Le comportement "transgressif" et inapproprié de Marc Overmars pouvait s'épanouir dans la culture du club néerlandais de l'Ajax. C'est la conclusion que tire le journal néerlandais NRC sur la base d'une enquête approfondie et d'entretiens avec onze femmes. Le directeur du football de l'Ajax a envoyé des messages à caractère sexuel (et des photos non-demandées de son pénis) à des employées pendant une longue période. Il a été contraint de démissionner ce dimanche soir.

NRC affirme enquêter depuis décembre sur les abus de pouvoir qui règneraient dans les bureaux de l'Ajax. Le média s'est intéressé à ce sujet après avoir eu vent d'éventuels comportements déplacés d'Overmars à cette période. Le journal a eu accès aux conversations WhatsApp entre l'ancien international oranje et ses victimes.

NRC écrit : "Les conversations ont permis de dresser le portrait d'une culture dans laquelle l'inconduite sexuelle peut prospérer. Il n'y a pas d'atmosphère ouverte pour discuter de ce type d'abus de pouvoir. Les subordonnés se taisent. Les quelques personnes qui ont cherché à relayer le problème plus haut n'ont pas été entendues. Aucun des signaux d'alerte n'a été pris en compte. Ces informations sont restées bloquées dans la sphère des rumeurs et le partage d'expériences personnelles entre quelques individus."

Selon, NRC, "l'Ajex possède un environnement où règne une culture très portée sur les questions sexuelles." Les blagues stéréotypées sur les employées féminines seraient également fréquentes dans les couloirs. Leur apparence physique régulièrement critiquée. Une femme a reçu un message d'un joueur qui lui a suggéré de chercher un endroit discret pour deux. La même personne affirme d'ailleurs qu'il "faut avoir une double personnalité en tant que femme à l'Ajax. Si vous n'avez pas ça, ça devient excitant." Les femmes qui ont témoigné ont souhaité rester anonymes. "C'est un énorme rapport de force", dit l'une d'elles. "Si vous ne l'acceptez pas, vous partez très vite", ajoute une autre. Une troisième pense que "le sexisme est ancré dans la culture du club."

Dimanche soir, le champion national néerlandais en titre a annoncé qu'il se séparait de Marc Overmars avec effet immédiat. L'annonce de l'Ajax a suscité une vive émotion aux Pays-Bas, déjà secoués il y a quelques semaines par des allégations d'abus sexuels ayant éclaboussé la très populaire émission télévisée "The Voice of Holland."

Les messages incriminés remonteraient à une période très longue et plusieurs collègues féminines en auraient été victimes. Le comportement déviant de l'ancien international néerlandais aurait été mis en lumière après que le directeur général Edwin van der Sar ait envoyé un e-mail au personnel de l'Ajax à la fin du mois de janvier. Suite à la polémique avec The Voice of Holland, il y attirait leur attention sur le fait que les employé(e)s pouvaient s'adresser à deux personnes de confiance en cas de plaintes concernant la sécurité sur le lieu de travail, promettant d'accorder une "attention renouvelée" à ce sujet.

Marc Overmars, 48 ans, était directeur du football de l'Ajax depuis l'été 2012. Il a reconnu avoir "dépassé les bornes", selon un communiqué du club publié dimanche soir, évoquant des "messages déplacés" adressés à "plusieurs femmes" sur une "période de temps étendue". "J'ai honte. La semaine dernière, j'ai été confronté à des rapports sur mon comportement et comment cela a été vécu par d'autres", déclarait par ailleurs Overmars, cité dans le communiqué.

Celui qui avait remporté comme joueur la Ligue des champions avec le club amstellodamois en 1995, avant de porter ensuite les couleurs d'Arsenal et du FC Barcelone, risque de laisser un grand vide sur le plan sportif. Beaucoup considèrent que sa politique a beaucoup contribué aux récents succès de l'Ajax, qui a retrouvé un peu de sa superbe après un début de XXIe siècle beaucoup plus anonyme

Le président du conseil d'administration de l'Ajax Amsterdam Leen Meijaard a de son côté regretté "une situation dramatique et dévastatrice pour les femmes qui ont dû faire face à ce comportement".

Le comportement "transgressif" et inapproprié de Marc Overmars pouvait s'épanouir dans la culture du club néerlandais de l'Ajax. C'est la conclusion que tire le journal néerlandais NRC sur la base d'une enquête approfondie et d'entretiens avec onze femmes. Le directeur du football de l'Ajax a envoyé des messages à caractère sexuel (et des photos non-demandées de son pénis) à des employées pendant une longue période. Il a été contraint de démissionner ce dimanche soir.NRC affirme enquêter depuis décembre sur les abus de pouvoir qui règneraient dans les bureaux de l'Ajax. Le média s'est intéressé à ce sujet après avoir eu vent d'éventuels comportements déplacés d'Overmars à cette période. Le journal a eu accès aux conversations WhatsApp entre l'ancien international oranje et ses victimes.NRC écrit : "Les conversations ont permis de dresser le portrait d'une culture dans laquelle l'inconduite sexuelle peut prospérer. Il n'y a pas d'atmosphère ouverte pour discuter de ce type d'abus de pouvoir. Les subordonnés se taisent. Les quelques personnes qui ont cherché à relayer le problème plus haut n'ont pas été entendues. Aucun des signaux d'alerte n'a été pris en compte. Ces informations sont restées bloquées dans la sphère des rumeurs et le partage d'expériences personnelles entre quelques individus." Selon, NRC, "l'Ajex possède un environnement où règne une culture très portée sur les questions sexuelles." Les blagues stéréotypées sur les employées féminines seraient également fréquentes dans les couloirs. Leur apparence physique régulièrement critiquée. Une femme a reçu un message d'un joueur qui lui a suggéré de chercher un endroit discret pour deux. La même personne affirme d'ailleurs qu'il "faut avoir une double personnalité en tant que femme à l'Ajax. Si vous n'avez pas ça, ça devient excitant." Les femmes qui ont témoigné ont souhaité rester anonymes. "C'est un énorme rapport de force", dit l'une d'elles. "Si vous ne l'acceptez pas, vous partez très vite", ajoute une autre. Une troisième pense que "le sexisme est ancré dans la culture du club." Dimanche soir, le champion national néerlandais en titre a annoncé qu'il se séparait de Marc Overmars avec effet immédiat. L'annonce de l'Ajax a suscité une vive émotion aux Pays-Bas, déjà secoués il y a quelques semaines par des allégations d'abus sexuels ayant éclaboussé la très populaire émission télévisée "The Voice of Holland."Les messages incriminés remonteraient à une période très longue et plusieurs collègues féminines en auraient été victimes. Le comportement déviant de l'ancien international néerlandais aurait été mis en lumière après que le directeur général Edwin van der Sar ait envoyé un e-mail au personnel de l'Ajax à la fin du mois de janvier. Suite à la polémique avec The Voice of Holland, il y attirait leur attention sur le fait que les employé(e)s pouvaient s'adresser à deux personnes de confiance en cas de plaintes concernant la sécurité sur le lieu de travail, promettant d'accorder une "attention renouvelée" à ce sujet.Marc Overmars, 48 ans, était directeur du football de l'Ajax depuis l'été 2012. Il a reconnu avoir "dépassé les bornes", selon un communiqué du club publié dimanche soir, évoquant des "messages déplacés" adressés à "plusieurs femmes" sur une "période de temps étendue". "J'ai honte. La semaine dernière, j'ai été confronté à des rapports sur mon comportement et comment cela a été vécu par d'autres", déclarait par ailleurs Overmars, cité dans le communiqué. Celui qui avait remporté comme joueur la Ligue des champions avec le club amstellodamois en 1995, avant de porter ensuite les couleurs d'Arsenal et du FC Barcelone, risque de laisser un grand vide sur le plan sportif. Beaucoup considèrent que sa politique a beaucoup contribué aux récents succès de l'Ajax, qui a retrouvé un peu de sa superbe après un début de XXIe siècle beaucoup plus anonymeLe président du conseil d'administration de l'Ajax Amsterdam Leen Meijaard a de son côté regretté "une situation dramatique et dévastatrice pour les femmes qui ont dû faire face à ce comportement".