2,63

C'est le nombre de points par match pris par le Bayern de Hansi Flick, en 68 apparitions. Ce coach a engrangé 179 points sur un maximum possible de 204, soit 88 %. Il a été bombardé entraîneur principal le 3 novembre 2019, alors qu'il était adjoint de Niko Kovac (qui venait de signer un triste treize sur trente en championnat).

4

Quatre millions, c'est le montant remis par la FIFA au Bayern pour sa victoire à la Coupe du monde des clubs, avec le seul but de la finale inscrit par Benjamin Pavard contre les Mexicains de Tigres. Le géant bavarois a ainsi remporté le trophée pour la quatrième fois après ses succès en 1976, 2001 et 2013.

5

Cinq défaites et six trophées. C'est encore une statistique étonnante pour Flick. Holstein Kiel, un club de D2, est la dernière équipe à avoir battu le Bayern, c'était en Coupe d'Allemagne. Flick a construit une machine à marquer et il a notamment sorti Thomas Müller du banc pour lui confier d'importantes responsabilités offensives. Müller remercie le coach en accumulant les passes décisives et les buts. Sur les 68 matches avec Flick, le Bayern a une différence de buts de 210-68.

7

Benjamin Pavard est tenant du titre danssept compétitions ! Le back droit du Bayern est champion du monde avec la France, il a remporté la dernière édition du championnat d'Allemagne, de la Coupe d'Allemagne, de la Ligue des Champions, de la Supercoupe d'Europe, de la Supercoupe d'Allemagne et de la Coupe du Monde des clubs. Deux autres Français affichent le même parcours : Lucas Hernandez et Corentin Tolisso. Mais ils ont beaucoup moins participé aux succès.

22

C'est le nombre de joueurs déjà utilisés par Hansi Flick cette saison. C'est peu, quand on voit le programme des matches. La saison passée, le Bayern avait aligné 29 hommes, mais le temps de jeu de plusieurs d'entre-eux avait été anecdotique : le gardien Sven Ulreich, le défenseur américain Chris Richards, le médian néo-zélandais Sarpeet Singh, Oliver Batista Meier, Renato Sanches, Jamal Musiala, Leon Dajaku, Kwasi Okyere Wriedt.

C'est le nombre de points par match pris par le Bayern de Hansi Flick, en 68 apparitions. Ce coach a engrangé 179 points sur un maximum possible de 204, soit 88 %. Il a été bombardé entraîneur principal le 3 novembre 2019, alors qu'il était adjoint de Niko Kovac (qui venait de signer un triste treize sur trente en championnat).Quatre millions, c'est le montant remis par la FIFA au Bayern pour sa victoire à la Coupe du monde des clubs, avec le seul but de la finale inscrit par Benjamin Pavard contre les Mexicains de Tigres. Le géant bavarois a ainsi remporté le trophée pour la quatrième fois après ses succès en 1976, 2001 et 2013.Cinq défaites et six trophées. C'est encore une statistique étonnante pour Flick. Holstein Kiel, un club de D2, est la dernière équipe à avoir battu le Bayern, c'était en Coupe d'Allemagne. Flick a construit une machine à marquer et il a notamment sorti Thomas Müller du banc pour lui confier d'importantes responsabilités offensives. Müller remercie le coach en accumulant les passes décisives et les buts. Sur les 68 matches avec Flick, le Bayern a une différence de buts de 210-68.Benjamin Pavard est tenant du titre danssept compétitions ! Le back droit du Bayern est champion du monde avec la France, il a remporté la dernière édition du championnat d'Allemagne, de la Coupe d'Allemagne, de la Ligue des Champions, de la Supercoupe d'Europe, de la Supercoupe d'Allemagne et de la Coupe du Monde des clubs. Deux autres Français affichent le même parcours : Lucas Hernandez et Corentin Tolisso. Mais ils ont beaucoup moins participé aux succès.C'est le nombre de joueurs déjà utilisés par Hansi Flick cette saison. C'est peu, quand on voit le programme des matches. La saison passée, le Bayern avait aligné 29 hommes, mais le temps de jeu de plusieurs d'entre-eux avait été anecdotique : le gardien Sven Ulreich, le défenseur américain Chris Richards, le médian néo-zélandais Sarpeet Singh, Oliver Batista Meier, Renato Sanches, Jamal Musiala, Leon Dajaku, Kwasi Okyere Wriedt.