Le club ukrainien du Shakhtar Donetsk réclame quelque 50 millions d'euros de compensation à la FIFA en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, causant un manque à gagner au club sur le marché des transferts, rapporte lundi le média The Athletic. L'article stipule que le Shakthar a déposé un dossier auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS)

Le 23 juin, la FIFA avait autorisé les joueurs et les entraîneurs étrangers des formations russes et ukrainiennes à suspendre leur contrat jusqu'au 30 juin 2023. Le Shakthar veut que le TAS annule la décision de la FIFA qui, selon le club ukrainien, a mis fin prématurément à des pourparlers de transferts de joueurs étrangers à hauteur de 50 millions d'euros.

Le club voulait vendre ses 14 joueurs étrangers afin de combler le manque à gagner de la suspension du championnat. The Athletic ajoute que le président du Shakhtar, Sergei Palkin, a envoyé une lettre à Gianni Infantino, le président de la FIFA en affirmant qu'"à cause de la cause de la décision de la FIFA, le FC Shakhtar a perdu la possibilité de transférer quatre joueurs étrangers, ce qui aurait rapporté au club environ 50 millions d'euros." Sergei Palikin a ainsi raconté à The Athletic l'exemple de la non-vente de l'Israélien Manor Solomon au club anglais de Fulham pour 7,5 millions d'euros à cause de cette règle, tout en précisant que la FIFA n'avait en aucun cas consulté les clubs concernés avant d'appliquer sa décision. "Tout le monde est persuadé que nous sommes une famille du football. Cependant, cette décision va à l'encontre de cette maxime. Nous ne sommes pas une famille du football, car personne ne se préoccupe des clubs ukrainiens. C'est réellement dommage. La FIFA ne s'inquiète pas de notre sort."

Le club ukrainien du Shakhtar Donetsk réclame quelque 50 millions d'euros de compensation à la FIFA en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, causant un manque à gagner au club sur le marché des transferts, rapporte lundi le média The Athletic. L'article stipule que le Shakthar a déposé un dossier auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) Le 23 juin, la FIFA avait autorisé les joueurs et les entraîneurs étrangers des formations russes et ukrainiennes à suspendre leur contrat jusqu'au 30 juin 2023. Le Shakthar veut que le TAS annule la décision de la FIFA qui, selon le club ukrainien, a mis fin prématurément à des pourparlers de transferts de joueurs étrangers à hauteur de 50 millions d'euros. Le club voulait vendre ses 14 joueurs étrangers afin de combler le manque à gagner de la suspension du championnat. The Athletic ajoute que le président du Shakhtar, Sergei Palkin, a envoyé une lettre à Gianni Infantino, le président de la FIFA en affirmant qu'"à cause de la cause de la décision de la FIFA, le FC Shakhtar a perdu la possibilité de transférer quatre joueurs étrangers, ce qui aurait rapporté au club environ 50 millions d'euros." Sergei Palikin a ainsi raconté à The Athletic l'exemple de la non-vente de l'Israélien Manor Solomon au club anglais de Fulham pour 7,5 millions d'euros à cause de cette règle, tout en précisant que la FIFA n'avait en aucun cas consulté les clubs concernés avant d'appliquer sa décision. "Tout le monde est persuadé que nous sommes une famille du football. Cependant, cette décision va à l'encontre de cette maxime. Nous ne sommes pas une famille du football, car personne ne se préoccupe des clubs ukrainiens. C'est réellement dommage. La FIFA ne s'inquiète pas de notre sort."