L'année de son cinquantenaire, le PSG a concrétisé les rêves de finale de ses supporters et de ses propriétaires qataris grâce à deux coups de tête de Marquinhos (13e) et Juan Bernat (56e) au stade de la Luz, servis à chaque fois par Di Maria. Le milieu argentin avait entretemps marqué de près, décalé d'une talonnade par Neymar (42e), permettant au club parisien d'espérer devenir ce week-end le deuxième club français victorieux de la Ligue des champions après Marseille en 1993.

L'année de son cinquantenaire, le PSG a concrétisé les rêves de finale de ses supporters et de ses propriétaires qataris grâce à deux coups de tête de Marquinhos (13e) et Juan Bernat (56e) au stade de la Luz, servis à chaque fois par Di Maria. Le milieu argentin avait entretemps marqué de près, décalé d'une talonnade par Neymar (42e), permettant au club parisien d'espérer devenir ce week-end le deuxième club français victorieux de la Ligue des champions après Marseille en 1993.