Napoli, le désormais ancien club de Dries Mertens, ne transfèrera de nouveaux joueurs africains que s'ils s'engagent à ne pas disputer la Coupe d'Afrique des nations, compétition généralement organisée en cours de saison. Ce sont les propos tenus par le président du club italien Aurelio de Laurentiis.

"Ne me parlez plus des (footballeurs) Africains. Je leur veux du bien, mais soit ils me signent une renonciation à participer à la Coupe d'Afrique ou sinon (...) je ne les ai jamais à disposition", a lancé le dirigeant napolitain lors d'une émission diffusée mardi soir par un site économique, Wall Street Italia.

"Nous sommes les idiots qui payons les salaires pour les envoyer jouer pour d'autres", a ajouté de Laurentiis.

Lors de la dernière CAN, disputée en janvier et février dernier, le Napoli a été privé de plusieurs joueurs majeurs de son effectif, parmi lesquels le défenseur sénégalais Kalidou Koulibaly, parti depuis lors à Chelsea, et son milieu camerounais Frank Zambo-Anguissa.

Les Partenopei avaient engrangé quatre victoires, partagé une fois et subi un revers en l'absence de leurs intenationaux africains.

Napoli, le désormais ancien club de Dries Mertens, ne transfèrera de nouveaux joueurs africains que s'ils s'engagent à ne pas disputer la Coupe d'Afrique des nations, compétition généralement organisée en cours de saison. Ce sont les propos tenus par le président du club italien Aurelio de Laurentiis."Ne me parlez plus des (footballeurs) Africains. Je leur veux du bien, mais soit ils me signent une renonciation à participer à la Coupe d'Afrique ou sinon (...) je ne les ai jamais à disposition", a lancé le dirigeant napolitain lors d'une émission diffusée mardi soir par un site économique, Wall Street Italia."Nous sommes les idiots qui payons les salaires pour les envoyer jouer pour d'autres", a ajouté de Laurentiis.Lors de la dernière CAN, disputée en janvier et février dernier, le Napoli a été privé de plusieurs joueurs majeurs de son effectif, parmi lesquels le défenseur sénégalais Kalidou Koulibaly, parti depuis lors à Chelsea, et son milieu camerounais Frank Zambo-Anguissa.Les Partenopei avaient engrangé quatre victoires, partagé une fois et subi un revers en l'absence de leurs intenationaux africains.