu un maillot des Diables floqué du numéro 1. Une liquette à porter le jour de la finale. "Je la promets cette finale", s'est d'ailleurs engagé Eden Hazard.Et on espère que la promesse sera tenue.