M. Blatter réaffirme cependant que la FIFA ne reviendra pas sur l'attribution des Mondiaux à la Russie et au Qatar.

Dans un premier temps, il avait été annoncé par la BBC et Sky Sports que le comité exécutif de la FIFA, réuni à Marrakech, entendait publier l'intégralité du rapport établi par le juriste américain Michael Garcia. Ce rapport a été rédigé afin d'éclaircir les suspicions de corruption entourant les désignations de la Russie et du Qatar à l'organisation des Mondiaux de football en 2018 et 2022.

Michael Garcia a annoncé mercredi sa démission du comité d'éthique de la FIFA au lendemain de la décision de celle-ci de rejeter son appel. Garcia contestait le résumé de son rapport effectué par Hans-Joachim Eckert, président de la chambre de jugement de la commission d'éthique, qui avait conclu que l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar n'avait pas lieu d'être remise en cause, malgré des éléments douteux "de portée très limitée".

Garcia, président de la chambre d'instruction de la commission d'éthique de la FIFA, jugeait cette synthèse "erronée et incomplète."

Selon les règles habituelles de la FIFA, les rapports de la commission d'éthique ne peuvent pas être publiés afin de préserver l'anonymat des témoins.

De nombreuses voix dans le monde du football réclamaient la publication du rapport Garcia.