Situé au sud de la capitale Doha, sa forme a été inspirée par celle d'un voilier traditionnel de la région. Il a une capacité d'environ 40.000 spectateurs.

Il s'agit du deuxième site prévu à être achevé, après le stade Khalifa, rénové il y a deux ans, qui accueillera par ailleurs les championnats du monde d'athlétisme cet automne (27 septembre-6 octobre).

Les huit stades qui seront utilisés pendant le tournoi mondial de football auront tous de l'air conditionné pour réguler la température sur la pelouse et dans les tribunes.

Le Mondial 2022 a vu ses dates traditionnelles (juin-juillet) déplacées du 21 novembre au 18 décembre afin d'éviter les périodes de grandes chaleurs au Qatar.

Gianni Infantino, président de la fédération internationale (FIFA), espère toujours augmenter la taille de l'événement de 32 à 48 équipes. Cela impliquerait que d'autres pays de la région accueillent des rencontres. Le Koweït et Oman pourraient fournir quatre sites supplémentaires à cet effet.

Plusieurs voisins du Qatar, dont les Émirats arabes unis, l'Arabie Saoudite et Bahreïn, sont en conflit ouvert avec le Qatar qu'ils accusent de soutenir le terrorisme.