Les Liégeois sont invaincus à domicile sur la scène européenne depuis onze matches et une défaite 0-3 concédée face à Feyenoord en décembre 2014. Remporter un sixième match européen de rang à Sclessin est d'ailleurs l'objectif de Michel Preud'homme. "On va viser la victoire et aborder ce match avec le désir de bien faire", a déclaré le T1 mercredi en conférence de presse.

Les conditions pour une qualification du Standard

Une victoire avec cinq buts d'écart, pour ainsi résorber la lourde défaite à l'aller à Londres (4-0), qualifierait automatiquement le Standard. S'il n'y parvient pas, tout dépendra de l'issue de l'autre match du groupe F, qui oppose Francfort (9 pts) au Vitoria (2 pts), déjà éliminé. Une défaite allemande conjuguée à un succès mosan qualifierait les troupes de Michel Preud'homme. En cas de partage de l'Eintracht, les Liégeois devront s'imposer par trois goals d'écart pour voir les seizièmes de finale.

Lestienne et Cimirot seront là

Si le Standard venait à s'imposer sans se qualifier, ce serait la seconde année de rang où les Rouches prendraient la porte malgré un total de 10 points. Pour tenter de forger l'exploit, les Liégeois pourront compter sur les présences de Maxime Lestienne et Gojko Cimirot, un temps incertains.

Arsenal en crise... et déforcé

Les Gunners, qui viennent de mettre un terme à une série de neuf matches sans victoire, arrivent quelque peu déforcés en bord de Meuse. Freddie Ljungberg, entraîneur ad interim après le renvoi d'Unai Emery, est privé de Shkodran Mustafi, suspendu, et de Hector Bellerin, Dani Ceballos, Rob Holding, Nicolas Pepe, Kieran Tierney et Granit Xhaka, tous blessés.

La Gantoise dispute un parcours continental quasi irréprochable. Elle aura l'occasion de terminer première du groupe I en cas de victoire contre les Ukrainiens d'Oleksandriya, derniers et déjà éliminés. Cela n'empêche pas Jess Thorup, coach danois des Buffalos, de s'attendre "au match peut-être le plus difficile dans ce groupe".

Les Gantois (9 points, pour 8 à Wolfsburg et 4 à Saint-Etienne) peuvent terminer en tête avec une victoire ou tout autre résultat si d'aventure les Allemands de Wolfsburg venaient à perdre contre Saint-Etienne jeudi dans l'autre rencontre de la poule.

Les Liégeois sont invaincus à domicile sur la scène européenne depuis onze matches et une défaite 0-3 concédée face à Feyenoord en décembre 2014. Remporter un sixième match européen de rang à Sclessin est d'ailleurs l'objectif de Michel Preud'homme. "On va viser la victoire et aborder ce match avec le désir de bien faire", a déclaré le T1 mercredi en conférence de presse. Une victoire avec cinq buts d'écart, pour ainsi résorber la lourde défaite à l'aller à Londres (4-0), qualifierait automatiquement le Standard. S'il n'y parvient pas, tout dépendra de l'issue de l'autre match du groupe F, qui oppose Francfort (9 pts) au Vitoria (2 pts), déjà éliminé. Une défaite allemande conjuguée à un succès mosan qualifierait les troupes de Michel Preud'homme. En cas de partage de l'Eintracht, les Liégeois devront s'imposer par trois goals d'écart pour voir les seizièmes de finale. Si le Standard venait à s'imposer sans se qualifier, ce serait la seconde année de rang où les Rouches prendraient la porte malgré un total de 10 points. Pour tenter de forger l'exploit, les Liégeois pourront compter sur les présences de Maxime Lestienne et Gojko Cimirot, un temps incertains. Les Gunners, qui viennent de mettre un terme à une série de neuf matches sans victoire, arrivent quelque peu déforcés en bord de Meuse. Freddie Ljungberg, entraîneur ad interim après le renvoi d'Unai Emery, est privé de Shkodran Mustafi, suspendu, et de Hector Bellerin, Dani Ceballos, Rob Holding, Nicolas Pepe, Kieran Tierney et Granit Xhaka, tous blessés. La Gantoise dispute un parcours continental quasi irréprochable. Elle aura l'occasion de terminer première du groupe I en cas de victoire contre les Ukrainiens d'Oleksandriya, derniers et déjà éliminés. Cela n'empêche pas Jess Thorup, coach danois des Buffalos, de s'attendre "au match peut-être le plus difficile dans ce groupe". Les Gantois (9 points, pour 8 à Wolfsburg et 4 à Saint-Etienne) peuvent terminer en tête avec une victoire ou tout autre résultat si d'aventure les Allemands de Wolfsburg venaient à perdre contre Saint-Etienne jeudi dans l'autre rencontre de la poule.