Contesté en première période par un TFC résistant, le PSG a coulé les Toulousains dans le second acte pour revenir provisoirement sur le podium (3e, 6 points), à trois points du Stade rennais, qui a enchaîné à Strasbourg (2-0) une troisième victoire en trois matches. En début d'après-midi, Monaco, une nouvelle fois réduit à dix, s'était écroulé après avoir mené de deux buts à rien contre Nîmes (2-2).

Le PSG remercie "Choupo"

En perdant à Rennes dimanche dernier, l'essentiel pour l'ogre parisien contre Toulouse était de retrouver ses esprits. Entendre: gagner. C'est chose faite, et largement, mais l'important est peut-être ailleurs avec les blessures de ses stars. Alors que la Ligue des champions reprend ses droits à la mi-septembre et que la star brésilienne Neymar pourrait quitter la capitale avant la fin du mercato le 2 septembre, deux absences longues durées seraient un coup dur pour le PSG, qui a aussi vu Abdou Diallo quitter la pelouse prématurément.

Edinson Cavani (15e) et Kylian Mbappé (65e) out, le champion en titre s'en est remis à son joker camerounais Eric-Maxim Choupo-Moting. La blessure de Cavani, qui a demandé le changement après avoir levé haut la jambe pour un contrôle aérien, a ouvert la voie à Choupo-Moting. Souvent raillé, il a cette fois inscrit son premier doublé en Ligue 1, avec notamment une merveille d'enchaînement technique dans la surface sur le premier but, poteau rentrant (50e).

Un deuxième but contre son camp du jeune Mathieu Goncalves offrait le break au PSG (55e), avant que "Choupo" n'enchaîne à l'issue d'une action collective, bien servi par une passe de Juan Bernat (75e). Marquinhos, d'une tête rageuse, a fini le travail et enfoncé le "Téf" (12e, 4 pts) sur une tête rageuse (83e).

Rennes leader

Trois jours après sa victoire 1-0 en barrage aller de Ligue Europa contre Francfort, Strasbourg s'est fait surprendre à domicile par la nouvelle terreur de la Ligue 1, Rennes, déjà tombeur du PSG dimanche dernier (2-1). En attendant les matches décalés mardi et mercredi de Lyon à Montpellier et de Nice contre Marseille, le Stade rennais est assuré de finir le week-end dans le fauteuil de leader, avec neuf points sur neuf possibles.

Une fois le break réalisé par les Rennais, les Strasbourgeois ont lâché la rencontre, la tête peut-être déjà à Francfort, où il se rendront pour le match retour jeudi. Abdallah N'Dour a même laissé ses coéquipiers à dix à la 83e. Rennes aussi a fini à dix après la blessure de M'Baye Niang (86e), seule ombre au tableau des nouveaux leaders.

Monaco gâche

Sonné par deux lourdes défaites initiales (3-0 à chaque fois), Monaco a marqué ses premiers buts cette saison en championnat, sans que cela suffise pour gagner. Le club de la Principauté menait 2-0 à la pause, mais il s'est effrité ensuite après l'exclusion de Jemerson (56e). Cela devient d'ailleurs une très mauvaise habitude pour Monaco qui a écopé d'un carton rouge à chacun de ses matches depuis le début du championnat.