L'International Board "va commencer des délibérations avec les fédérations sur la constatation et la gestion des cas de commotion", a indiqué à l'AFP un porte-parole.

Comme dans le rugby, la possibilité d'autoriser le remplacement temporaire d'un joueur victime d'un choc à la tête et risquant une commotion pourrait être envisagée.

Ce remplacement temporaire d'une durée de dix minutes permettrait au personnel médical d'évaluer l'état du joueur et de décider si celui-ci est apte ou non à reprendre le jeu.

"En raison de la grande complexité de la question, le processus pourrait être long. Nous voulons y consacrer suffisamment de temps et d'expertise afin de parvenir à la meilleure solution pour le football", a ajouté le porte-parole du Board.