Tout en remerciant Sloutski pour avoir permis la qualification de la Russie pour la phase finale de l'Euro, la Fédération explique avoir mis "un terme à la coopération" avec le sélectionneur.

La Fédération n'a mentionné jeudi aucun nom ni aucune date pour son remplacement.

Juste après l'élimination, le soir de la défaite contre le pays-de-Galles (3-0) le 20 juin, Sloutski avait annoncé qu'il allait laisser un autre sélectionneur préparer la sélection russe en vue du Mondial-2018 à domicile. Un départ confirmé cinq jours plus tard par le ministre des sports et président de la Fédération russe de football Vitali Moutko.

En France, la Russie a vécu un Euro difficile sur le terrain (match nul contre l'Angleterre 1-1, puis deux défaites contre la Slovaquie 2-1 et le pays de Galles 3-0), et en dehors en raison de la violence de ses hooligans.

Sloutski, qui entraîne également le CSKA Moscou, avait été nommé à la tête de la sélection russe en août dernier après le limogeage de l'Italien Fabio Capello et avait permis à la Russie de se qualifier pour l'Euro.

Tout en remerciant Sloutski pour avoir permis la qualification de la Russie pour la phase finale de l'Euro, la Fédération explique avoir mis "un terme à la coopération" avec le sélectionneur.La Fédération n'a mentionné jeudi aucun nom ni aucune date pour son remplacement. Juste après l'élimination, le soir de la défaite contre le pays-de-Galles (3-0) le 20 juin, Sloutski avait annoncé qu'il allait laisser un autre sélectionneur préparer la sélection russe en vue du Mondial-2018 à domicile. Un départ confirmé cinq jours plus tard par le ministre des sports et président de la Fédération russe de football Vitali Moutko.En France, la Russie a vécu un Euro difficile sur le terrain (match nul contre l'Angleterre 1-1, puis deux défaites contre la Slovaquie 2-1 et le pays de Galles 3-0), et en dehors en raison de la violence de ses hooligans.Sloutski, qui entraîne également le CSKA Moscou, avait été nommé à la tête de la sélection russe en août dernier après le limogeage de l'Italien Fabio Capello et avait permis à la Russie de se qualifier pour l'Euro.