...

C'est la cadence de pédalage moyenne très élevée (par minute) de Wout van Aert pendant l'ascension du Bosberg. Elle a même augmenté à 101 tours par minute dans la partie finale suivant le sommet de la côte jusqu'à l'arrivée à Ninove. Il a accompli les 13 derniers kilomètres à une moyenne de 52,20 kilomètres par heure, contre 51,20 km/h pour le groupe des poursuivants. Ce "moulin à café" (lié à la puissance qu'il dégage en position assise) est l'un des aspects fortement travaillé par le Campinois à l'entraînement, notamment lors de son dernier stage sur les pentes du Teide à Ténérife. C'est le nombre de fois depuis que le final du circuit Het Nieuwsblad a été redessiné en 2018 avec le Mur de Grammont et le Bosberg comme dernières bosses, que la course se termine avec un vainqueur en solitaire à Meerbeke/Ninove. Van Aert a donc imité les performances de Zdenek Stybar en 2019 et de Michael Valgren. Si l'on compare avec les données des dix éditions de l'Omloop arrivant à Gand, le futur vainqueur n'était arrivé seul qu'à deux reprises. Si un costaud parvient à émerger malgré tout, la nouvelle finale semble quand même globalement moins sélective puisque 31 coureurs ont terminé les cinq dernières éditions se concluant à Meerbeke à moins de 30 secondes du vainqueur. Dans les éditions gantoises, ils n'étaient que 13 à moins d'une demi-minute. L'arrivée de la course d'ouverture de la saison belge pourrait encore changer à partir de 2023 car le contrat avec Flanders Classics prenait fin cette année.L'âge plus 285 jours de Greg Van Avermaet, troisième du Nieuwsblad. Il est devenu le coureur le plus âgé à figurer sur le podium de la course inaugurale du calendrier cycliste belge depuis la victoire en 2003 de Johan Museeuw. Le Lion des Flandres était alors âgé de 37 ans et 139 jours. Pour parvenir à ce résultat, le champion olympique de 2016 a couru contre sa nature en étant très attentiste. En termes de résultat, cette tactique s'est avérée payante. Pour la plus grande satisfaction de son employeur AG2R qui a vu Oliver Naesen prendre la quatrième place. Une autre ancienne qui tient la forme est Annemiek Van Vleuten. A 39 ans et 141 jours, la Néerlandaise a remporté son deuxième Omloop féminin en s'adjugeant le sprint face à sa compatriote Domi Vollering. Van Vleuten a d'ailleurs battu son propre record d'ancienneté, puisqu'en 2020, la championne néerlandaise, âgée de 37 ans et 144 jours était déjà devenu la lauréate la plus âgée aussi bien chez les femmes et les hommes (pour cinq jours de plus que Museeuw). Depuis samedi, elle a placé la barre encore plus haut. Soit le nombre de coureurs de Quick-Step-Alpha Vinyl présents dans le classement des 60 premiers du circuit Het Nieuwsblad . Le coureur le mieux classé était le Français Florian Sénéchal qui a pris la neuvième place. Depuis la création de l'équipe en 2003 (qui avait remporté la course lors de sa première participation avec Museeuw comme dit plus haut), ce nombre n'avait jamais été aussi bas. A trois reprises, Quick-Step n'avait eu personne dans le top 10, mais plusieurs coureurs avaient au moins terminé dans les 60 premiers.Malheureux le samedi, heureux le dimanche. C'est le nombre de fois que Quick-Step a remporté Kuurne-Bruxelles-Kuurne dans son histoire, avec sept coureurs différents. L'équipe de Patrick Lefevere est chez elle sur cette course, même si sa vraie course à domicile est plutôt sur l'E3. Lors de huit des neuf succès du Wolfpack, la course de la veille avait été un échec total. On se souviendra qu'en 2019, les hommes en bleu avait réussi le doublé avec Zdenek Stybar et Kasper Asgreen. Furibard samedi soir, le message de tonton Pat' est bien arrivé aux oreilles de ses protégés qui se sont faits pardonner dès le lendemain. C'est le nombre de sprints remportés par Fabio Jakobsen sur les 16 auxquels il a participé depuis son retour sur la deuxième étape du Tour de Wallonie le 21 juillet 2021. C'était la première victoire du Néerlandais depuis sa terrible chute lors du Tour de Pologne le 6 août 2020. Lors de deux de ces quatre "défaites", Jakobsen a été piégé et n'a pas pu participer pleinement au sprint (lors du championnat des Flandres et lors d'une étape du Tour de Valence). Par deux fois, il avait été battu de justesse par Jasper Philipsen à la Vuelta. Le Belge qui, comme par hasard, a remporté deux victoires la semaine dernière sur le Tour des Émirats arabes unis. Une épreuve à laquelle ne participait forcément pas Jakobsen.Le résultat combiné des meilleures places de Lotto-Soudal lors de ce week-end d'ouverture : une cinquième sur le Nieuwsblad grâce à Victor Campenaerts et une deuxième dans Kuurne-Brussel-Kuurne obtenue par Caleb Ewan. Sur la base de ce calcul, le week-end d'ouverture de 2022 est le meilleure de la plus ancienne des équipes belges depuis la saison 2002. A l'époque, Peter Van Petegem avait remporté celle qui s'appelait encore le Volk avant que Serge Baguet ne prenne la deuxième place à Kuurne le lendemain. C'est le pourcentage de coureurs qui ont franchi la ligne d'arrivée à Kuurne dimanche. Il n'y a seulement eu que 33 abandons sur les 169 coureurs qui s'étaient élancés sur le tracé. Malgré un parcours plus difficile avec 2000 mètres de dénivelé, c'est le pourcentage le plus élevé de toutes les éditions qui se sont déroulées au XXIe siècle. La veille, sur le circuit Het Nieuwsblad , peu de coureurs avaient également abandonné. En effet, 73,81 % des 168 coureurs inscrits sur la feuille de départ ont coupé la ligne d'arrivée à Ninove. C'est le quatrième plus haut pourcentage du siècle. La météo clémente et ensoleillé du week-end explique sans doute en grande partie ces chiffres. Même si l'on constate au fur et à mesure des années que les finishers sont de plus en plus nombreux, sans doute en raison de la meilleure qualité des préparations hivernales. C'est le nombre de coureurs avec aucun jour de course dans les jambes qui a terminé dans le top 10 du Nieuwsblad. Deux figuraient sur le podium : Wout Van Aert vainqueur et son premier dauphin Sonny Colbrelli. Victor Campenaerts cinquième et Jasper Stuyven, dixième, sont dans le même cas de figure. On avait eu quatre coureurs sans jours de course dans le top 10 des 10 dernières éditions, soit autant que lors de cette édition. Van Aert est également devenu le premier vainqueur de la course d'ouverture dans le cas depuis Joseph Bruyère en 1980.Les stages en altitude, de mieux en mieux rodées avec les années, portent ainsi leurs fruits. Surtout chez Jumbo-Visma, qui aurait pu remporter Kuurne-Brussels-Kuurne dimanche avec Christophe Laporte en pleine forme. Les Néerlandais peuvent aussi se réjouir de la forme d'un Tiesj Benoot, lui aussi très saignant malgré son absence de compétition.