61,6%

Souvent présentée comme une équipe de reconversions rapides, la bande à Jürgen Klopp a pourtant appris à mettre le pied sur le ballon, souvent contrainte par des adversaires qui se replient devant leur but pour éviter de se faire contrer. Résultat : seul Manchester City présente une possession de balle moyenne plus élevée que les Reds sur la scène anglaise.

55,39

Liverpool n'a pas peur de quitter le plancher. Avec une moyenne de 55,39 longs ballons par match, les pensionnaires d'Anfield sont l'équipe qui use le plus souvent du jeu long en Angleterre. Notamment ces fameuses transversales qui permettent d'isoler les arrières latéraux, clés du jeu des Reds. Avec 12,4 passes longues par match, Trent Alexander-Arnold est d'ailleurs le recordman de Premier League en la matière. Même les gardiens du Royaume ne font pas aussi bien que lui.

16,5

Mis à part Manchester City, une équipe habituée à installer sa possession très haut sur le terrain, personne ne récupère autant de ballons dans le tiers de terrain défensif de l'adversaire que Liverpool. Avec 16,5 récupérations hautes par match, les Scousers appliquent à merveille les recettes de pressing de leur entraîneur. Un système où les attaquants font office de premiers défenseurs. Avec 28 fautes cette saison, Sadio Mané est d'ailleurs le premier Red de ce classement particulier.

52,6%

Pour régner sur l'Angleterre, il faut pouvoir dominer les airs. Dans un pays où les recours au kick and rush n'ont jamais disparu, régner sur le trafic aérien évite bien des tracas. Avec le meilleur pourcentage de duels aériens gagnés du championnat, Liverpool s'épargne son lot d'inquiétudes. Impressionnant dans le domaine, Virgil van Dijk fait des merveilles défensivement, mais aussi dans la surface adverse, où il a déjà marqué du front à trois reprises cette saison. Plus largement, les Reds ont marqué onze fois de la tête cette saison. Un record.

8 + 6

Dans un football où les espaces se font de plus en plus rares, Liverpool a trouvé son bonheur sur les côtés, dans des zones abandonnées par ces blocs défensifs qui se regroupent pour éviter les espaces dans l'axe. Ce sont alors à Andy Robertson et Trent Alexander-Arnold, les deux arrières latéraux, de faire parler la poudre. Avec succès : derrière l'intouchable Kevin De Bruyne, le gaucher écossais (6) et le droitier anglais (8) sont les deux meilleurs passeurs du championnat. Tout ça en étant défenseurs.

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Liverpool dans votre Sport/Foot Magazine

Souvent présentée comme une équipe de reconversions rapides, la bande à Jürgen Klopp a pourtant appris à mettre le pied sur le ballon, souvent contrainte par des adversaires qui se replient devant leur but pour éviter de se faire contrer. Résultat : seul Manchester City présente une possession de balle moyenne plus élevée que les Reds sur la scène anglaise.Liverpool n'a pas peur de quitter le plancher. Avec une moyenne de 55,39 longs ballons par match, les pensionnaires d'Anfield sont l'équipe qui use le plus souvent du jeu long en Angleterre. Notamment ces fameuses transversales qui permettent d'isoler les arrières latéraux, clés du jeu des Reds. Avec 12,4 passes longues par match, Trent Alexander-Arnold est d'ailleurs le recordman de Premier League en la matière. Même les gardiens du Royaume ne font pas aussi bien que lui.Mis à part Manchester City, une équipe habituée à installer sa possession très haut sur le terrain, personne ne récupère autant de ballons dans le tiers de terrain défensif de l'adversaire que Liverpool. Avec 16,5 récupérations hautes par match, les Scousers appliquent à merveille les recettes de pressing de leur entraîneur. Un système où les attaquants font office de premiers défenseurs. Avec 28 fautes cette saison, Sadio Mané est d'ailleurs le premier Red de ce classement particulier.Pour régner sur l'Angleterre, il faut pouvoir dominer les airs. Dans un pays où les recours au kick and rush n'ont jamais disparu, régner sur le trafic aérien évite bien des tracas. Avec le meilleur pourcentage de duels aériens gagnés du championnat, Liverpool s'épargne son lot d'inquiétudes. Impressionnant dans le domaine, Virgil van Dijk fait des merveilles défensivement, mais aussi dans la surface adverse, où il a déjà marqué du front à trois reprises cette saison. Plus largement, les Reds ont marqué onze fois de la tête cette saison. Un record.Dans un football où les espaces se font de plus en plus rares, Liverpool a trouvé son bonheur sur les côtés, dans des zones abandonnées par ces blocs défensifs qui se regroupent pour éviter les espaces dans l'axe. Ce sont alors à Andy Robertson et Trent Alexander-Arnold, les deux arrières latéraux, de faire parler la poudre. Avec succès : derrière l'intouchable Kevin De Bruyne, le gaucher écossais (6) et le droitier anglais (8) sont les deux meilleurs passeurs du championnat. Tout ça en étant défenseurs.Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Liverpool dans votre Sport/Foot Magazine