20 passes décisives, Titi égalé

C'est la stat' dont on parlait le plus. Avant cette ultime journée de Premier League, KDB figurait toujours à une longueur du record établi en 2003 par Thierry Henry, alors auteur de 20 assists sous le maillot des Gunners. Un chiffre égalé face à Norwich, histoire de clore son exercice 2019-2020 en beauté.

À l'échelle européenne, atteindre la double dizaine de passes décisives est une vraie rareté. En Espagne, Xavi était parvenu à distiller 20 passes dé' en 2009, un total inaccessible jusqu'à cet été, quand Lionel Messi a bouclé la saison espagnole avec 21 assists. Un chiffre également touché du bout du pied par Thomas Müller avec le Bayern cette saison, effaçant des tablettes un record à 20 passes établi plusieurs années plus tôt par... Kevin De Bruyne.

13 buts, le roi du milieu

Généralement installé au coeur du jeu par Pep Guardiola, De Bruyne présente une feuille de stats face au but capable de rendre jaloux certains attaquants renommés. En faisant trembler les filets à treize reprises, il est en tout cas le milieu de terrain le plus prolifique des grands championnats européens. Avant la réception de Norwich, seul le miraculé espagnol Santi Cazorla se hissait à sa hauteur.

Parmi ses concurrents pour le titre officieux de meilleur milieu de terrain du monde, difficile de trouver un véritable challenger en la matière, entre les quatre buts de Toni Kroos, les trois roses de Luka Modric et Thiago Alcantara ou l'unique réalisation de Paul Pogba. L'arrivée tardive de Bruno Fernandes, auteur de huit buts en Premier League depuis janvier après avoir déjà marqué huit fois au Portugal, pourrait toutefois lui offrir un concurrent de taille pour les saisons à venir.

3,9 key passes par match

Pour déverrouiller une défense bien organisée, passer par les pieds de KDB reste une valeur sûre. Que ce soit avec un centre fouetté dans le dos des défenseurs, une passe en profondeur déposée dans la course de son attaquant ou un ballon qui tranche délicatement la ligne défensive adverse (avec 122 through passes, il est seulement devancé par Lionel Messi - 163 - au nombre de passes entre deux défenseurs), De Bruyne ne rate jamais un appel.

Avec 3,9 occasions offertes à ses coéquipiers par match, le Diable rouge est la référence dans les quatre plus grands championnats du Vieux Continent. Alejandro Gomez (2,9), Luis Alberto (2,8) et Lionel Messi (2,7) ne peuvent que s'incliner.

1,27 xG chain par match

Omniprésent dans les circuits offensifs de Manchester City, où le ballon atterrit souvent dans son secteur au moment de lancer le dernier mouvement du football chorégraphié de Pep Guardiola, Kevin De Bruyne est forcément impliqué dans la plupart des occasions franches des Citizens.

En moyenne, les Skyblues créent l'équivalent de 2,62 expected goals par match. À lui seul, De Bruyne prend à son compte 0,79 expected goal et expected assist, s'impliquant très souvent dans le dernier ou l'avant-dernier geste des actions de City. En ajoutant sa présence dans leur construction, mesurée par le xG chain, on constate qu'à 0,49 reprise par match, KDB participe à l'élaboration d'une occasion de but sans être directement impliqué dans sa finition.

Au total, il est donc présent en moyenne dans 1,28 des 2,56 xG hebdomadaires de City, ce qui fait de lui le milieu de terrain le plus impliqué offensivement de Premier League. 50% des occasions des Citizens passent par ses pieds. Comment dit-on indispensable en mancunien?

C'est la stat' dont on parlait le plus. Avant cette ultime journée de Premier League, KDB figurait toujours à une longueur du record établi en 2003 par Thierry Henry, alors auteur de 20 assists sous le maillot des Gunners. Un chiffre égalé face à Norwich, histoire de clore son exercice 2019-2020 en beauté.À l'échelle européenne, atteindre la double dizaine de passes décisives est une vraie rareté. En Espagne, Xavi était parvenu à distiller 20 passes dé' en 2009, un total inaccessible jusqu'à cet été, quand Lionel Messi a bouclé la saison espagnole avec 21 assists. Un chiffre également touché du bout du pied par Thomas Müller avec le Bayern cette saison, effaçant des tablettes un record à 20 passes établi plusieurs années plus tôt par... Kevin De Bruyne.Généralement installé au coeur du jeu par Pep Guardiola, De Bruyne présente une feuille de stats face au but capable de rendre jaloux certains attaquants renommés. En faisant trembler les filets à treize reprises, il est en tout cas le milieu de terrain le plus prolifique des grands championnats européens. Avant la réception de Norwich, seul le miraculé espagnol Santi Cazorla se hissait à sa hauteur.Parmi ses concurrents pour le titre officieux de meilleur milieu de terrain du monde, difficile de trouver un véritable challenger en la matière, entre les quatre buts de Toni Kroos, les trois roses de Luka Modric et Thiago Alcantara ou l'unique réalisation de Paul Pogba. L'arrivée tardive de Bruno Fernandes, auteur de huit buts en Premier League depuis janvier après avoir déjà marqué huit fois au Portugal, pourrait toutefois lui offrir un concurrent de taille pour les saisons à venir.Pour déverrouiller une défense bien organisée, passer par les pieds de KDB reste une valeur sûre. Que ce soit avec un centre fouetté dans le dos des défenseurs, une passe en profondeur déposée dans la course de son attaquant ou un ballon qui tranche délicatement la ligne défensive adverse (avec 122 through passes, il est seulement devancé par Lionel Messi - 163 - au nombre de passes entre deux défenseurs), De Bruyne ne rate jamais un appel.Avec 3,9 occasions offertes à ses coéquipiers par match, le Diable rouge est la référence dans les quatre plus grands championnats du Vieux Continent. Alejandro Gomez (2,9), Luis Alberto (2,8) et Lionel Messi (2,7) ne peuvent que s'incliner.Omniprésent dans les circuits offensifs de Manchester City, où le ballon atterrit souvent dans son secteur au moment de lancer le dernier mouvement du football chorégraphié de Pep Guardiola, Kevin De Bruyne est forcément impliqué dans la plupart des occasions franches des Citizens.En moyenne, les Skyblues créent l'équivalent de 2,62 expected goals par match. À lui seul, De Bruyne prend à son compte 0,79 expected goal et expected assist, s'impliquant très souvent dans le dernier ou l'avant-dernier geste des actions de City. En ajoutant sa présence dans leur construction, mesurée par le xG chain, on constate qu'à 0,49 reprise par match, KDB participe à l'élaboration d'une occasion de but sans être directement impliqué dans sa finition. Au total, il est donc présent en moyenne dans 1,28 des 2,56 xG hebdomadaires de City, ce qui fait de lui le milieu de terrain le plus impliqué offensivement de Premier League. 50% des occasions des Citizens passent par ses pieds. Comment dit-on indispensable en mancunien?