Georges Leekens a côtoyé Benteke à Courtrai durant une saison et Lukaku en équipe nationale. Il nous aide à préfacer ce match : "Pour moi, ce qui est important dans un match de préparation ce n'est pas tellement de voir qui va jouer mais de réunir les joueurs et de mettre en place la tactique. Mais je pense qu'il va faire jouer Benteke ou Lukaku dès le début. Pas les deux ensemble ni un autre joueur à leur place comme Mirallas. Ça fait déjà quelques années que l'on joue en 4-3-3 et c'est donc fort possible qu'il garde cette tactique. Marc va aussi faire quelques essais comme Vanden Borre mais de toute façon le plus important pour ce match n'est pas de gagner."

Plus que la tactique mise en place, ce qui pourrait faire la différence dans ce choix du coach fédéral est l'état de santé des deux joueurs. En effet, Lukaku revient tout juste de blessure et a rejoué ce week end pour la première fois depuis le 28 janvier, avec un but à la clé. Pour le cas de Benteke, celui-ci avait subi une grosse blessure en 2013 et n'avait pu retrouver les terrains que fin-décembre. Cependant, le natif de Droixhe est également en pleine bourre puisqu'il a planté un doublé ce week end, dont un magnifique retourné. "Je suis content de voir les bonnes performances de ces deux joueurs." nous confie M. Leekens, "Mais tu sais, tout va dépendre de leur état physique. Marc va devoir voir cela avec Lieven Maesschalck (NDLR: le kiné de l'équipe nationale) et ils prendront une décision. Les analystes veulent parfois créer des problèmes qui ne se posent pas au coach fédéral, si il y a une blessure ou une suspension le cas du choix entre Benteke et Lukaku ne se posera pas."

L'ancien coach fédéral connait bien ce groupe puisqu'il a eu la plupart de ces joueurs à sa disposition lorsqu'il était sélectionneur. Cependant, ce poste de numéro 9 a toujours été un problème pendant son mandat. "Oui mais depuis deux ans et demi il y a beaucoup plus de possibilités hein. Maintenant tous les joueurs ou presque évoluent à l'étranger à un très haut niveau, la concurrence est plus grande et ils savent tous qu'ils devront se battre pour une place puisqu' aucun joueur n'est indispensable. Sauf Vincent Kompany, lui on peut difficilement s'en passer."

Pour Mac the Knife, cette confrontation est aussi importante pour une autre raison : "C'est un tout bon match puisqu' au Brésil au second tour on risque de jouer le Portugal ou le Ghana. Et le Ghana c'est très comparable à la Côte d'Ivoire."

Un autre point d'interrogation est la présence d'Eden Hazard au coup d'envoi. En effet, vendredi en conférence de presse José Mourinho a demandé à Wilmots de laisser le joueur se reposer. Georges Leekens a eu avec le Brainois une relation...spéciale. Il n'en est pas moins convaincu de son importance : "Mourinho a augmenté le niveau d'Eden, il joue beaucoup de matchs à présent et il doit peut-être un peu se reposer. Mais pas forcément avec l'équipe nationale, Mourinho a besoin de lui mais il peut aussi le laisser un peu au repos dans son club ! Mais c'est possible qu'Eden ne joue qu'une mi-temps ou 60 minutes mercredi. En tant que sélectionneur parfois tu as ce genre de demande mais même quand elles viennent d'un Mourinho, Ferguson ou Mancini tu dois d'abord en parler avec le joueur et prendre la décision avec lui."

Une chose est sûre : la défense ivoirienne laissera des espaces dans son dos. Ce point pourrait constituer un avantage pour Romelu Lukaku qui adore ce genre de match comme on l'avait vu en Croatie. Les "Éléphants", qui seront opposée à la Grèce, la Colombie et le Japon pour la Coupe du Monde, devraient quant à eux évoluer avec un certain Didier Drogba en pointe de l'attaque.

Georges Leekens a côtoyé Benteke à Courtrai durant une saison et Lukaku en équipe nationale. Il nous aide à préfacer ce match : "Pour moi, ce qui est important dans un match de préparation ce n'est pas tellement de voir qui va jouer mais de réunir les joueurs et de mettre en place la tactique. Mais je pense qu'il va faire jouer Benteke ou Lukaku dès le début. Pas les deux ensemble ni un autre joueur à leur place comme Mirallas. Ça fait déjà quelques années que l'on joue en 4-3-3 et c'est donc fort possible qu'il garde cette tactique. Marc va aussi faire quelques essais comme Vanden Borre mais de toute façon le plus important pour ce match n'est pas de gagner."Plus que la tactique mise en place, ce qui pourrait faire la différence dans ce choix du coach fédéral est l'état de santé des deux joueurs. En effet, Lukaku revient tout juste de blessure et a rejoué ce week end pour la première fois depuis le 28 janvier, avec un but à la clé. Pour le cas de Benteke, celui-ci avait subi une grosse blessure en 2013 et n'avait pu retrouver les terrains que fin-décembre. Cependant, le natif de Droixhe est également en pleine bourre puisqu'il a planté un doublé ce week end, dont un magnifique retourné. "Je suis content de voir les bonnes performances de ces deux joueurs." nous confie M. Leekens, "Mais tu sais, tout va dépendre de leur état physique. Marc va devoir voir cela avec Lieven Maesschalck (NDLR: le kiné de l'équipe nationale) et ils prendront une décision. Les analystes veulent parfois créer des problèmes qui ne se posent pas au coach fédéral, si il y a une blessure ou une suspension le cas du choix entre Benteke et Lukaku ne se posera pas." L'ancien coach fédéral connait bien ce groupe puisqu'il a eu la plupart de ces joueurs à sa disposition lorsqu'il était sélectionneur. Cependant, ce poste de numéro 9 a toujours été un problème pendant son mandat. "Oui mais depuis deux ans et demi il y a beaucoup plus de possibilités hein. Maintenant tous les joueurs ou presque évoluent à l'étranger à un très haut niveau, la concurrence est plus grande et ils savent tous qu'ils devront se battre pour une place puisqu' aucun joueur n'est indispensable. Sauf Vincent Kompany, lui on peut difficilement s'en passer." Pour Mac the Knife, cette confrontation est aussi importante pour une autre raison : "C'est un tout bon match puisqu' au Brésil au second tour on risque de jouer le Portugal ou le Ghana. Et le Ghana c'est très comparable à la Côte d'Ivoire." Un autre point d'interrogation est la présence d'Eden Hazard au coup d'envoi. En effet, vendredi en conférence de presse José Mourinho a demandé à Wilmots de laisser le joueur se reposer. Georges Leekens a eu avec le Brainois une relation...spéciale. Il n'en est pas moins convaincu de son importance : "Mourinho a augmenté le niveau d'Eden, il joue beaucoup de matchs à présent et il doit peut-être un peu se reposer. Mais pas forcément avec l'équipe nationale, Mourinho a besoin de lui mais il peut aussi le laisser un peu au repos dans son club ! Mais c'est possible qu'Eden ne joue qu'une mi-temps ou 60 minutes mercredi. En tant que sélectionneur parfois tu as ce genre de demande mais même quand elles viennent d'un Mourinho, Ferguson ou Mancini tu dois d'abord en parler avec le joueur et prendre la décision avec lui." Une chose est sûre : la défense ivoirienne laissera des espaces dans son dos. Ce point pourrait constituer un avantage pour Romelu Lukaku qui adore ce genre de match comme on l'avait vu en Croatie. Les "Éléphants", qui seront opposée à la Grèce, la Colombie et le Japon pour la Coupe du Monde, devraient quant à eux évoluer avec un certain Didier Drogba en pointe de l'attaque.