La première journée de l'EURO 2021 nous a offert des matches incroyables, certaines équipes ayant immédiatement démontré leurs qualités dès la 1ère minute. Nous avons déjà vu les performances de certains joueurs exceptionnels, que nous suivrons tous de très près afin de voir comment ils parviendront à illuminer le tournoi. À l'école des entraîneurs MBP, après chaque journée, nous ferons une analyse tactique de ceux qui méritent le titre de 'MBP' de la journée. Pour ce faire, nous nous concentrerons sur plus de 170 fondamentaux du jeu. En d'autres termes, les réponses optimales aux situations les plus courantes dans lesquelles les joueurs se trouvent en fonction de leur position sur le terrain, de la ligne de jeu à laquelle ils appartiennent ainsi que de la zone du terrain dans laquelle ils évoluent. C'est parti !

null, iStock
null © iStock

Romelu Lukaku (Belgique)

L'attaquant de l'Inter Milan a démarré fort lors du match d'ouverture du tournoi. S'il est vrai qu'il a été moins actif au-travers de certains aspects du jeu, notamment en raison du grand nombre de défenseurs avec laquelle la Russie a défendu dans ses parages, il a été à nos yeux l'un des 'MBP' de la journée de match pour les raisons suivantes :

Fondamental 1: garantir la profondeur de l'équipe + se démarquer en diagonale pour faire progresser le jeu en soutien. Contre la Russie, Lukaku a réussi une 'masterclass' sur l'art et la manière d'étirer l'opposition. Du coup, il a été capable de distancier les lignes adverses en phase défensive afin de maximiser les espaces dans les zones intérieures tout en proposant de la profondeur à son équipe. Il y est parvenu en restant en permanence positionné assez haut, en menaçant l'espace derrière les défenseurs centraux et en épinglant ces derniers afin de les inciter à reculer. Tout cela a créé de plus grandes distances par rapport au milieu de terrain russe.

De plus, Lukaku a parfaitement combiné ce principe avec celui du démarquage en soutien de ses coéquipiers en phase de possession de balle. Cela lui a permis de profiter de l'espace généré entre les lignes et ainsi réaliser deux choses :

1. Toujours être une option de passe de 1re ou 2e ligne pour ses coéquipiers, et, par conséquent, permettre à son équipe de casser les lignes de pressing de l'adversaire.

2. Via ses mouvements, attirer un défenseur central avec lui et ainsi déséquilibrer la ligne défensive afin qu'un coéquipier puisse exploiter les espaces ainsi libérés.

null, BMP School of coaches
null © BMP School of coaches
null, BMP School of coaches
null © BMP School of coaches

Fondamental 2: se démarquer en direction du but en s'infiltrant dans le dos des défenseurs centraux + préférer la précision à la puissance.

Le premier des deux buts de Lukaku est arrivé à la suite d'une erreur commise par le défenseur central russe qui voulait dégager le ballon. Le Belge a été capable d'en tirer profit en restant dans une position haute et en réagissant rapidement suite à l'erreur du défenseur.

Son second but est l'exemple parfait du mouvement d'attaquant classique : se démarquer en diagonale derrière les défenseurs centraux, tout en anticipant le déséquilibre créé par le défenseur central russe qui s'avance de sa ligne. Avec un timing parfait et la compréhension rapide que son coéquipier avait le temps et l'espace pour lui céder le ballon dans la profondeur, il a parfaitement utilisé l'intérieur de son pied pour placer le ballon hors de portée du gardien de but. Superbe !

null, BMP School of coaches
null © BMP School of coaches
null, BMP School of coaches
null © BMP School of coaches
null, iStock
null © iStock

Breel Embolo (Suisse)

Pour nous, un autre des 'MBP' de cette première journée de matchs n'est autre que le jeune attaquant du Borussia Mönchengladbach, qui a dirigé l'attaque de l'équipe nationale suisse avec beaucoup de dynamisme, de confiance en soi et d'énergie. Le joueur de 24 ans a brillé dans tous les domaines du jeu, que ce soit en phase offensive ou défensive. En plus de sa tête fantastique réussie à la suite d'un coup de coin, Embolo s'est avéré être un cauchemar constant pour la défense adverse, effectuant régulièrement des actions comme celles-ci :

Fondamental 1 : créer un avantage via le contrôle de balle + continuer lorsque cet avantage a été pris dans une action

Le jeune attaquant suisse a toujours été surveillé de près par ses adversaires, et pourtant, il s'est mis en évidence par sa capacité à se créer lui-même des situations avantageuses grâce à d'excellents contrôles orientés, ce qui lui a permis de prendre le dessus sur son opposant direct. Il a également été capable de profiter de ces moments grâce à de solides incursions verticales avec le ballon dans les espaces libres, mais également en fournissant des passes clés à ses coéquipiers dans des positions prometteuses.

Grâce à ces deux fondamentaux parfaitement exécutés par Embolo, la Suisse s'est ménagé plusieurs occasions de but durant le match, qu'elle n'a malheureusement pas su concrétiser après son but d'ouverture.

Il est certain qu'Embolo sera l'un des attaquants qu'il faudra surveiller durant l'EURO 2020.

null, BMP School of coaches
null © BMP School of coaches
null, BMP School of coaches
null © BMP School of coaches
null, BMP School of coaches
null © BMP School of coaches
null, iStock
null © iStock

Kalvin Philipps (Angleterre)

Le milieu de terrain anglais Kalvin Phillips est l'un des joueurs clés de l'équipe de Marcelo Bielsa à Leeds, mais maintenant aussi pour les 'Three Lions' de Gareth Southgate. Contre la Croatie, le joueur de 25 ans a fait la démonstration de la performance complète qu'on est en droit d'attendre d'un milieu de terrain :

- En défense : excellent positionnement, très costaud et difficile à battre dans les duels. De plus, il était très attentif aux moments où il fallait presser haut afin de gagner le ballon le plus près possible du but adverse.

- En attaque : excellent organisateur, offrant toujours une option de passe. Il était toujours capable de faire circuler le ballon rapidement vers l'autre aile pour créer des avantages et il a parfaitement endossé le rôle de 'box to box', arrivant dans la zone adverse pour tirer au but et même aider ses coéquipiers.

Voici, pour nous, les fondamentaux les plus remarquables de la performance de classe mondiale offerte par Kalvin Phillips dimanche :

Fondamental 1: réduire les options de passes en progression de l'adversaire sous pression + éviter d'être battu en mettant la pression sur l'adversaire

L'une des clés de la solide performance défensive de l'Angleterre a été l'endurance de Phillips en match, qu'il a construite grâce à ces deux fondamentaux clés :

1. Le premier, identifier correctement sa responsabilité défensive et faire pression sur les adversaires en fermant toujours la ligne de passe possible dans son dos, et qui pourrait l'amener à être surpris.

2. Le second, éviter d'être battu en un contre un quand l'adversaire met la pression sur le porteur de balle, en jouant toujours bas, en utilisant son corps pour se rendre plus grand et même en gagnant le cuir à chaque fois que c'est possible.

null, BMP School of coaches
null © BMP School of coaches
null, BMP School of coaches
null © BMP School of coaches

Fondamental 2 : rechercher un jeu en progression verticale par rapport à l'attaque + privilégier des passes avantageuses

Comme nous l'avons déjà mentionné, le milieu de terrain anglais a non seulement été la clé pour soutenir son équipe défensivement, mais il a également été influent dans la confection du but qui a tiré l'équipe anglaise d'une impasse.

Grâce à une superbe course vers l'avant qui lui a permis de recevoir le ballon derrière la ligne du milieu de terrain adverse, il a fait preuve d'une excellente application de ces deux fondamentaux. En repiquant à l'intérieur avec le ballon, le joueur de Leeds a également délivré au moment opportun une passe idéale dans la foulée de son coéquipier Raheem Sterling, qui s'était habilement démarqué au coeur d'une défense croate déséquilibrée. Ici, l'attaquant de City a été en mesure de convertir en but la passe de Phillip face au gardien adverse et de marquer ainsi l'unique but du match.

null, BMP School of coaches
null © BMP School of coaches
null, BMP School of coaches
null © BMP School of coaches
La première journée de l'EURO 2021 nous a offert des matches incroyables, certaines équipes ayant immédiatement démontré leurs qualités dès la 1ère minute. Nous avons déjà vu les performances de certains joueurs exceptionnels, que nous suivrons tous de très près afin de voir comment ils parviendront à illuminer le tournoi. À l'école des entraîneurs MBP, après chaque journée, nous ferons une analyse tactique de ceux qui méritent le titre de 'MBP' de la journée. Pour ce faire, nous nous concentrerons sur plus de 170 fondamentaux du jeu. En d'autres termes, les réponses optimales aux situations les plus courantes dans lesquelles les joueurs se trouvent en fonction de leur position sur le terrain, de la ligne de jeu à laquelle ils appartiennent ainsi que de la zone du terrain dans laquelle ils évoluent. C'est parti !Romelu Lukaku (Belgique)L'attaquant de l'Inter Milan a démarré fort lors du match d'ouverture du tournoi. S'il est vrai qu'il a été moins actif au-travers de certains aspects du jeu, notamment en raison du grand nombre de défenseurs avec laquelle la Russie a défendu dans ses parages, il a été à nos yeux l'un des 'MBP' de la journée de match pour les raisons suivantes :Fondamental 1: garantir la profondeur de l'équipe + se démarquer en diagonale pour faire progresser le jeu en soutien. Contre la Russie, Lukaku a réussi une 'masterclass' sur l'art et la manière d'étirer l'opposition. Du coup, il a été capable de distancier les lignes adverses en phase défensive afin de maximiser les espaces dans les zones intérieures tout en proposant de la profondeur à son équipe. Il y est parvenu en restant en permanence positionné assez haut, en menaçant l'espace derrière les défenseurs centraux et en épinglant ces derniers afin de les inciter à reculer. Tout cela a créé de plus grandes distances par rapport au milieu de terrain russe.De plus, Lukaku a parfaitement combiné ce principe avec celui du démarquage en soutien de ses coéquipiers en phase de possession de balle. Cela lui a permis de profiter de l'espace généré entre les lignes et ainsi réaliser deux choses :1. Toujours être une option de passe de 1re ou 2e ligne pour ses coéquipiers, et, par conséquent, permettre à son équipe de casser les lignes de pressing de l'adversaire.2. Via ses mouvements, attirer un défenseur central avec lui et ainsi déséquilibrer la ligne défensive afin qu'un coéquipier puisse exploiter les espaces ainsi libérés.Fondamental 2: se démarquer en direction du but en s'infiltrant dans le dos des défenseurs centraux + préférer la précision à la puissance. Le premier des deux buts de Lukaku est arrivé à la suite d'une erreur commise par le défenseur central russe qui voulait dégager le ballon. Le Belge a été capable d'en tirer profit en restant dans une position haute et en réagissant rapidement suite à l'erreur du défenseur.Son second but est l'exemple parfait du mouvement d'attaquant classique : se démarquer en diagonale derrière les défenseurs centraux, tout en anticipant le déséquilibre créé par le défenseur central russe qui s'avance de sa ligne. Avec un timing parfait et la compréhension rapide que son coéquipier avait le temps et l'espace pour lui céder le ballon dans la profondeur, il a parfaitement utilisé l'intérieur de son pied pour placer le ballon hors de portée du gardien de but. Superbe !Breel Embolo (Suisse)Pour nous, un autre des 'MBP' de cette première journée de matchs n'est autre que le jeune attaquant du Borussia Mönchengladbach, qui a dirigé l'attaque de l'équipe nationale suisse avec beaucoup de dynamisme, de confiance en soi et d'énergie. Le joueur de 24 ans a brillé dans tous les domaines du jeu, que ce soit en phase offensive ou défensive. En plus de sa tête fantastique réussie à la suite d'un coup de coin, Embolo s'est avéré être un cauchemar constant pour la défense adverse, effectuant régulièrement des actions comme celles-ci :Fondamental 1 : créer un avantage via le contrôle de balle + continuer lorsque cet avantage a été pris dans une actionLe jeune attaquant suisse a toujours été surveillé de près par ses adversaires, et pourtant, il s'est mis en évidence par sa capacité à se créer lui-même des situations avantageuses grâce à d'excellents contrôles orientés, ce qui lui a permis de prendre le dessus sur son opposant direct. Il a également été capable de profiter de ces moments grâce à de solides incursions verticales avec le ballon dans les espaces libres, mais également en fournissant des passes clés à ses coéquipiers dans des positions prometteuses.Grâce à ces deux fondamentaux parfaitement exécutés par Embolo, la Suisse s'est ménagé plusieurs occasions de but durant le match, qu'elle n'a malheureusement pas su concrétiser après son but d'ouverture. Il est certain qu'Embolo sera l'un des attaquants qu'il faudra surveiller durant l'EURO 2020.Kalvin Philipps (Angleterre)Le milieu de terrain anglais Kalvin Phillips est l'un des joueurs clés de l'équipe de Marcelo Bielsa à Leeds, mais maintenant aussi pour les 'Three Lions' de Gareth Southgate. Contre la Croatie, le joueur de 25 ans a fait la démonstration de la performance complète qu'on est en droit d'attendre d'un milieu de terrain :- En défense : excellent positionnement, très costaud et difficile à battre dans les duels. De plus, il était très attentif aux moments où il fallait presser haut afin de gagner le ballon le plus près possible du but adverse.- En attaque : excellent organisateur, offrant toujours une option de passe. Il était toujours capable de faire circuler le ballon rapidement vers l'autre aile pour créer des avantages et il a parfaitement endossé le rôle de 'box to box', arrivant dans la zone adverse pour tirer au but et même aider ses coéquipiers.Voici, pour nous, les fondamentaux les plus remarquables de la performance de classe mondiale offerte par Kalvin Phillips dimanche : Fondamental 1: réduire les options de passes en progression de l'adversaire sous pression + éviter d'être battu en mettant la pression sur l'adversaire L'une des clés de la solide performance défensive de l'Angleterre a été l'endurance de Phillips en match, qu'il a construite grâce à ces deux fondamentaux clés :1. Le premier, identifier correctement sa responsabilité défensive et faire pression sur les adversaires en fermant toujours la ligne de passe possible dans son dos, et qui pourrait l'amener à être surpris.2. Le second, éviter d'être battu en un contre un quand l'adversaire met la pression sur le porteur de balle, en jouant toujours bas, en utilisant son corps pour se rendre plus grand et même en gagnant le cuir à chaque fois que c'est possible.Fondamental 2 : rechercher un jeu en progression verticale par rapport à l'attaque + privilégier des passes avantageusesComme nous l'avons déjà mentionné, le milieu de terrain anglais a non seulement été la clé pour soutenir son équipe défensivement, mais il a également été influent dans la confection du but qui a tiré l'équipe anglaise d'une impasse.Grâce à une superbe course vers l'avant qui lui a permis de recevoir le ballon derrière la ligne du milieu de terrain adverse, il a fait preuve d'une excellente application de ces deux fondamentaux. En repiquant à l'intérieur avec le ballon, le joueur de Leeds a également délivré au moment opportun une passe idéale dans la foulée de son coéquipier Raheem Sterling, qui s'était habilement démarqué au coeur d'une défense croate déséquilibrée. Ici, l'attaquant de City a été en mesure de convertir en but la passe de Phillip face au gardien adverse et de marquer ainsi l'unique but du match.